alexametrics
Sur les réseaux

Photo du jour : Tunisair face au personnel inconscient

Photo du jour : Tunisair face au personnel inconscient

 

La compagnie aérienne nationale Tunisair est souvent l’objet de critiques acerbes en raison des retards de ses vols. La clientèle mécontente comprend mal (et à raison) qu’elle paie cher ses billets d’avion pour de tels services ou, plutôt, manquements aux services. 
Dimanche dernier, surprise cependant, un des vols était prévu à l’heure et les procédures d’embarquement ont pu commencer à l’heure régulière, c'est-à-dire 60-45 minutes avant l’heure du décollage. La belle surprise n’est cependant pas arrivée au bout puisque les passagers ont dû apercevoir ces mégots de cigarette et un paquet vide dans le bus les transportant à l’avion, comme on peut le voir dans cette photo prise par l’un d’eux. 
C’est naturellement Tunisair qui accuse le coup et « paie » les pots cassés de l’inconscience du personnel exerçant à l’aéroport et appartenant à différentes administrations. 
Ces mégots peuvent être jetés par du personnel de Tunisair (handling ou technics), de la police, de la douane, de l’OACA, de Tunisair Express. Par n’importe qui en somme, mais c’est toujours Tunisair qui est responsable. Pire, les règles de sécurité sur le tarmac sont drastiques et interdisent strictement la cigarette, mais certains inconscients se foutent royalement de la sécurité des lieux, de l’image du pays et du confort des passagers.

Un retard d’avion, cela peut être dû à un scanner en panne de la douane, à un retard de passager arrêté par la police des frontières, ou encore au retard d’un technicien de maintenance occupé par une réunion syndicale, mais c’est toujours Tunisair qui est responsable. 
Pour mettre fin à tout ce cirque qui touche Tunisair et nos aéroports, c’est un mouvement d’ensemble interministériel qui doit intervenir. Il doit englober l’ensemble des intervenants, à commencer par les agents de la police des frontières qui viennent en tenue civile fripée, aux files d’attente à l’ancienne, qu’on doit remplacer au plus vite par des cordons ou encore au contrôle des scanners et des portiques de sécurité qui devraient être opérés par des sociétés de service spécialisés et non par la police des frontières, comme cela se fait dans tous les aéroports des pays développés. Le mouvement devrait également toucher l’entourage des aéroports avec des bouchons infinis, des taxis clandestins et d’autres qui arnaquent les passagers.

 

R.B.H

Crédit photo : Mustapha Mezghanni

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

Nour
| 14-03-2019 16:25
Je viens de regarder votre site. C'est parfait. Le problème c'est de former tous ces gens qui ne veulent rien savoir en terme de sûreté, sécurité, hygiène, valeurs etc..
Envoyer une offre au ministère du tourisme : en effet si les avions sont cloués au sol, toute l'industrie touristique va être perdante.
Envoyer une offre au ministère du transport ainsi qu'à chahed.
Il y a tout à faire dans ce pays, quel gâchis de voir tout ce qui se passe.

frederic
| 14-03-2019 15:46
Bonjour, j'ai travaillé 15 ans sur tous les aéroports français pour la plus grande société du monde dans l'assistance aux compagnies aériennes WFS
J'aimerais créer une succursale a tunis d'une société basée à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle a Paris qui est spécialisé dans la sûreté aérienne et qui elle même représente un grand nombre de compagnies dont votre voisine Air Algérie
Il s'agit du Groupe REM
Si cela vous intéresse, n'hésitez pas à me contacter.

ADN
| 14-03-2019 09:46
J´aime votre commentaire, il me fait à la fois rigoler et pleurer.
C´est une réalité très amère de la société et mentalité tunisienne. Arriver à faire bouger (je n´ose pas dire changer) ça, est un rêve difficile à réaliser.

Geronimo
| 14-03-2019 06:32
Avez vous remarqué la zebla empilées contre le mur du bâtiment du fret. Et la saleté du tarmac. Dès tâches d'huile partout. Comparez avec l'aspect du tarmac à l'arrivée à destination. Comment les responsables de l'aéroport peuvent ils accepter toute cette saleté.

tozzhekma
| 14-03-2019 06:00
c'est la mentalite trabelsienne qui anime notre grand peuple qui a etonner le monde par sa revolution.

en effet, il est clairement demontrer et d'une facon irrefutable que chacun du peuple deTrabelsistan est un trabelsi de nature dans l'attente de sa chance ou de la premiere opportunite pour sortir ou manifeste le trabelsi qui est a l'interieur de lui.

ceci est valable meme pour ceux qui on peur du dieu, apres les annees d el Jamr (j ai pas trouver le mot en francait) il a tout oublie pour un verre de jus dans une reception a une embassade.

