alexametrics
Dernières news

Assouplissement des procédures de visas de l'Union européenne

Assouplissement des procédures de visas de l'Union européenne

 

Les États membres de l’Union européenne, réunis ce mercredi 20 février 2019 à Bruxelles, ont approuvé l'accord obtenu entre le Parlement européen et le Conseil sur la proposition de la Commission visant à moderniser la politique commune de l'UE en matière de visas, indique un communiqué paru aujourd’hui. Ainsi, les procédures de visa seront plus souples et les frais de visa passeront de 60 à 80 euros et seront désormais gratuits pour les mineurs de 6 à 18 ans.

Cet accord comprend des modifications visant à simplifier les formalités permettant aux voyageurs en règle d'obtenir un visa pour se rendre en Europe, et ce en s'adaptant à l'évolution des préoccupations en matière de sécurité, aux défis liés à la migration et aux nouvelles possibilités offertes par les avancées technologiques.

 

La modernisation de la politique des visas comprend les dispositions suivantes : 

Des procédures plus souples : les voyageurs pourront déposer leur demande jusqu'à 6 mois (9 mois pour les marins) avant le déplacement qu'ils auront programmé, au lieu de 3 mois actuellement, le plus souvent directement dans leur pays de résidence. Ils pourront également remplir et signer leur demande par voie électronique, si cette possibilité leur est offerte. Les mineurs âgés de 6 à 18 ans pourront être exemptés du paiement des droits de visa.

 Des visas à entrées multiples assortis d'une plus longue durée de validité: grâce à l'instauration de règles contraignantes communes, un visa à entrées multiples pourra être délivré aux voyageurs fréquents dont les antécédents en matière de visa satisfont aux conditions pour passer progressivement d'un visa valable un an à un visa valable cinq ans maximum, ce qui entraînera des gains de temps et d'argent pour les demandeurs et les États membres. Dans tous les cas, le respect des conditions d'entrée par les voyageurs fera l'objet de vérifications approfondies et répétées.

  

Des ressources supplémentaires pour renforcer la sécurité: les coûts de traitement ayant sensiblement augmenté au cours des dernières années, une hausse modérée des droits de visa sera appliquée (80 EUR contre 60 EUR auparavant). Sans constituer un obstacle pour les demandeurs de visa, cette légère hausse permettra aux États membres de maintenir un personnel consulaire en nombre suffisant dans le monde entier, afin d'assurer des contrôles de sécurité plus stricts, et de moderniser le matériel informatique et les logiciels.


Une meilleure coopération en matière de réadmission: les conditions de traitement des demandes de visas pourront être adaptées selon que le pays tiers coopère de manière satisfaisante en vue du retour et de la réadmission des migrants en situation irrégulière, y compris en ce qui concerne le délai maximal imparti pour le traitement des demandes, la durée de validité des visas délivrés, le montant des droits de visa et l'exemption de ces droits applicable à certains voyageurs.

 

Cet accord, confirmé aujourd'hui par les États membres doit à présent être approuvé également par le Parlement européen et le texte adopté sera publié au Journal officiel de l'Union européenne et les nouvelles règles s'appliqueront 6 mois plus tard.

 

D'après communiqué

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (39)

Commenter

DHEJ
| 21-02-2019 16:37
Alors à chaque entité son mur; des entités très fragiles à la limite de l'explosion...

Pour l'EU l'Angleterre a-t-elle compris?

Gg
| 21-02-2019 13:16
Oui, vous avez raison, l'UE a peur.
J'ai entendu sur une chaîne d'infos que la seule fraude à la Carte Vitale est évaluée à 140 millions d'euros par an!
Et il en est de même pour les autres aides sociales... aucun système qui repose sur l'honnêteté ne tient le coup à ce régime là!
Ajoutez toute la population qui vient profiter de ces aides et qui, en même temps, rejette les lois de la République, il y a de quoi être effrayé en effet!
Alors l'UE a peur, qui voit la Hongrie, l'Autriche, l'Italie, peut être bientôt la France, basculer dans les extrêmes xénophobes.
En même temps, il y a d'autres causes qui ne dépendent pas des octrois de visas. Ainsi, Apple vient d'écoper d'un rappel d'impôts de 800 millions d'euros, la banque suisse UBS vient d'être condamnée à payer 3,7 milliards (oui, milliards) d'euros à l'état français... c'est la merde!!

