alexametrics
Dernières news

Bac 2018 : Sfax en tête, Jendouba en queue de peloton

Bac 2018 : Sfax en tête, Jendouba en queue de peloton

 

Lors de cette session principale du baccalauréat 2018, le gouvernorat de Sfax est en tête des taux de réussite (55,88% Sfax 1 – 48,45% Sfax 2).

 

Selon les chiffres publiés par le ministère de l’Education nationale, le gouvernorat de l’Ariana se trouve dans la troisième place avec 44,99% de taux de réussite, suivi par le gouvernorat de Monastir avec 44,55% et Sousse avec 43,45%.

 

C’est dans le gouvernorat de Jendouba que le taux de réussite le plus bas a été enregistré avec 20,68%, Tataouine et Kasserine enregistrent respectivement, 21,14% et 21,74%, alors que le taux de réussite à l’échelle nationale s’est élevé à 30, 9%.

 

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

rz
| 25-06-2018 17:11
Avoir un 19. au bac c'est pas chose donné à tout un chacun; il faut avoir hérité de la matière grise, être ordonné et travailleur, des parents ayant un certain niveau et tranquilles, un peu d'argent (pour éviter les cours particuliers inutiles et déprimants) et enfin de la chance. Reste côte ou intérieur, je ne vois pas bcp de différence car il ne s'agit pas de tourisme mais de dure labeur.

observator
| 24-06-2018 23:11
Tu te trompes je n ai pas parlé du mariage des filles de Jendouba ni de leurs parents.
Au contraire.
Relis bien mes commentaires..

Abidi
| 24-06-2018 21:34
Mr observator vos idées ou ce qui semble vos pensées sont dénuées de tout sens et indique une coupure totale avec le monde dans lesquel vous vivez les gens de Jendouba sont des Tunisiens et pensent et agissent de la sorte ils ne font pas que penser aux mariages de leur filles ils vont plus loin ils pensent à là malédiction qui fait que des gens pensant comme vous puissent exister de nos jours la faute est au système qui persiste dans la politique du régionalisme et de la négativité de certains citoyens et bon réveil '

Be zen
| 24-06-2018 18:47
D'accord avec toi.

observator
| 24-06-2018 17:46
Vous vivez avec vos préjugés
et vous dites n importe quoi.

El GHOUL
| 24-06-2018 17:31
De nos jours et à la lumière du taux de réussite au bac des filles , on peut confirmer que : AL NISAA QUAWAMOUNA ALA ERRIJEL. Mais le mieux est d'effacer de vos cervelles ce dicton.

Gg
| 24-06-2018 14:50
Vous reprochez à l'état ce qu'il faut reprocher aux parents. A Jendouba et dans les villes citées en queue de peloton, le bac n'est pas une préoccupation majeure des parents, surtout pour les filles que l'on s'occupe plus de marier que d'instruire! Et même, religion omniprésente oblige, dans ces régions on préfère éviter de trop les instruire, or ce sont elles qui ont le mieux réussi.

observator
| 24-06-2018 14:14
'?a se confirme. Les élèves à Sfax ont +2 fois et demi de chance de réussir que leurs camarades de Jendouba.

Jamais on a entendu un Rahoui soulever ce problème à l'ARP? pourtant il a été élu par les parents de Jendouba. Il est plus préoccupé par ses interets et ses déclarations à Jawhra FM que ceux des enfants de ceux qui l'ont élus. .
Ses enfants sont à l'abri.

C'est un crime . Dans un pays démocratique il y aurait une crise gouvernementale concernant ces résultats .
En Tunisie c'est la normalité. Ceci explique en partie pourquoi tous les grands cadres du pays sot issus de la Cote. Contrôlant le pays ces gens favorisent par divers moyens légaux et illégaux leurs enfants au détriment des nôtres en utilisant le service public et donc notre argent.
Car comment expliquer qu'avec des enseignants ayant la même formation et gagnant le même salaire , il y a un tel écart ?.55/20 = +2.75
Un élève de Jendouba pour 3 à Sfax.
En discutant, un peu avec tout le monde, il apparaît que la Cote bénéficie de plus de budget de l'Etat pour la formation des enseignants que les régions intérieures par exemple.. .
Par exemple que la plupart des inspecteurs détachés pour les régions intérieures résident sur la Cote et donc ne vont que ponctuellement sur leur lieu de travail et quand ils y vont ils regroupent toutes leurs interventions dans un laps de temps trés court pour pouvoir retourner sur la Cote au plus vite. Ceci nuit à la qualité de leur travail.
Rajoutez que la plupart des cadres de l'éducation sont issus de la Cote, ils favorisent les enfants de ces régions y compris pour les orientations.
Et l'UGTT et Yacoubi sont au coeur du problème.
Un enseignant pour bénéficier de l'impunité se syndique à l'UGTT.

A lire aussi

Al Wataniya diffusera, tout au long de la journée du samedi 29 septembre 2018, un Théléthon qui aura

25/09/2018 15:57
1

L’Institut national de la météorologie (INM) a annoncé des changements climatiques à partir de ce

25/09/2018 15:14
1

La députée Hager Ben Cheikh Ahmed a appelé, dans un post Facebook daté de lundi 24 septembre 2018,

25/09/2018 14:31
5

Toujours membre de Nidaa Tounes et ayant rejoint le bloc de la coalition nationale, le député

25/09/2018 11:43
3

Newsletter