L'enseignant de Trabelsistan, le fermlier, le pilote, lotesse, le taxiste, le banquier, le bostaji, l electricien, le serveur, le medecin... bref, tous les treabelsistiens et trabelsistiennes sont des trabelsi.





Nour
| 14-03-2019 00:02
Je viens de lire sur mosaïque fm, que les agences de voyages, hoteliers sont extrêmement inquiets de la situation de tunisair.
40 % d'avions cloués au sol car les réparations ne sont pas payées.
5000 touristes en moins chaque jour.
Trabelsi fait le tout des salons du tourisme pour trouver des clients et faute d'avion, cela va faire perdre des marchés enormes.
De l'inconcience et de l'incompétence à tous les niveaux chez tunisair

Akoubi Ammar.
| 13-03-2019 21:40
Le PDG de Tunisair veut que les contribuables tunisiens financent son plan d assainissement et de restructuration de cette entreprise très mal gérée par la faute de ses cadres, ses agents de tous les rangs de la hiérarchie et de ses syndicats. Cette armée à la mexicaine doit se préparer à faire des sacrifices pour garder leurs jobs en acceptant par exemple de diminuer leurs salaires et primes surtout qu ils savent très bien que la compagnie fonctionne avec une pléthore de personnel ( cadres, agents de maîtrise et d exécution). C est de cette façon que l entreprise peut être sauvée car les contribuables n ont rien à voir avec la situation catastrophique qui prévaut à Tunisair.

Nour
| 13-03-2019 21:29
Dimanche : 17 h de retard à djerba !!
Tout ce laxisme, ces bagagistes tunisair devenus directeurs, voleurs de bagages.
Toute cette saleté partout, tous ces voleurs, toutes ces contrebandes, tous les produits périmés en alimentation et médicaments etc..etc.,
Ces hôpitaux qui sont d'une hygiène d'un autre temps, des bébés décédés suspicieusement et remis aux parents dans des cartons !
Où sommes nous dans ce pays à 30 mn de l'europe en avion !
Ces prix excessivement exagérés de tunisair, la saleté des avions, les retards, les aéroports sales en Tunisie..
Stop à tout cela. Un grand coup de poing sur la table de la part du gouvernement, des sanctions, des amendes.
Ce pays devient une poubelle à ciel ouvert.

Catarali
| 13-03-2019 20:59
Je vous confirme que Tunisair ne fait que couler la Tunisie (oaca agilair newrest stb bt bna uib ....) ils seront aussi minuscules que ça .Bref l'état prend le liquide d'ici et de partout pour verser les salaires et les primes . Juste pour l'histoire en 2015 il y avait 5 commandants de chez Tunisair qui chacun d'eux a reçu au total 365 milles dt salaires et primes 1000 dt net par jour .Ah oui c'est un b'?uf.

Forza
| 13-03-2019 20:30
Et le plus bizarre, c'est que l'état avec une entreprise étatique participe pratiquement dans l'empoisonnement de son propre peuple et les caisses sociales doivent financer les coûts additionnels de la santé vu les maladies cardio-vasculaire et oncologiques qui s'en suivent. Un commentateur de l'article de NB de cette semaine a même présenté la régie du tabac de Kairouan comme une des réalisations de l'état, cherchez la logique. Il est temps de financer des compagnes anti-tabac au lieu de payer des salaires a des employés pour produire du tabac qui salie poumons et bus.

A lire aussi

Il n’est pas étrange de commettre des fautes de français dans des textes ou des articles par

25/03/2019 22:46
14

Contrarié par les accusations à son encontre de ne pas être titulaire d’un diplôme scientifique, le

23/03/2019 18:22
19

L’ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie, Donald Armin Blome a publié une vidéo, ce mercredi 20 mars

20/03/2019 14:55
5

Lors du Quotidien du lundi 18 mars 2019 sur TMC, Yann Barthès a tancé Facebook et ses équipes à

19/03/2019 9:20
2

Newsletter