DHEJ
| 21-02-2019 12:27
Les USA ont peur; la Chine a peur; les pays du golf ont peur...

Gg
| 21-02-2019 10:25
Bonjour Alex,
Un avocat spécialisé vous débrouillera le cas. En effet, ce jeune homme -votre fils- a un père français, et dispose d'ores et déjà de ressources en France.
Ce dernier point est primordial...
Voici un extrait du Droit qui, visiblement, donne matière à un avocat:

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/adopter-a-l-etranger/fiches-pratiques-et-formulaires/article/la-nationalite-de-l-enfant-adopte

Mais vous connaissez cela, je suppose... bonne chance, et surtout grande patience!

ali
| 21-02-2019 10:20
Détrempez vous,de nos jours ils sont quasiment sûrs de l'origine des expulsables rien qu'en analysant leurs puces téléphoniques

Gg
| 21-02-2019 10:02
A la lecture du dernier paragraphe, je comprends que les procédures pourront être assouplies pour les ressortissants des pays qui facilitent l'expulsion de ceux de leurs ressortissants qui ne respectent pas les lois desdits pays d'accueil, et coopèrent efficacement en matière de lutte contre l'islamisme et le terrorisme.
Expulsion des sans papiers, de ceux à qui le visa ou l'asile sera refusé, des fraudeurs aux aides sociales, des malvenus qui refusent de s'intégrer, qui voudraient vivre en Europe comme dans leur pays d'origine.
Par exemple, en Europe, le mot "sioniste" n'est pas une injure, mais une opinion politique. Le mot "juif" est l'équivalent de chrétien, musulman, bouddhiste... toutes les religions méritant la même considération.
Pour que cela fonctionne, les immigrés doivent adhérer pleinement aux lois civiles des états (par exemple à la loi républicaine laÏque en France).
La polygamie est strictement interdite, la femme a les mêmes droits et devoirs que l'homme etc...
Travailler est une obligation, déclarer ses revenus aussi.
La carte Vitale est strictement personnelle et soumise à des règles d'octroi etc...
Du coup, vous comprenez qu'il y a urgence absolue non pas à assouplir les procédures ou à déclarer la libre circulation (!), mais au contraire à surveiller étroitement les immigrés en cours d'intégration.
Moi cela me semble un minimum, d'ailleurs cela ne gêne en rien mon épouse tunisienne, qui est heureuse dans un pays de Droit, laïque, et égalitaire.

Le coeur
| 21-02-2019 09:58
Intéressant ça !! Sinon je me suis vu refusé à deux reprises le visa malgré que tout était en règle, je n'avais nullement pas l'intention d'aller rester là bas j'ai mon foyer ici ma famille mes enfants et mes activités mais ils m'ont refusé et le motif ma rendu malade juste un séjour de 18 jours pour aller prospecter vu que je viens à peine de commencer mon business. Mais bon la vie continue......

jade68
| 21-02-2019 09:03
J'ai une cousine elle a fait 2 fois la demande visa France et Espagne elle a dépensée 20 millions en dinars pour un refus visa deux fois ... je trouve que c'est vraiment injuste lors de refus de délivrance de les frais de visa ne sont pas remboursé . à la rigeur le demandeur paie les frais TLS
Merci

Tima
| 21-02-2019 08:15
Nous pas de réponse depuis bientôt 2 ans rien mon fils a 12 ans vie au Sénégal les dossiers ont était accepter depuis plus rien impossible au téléphone rien ont et laisser c est honteux

Saladin
| 21-02-2019 08:03
33% d'augmentation, une hausse modérée !

A lire aussi

Il s’agit de Jabrane Jlidi, président de l’arrondissement municipal de Riadh Ennasr et médecin de

23/05/2019 17:00
0

Le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec les instances

23/05/2019 15:48
1

Si les réformes ne sont pas engagée, jamais, et je dis bien jamais la Tunisie ne réalisera 5 ou 6 ou

23/05/2019 14:37
2

Le président directeur général de Chakira Câble, Zied Elloumi, a rejoint le parti Afek Tounes le 23

23/05/2019 14:25
5

Newsletter