alexametrics
Dernières news

Un plan d’action d’urgence pour améliorer les prestations des établissements de santé

Un plan d’action d’urgence pour améliorer les prestations des établissements de santé

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a précisé, ce jeudi 14 mars 2019, que le secteur de la santé souffre de plusieurs difficultés depuis de nombreuses années. 

Dans ce sens, M. Chahed a précisé que le gouvernement a concrétisé la deuxième phase du « livre blanc de la santé » qui tracera une politique nationale de santé, à moyen et long terme, à l’horizon 2030.
 
Pour les jours à venir, un plan d’action d’urgence, qui s’étale sur 18 mois, sera mis en place. Indique Youssef Chahed dans une déclaration accordée à Jawhara FM.
 
Ce plan sera conçu en concertation avec les cadres médicaux et paramédicaux ainsi que les professionnels du secteur de la santé. Il aura pour objectif d’améliorer les conditions de traitement des patients ainsi que d’optimiser les services et prestations dans les différents établissements de santé. 
 
B.L

 
 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

Mounir
| 15-03-2019 21:42
La santé repose en 1er et essentiellement sur les médecins. Tout sera Illusoire si le salaire des médecins n' est pas au moins doublé , il faut s'approcher des salaires Algériens et marocains.

simplement
| 15-03-2019 15:31
La racine du problème de la santé comme pour les autres sujets : la corruption des partis politiques et du syndicat des travailleurs.
Un parti politique a besoin d'argent pour exister et vivre, l'argent des cotisations des adhérents est ridicule
Le syndicat a besoin d'adhérent pour exister et vivre, les adhérents engagés par convictions sont peu nombreux.
Chacun devinera les actions que les partis et les syndicats font pour exister

LE TUNISIEN
| 15-03-2019 15:26
Ecrire à l'envers le mot chahed et vous allez tout comprendre!

Microbio
| 15-03-2019 15:09
La cupidité et la corruption dégrade le cerveau des universitaires aussi !!

Depuis des décennies déjá que l' exploitation et la négligence continues du système de la santé publique au profit de la promotion des cliniques privées, sevissent .
C´est tout simplement, intolérable et inhumain de voir, encore cette massacre de la population tunisienne pauvre, continuer.
Depuis 37 ans déjà, quand j'étais médecin assistant à Sousse, j'ai vecu le système APCI comme systeme extrêmement barbare pour les médecins stagiaires et pour le fonctionnement quotidien du service hospitalier.
Notre service à cette époque là, était presque sans orientation (décapité), juste terrible, tout le monde a fait ce qu'il voulait et ou pouvait (et sûrement aujourd'hui encore)!
Et maintenant, nous avons la catastrophe dans sa spendeur, sur tout les plans...

C'est ma conviction et c´est URGENT: Abolir le système APCI sans contrepartie si vous êtes tunisiens et vous possedez encore un minimum de patriotisme!

Médecin tunisien, praticant depuis 36 ans en Allémagne

veritas
| 15-03-2019 12:41
Vous êtes tous des incompétents,vous avez vidé le pays de ses compétences voilà le résultat qui saute aux yeux un pays à la dérive plus rien ne marche et plus rien ne marchera avec les apprentis recrutés dans les rangs des khwanjias qui ne sont bon qu'a Arnaquer le pays sans rien lui donner .

CITOYEN
| 15-03-2019 11:09
BLablabla.

lechef
| 15-03-2019 10:45
Tout commence par revoir l'organisation et dresser des organigrammes bien structurés pour choisir après le personnel et les compétences nécessaires .
S'il y a déjà beaucoup de choses à faire au niveau du ministère - ça a commencé déjà par la désignation d'autres Directeurs Généraux et Directeurs - en remplacement des anciens qui ont montré leurs limites et les résultats escomptés - disons les drames et tragédies vécues - sont là pour expliquer tout,
Il ne faut non plus y aller aux services et surtout ces professeurs hospitalo-universitaires qui exercent l'APCI au détriment de leurs services avec des internes et des résidents très mal encadrés .
En fait, ces prof chefs de service au lieu de'assumer entièrement leurs responsabilités en travaillant durement, en encadrant les jeunes médecins et en les formant pour assurer des bons résultats au sein de leurs services , ils ' dérobent ' pour quitter leurs activités à des cliniques ou exerçant en APCI sans s'occuper de leurs propres travail.
A mon avis, il faudrait interdire les APCI et faites les assumer leurs responsabilités, en contre partie :
- Il n'est pas admissible d'accorder 90 DT comme indemnité de fonction pour ce fardeau comme l'a indiqué Pr Douagi - Hôpital militaire.- Revoir vers la hausse les salaires de ' ces formateurs ' vu le besoin important de l'état à leurs services, sachant qu'en privé ' un spécialiste ' pourrait atteindre 4 à 5 fois le salaire d'un chef de service , ce qui est aussi incompréhensible.
Donc, pour appliquer strictement la loi et assurer des très bons résultats - sur le plan formation et activités - , il faudrait aussi encourager ces Prof de CHU par des salaires attrayants et alléchant .
Il faudrait multiplier leurs salaires actuels par 4 ou 5 pour se rapprocher des ' normes ' s'il y en !!!!

.

Medecin
| 14-03-2019 21:32
C'est abolir l'APC c'est la seule et unique solution et je suis un hospitalo-universitaire....

Tounsiii
| 14-03-2019 21:06
La solution ideale et unique pour faire avancer le dossier de la santé publique et retrouver un sevice publique au moins équivalent a celui d'avant 2011 consiste a mettre a la porte tous les pseudosyndicalistes qui sont a l'origine de tout les malheurs de ce pays


Barg-ellil
| 14-03-2019 20:50
"Ce plan sera conçu en concertation avec les cadres médicaux et paramédicaux ainsi que les professionnels du secteur de la santé."
Comment peut-on améliorer la situation avec ceux là même qui sont responsables de sa détérioration Tous ces gens regardaient l'état délabré des établissements sans réagir de peur d'être dégagé par le personnel syndiqué qui ne fait pas son travail correctement.
Aucun directeur ne peut exiger quoi que se soit du personnel affilé à l'U.G.T.T.
Commencez d'abord par reprendre le pouvoir dans le service public en rendant aux hauts responsables l'autorité nécessaire .

A lire aussi

Le chef d'état-major de l'armée algérienne, le général Ahmed Gaïd Salah, a appelé, ce mardi 26

26/03/2019 15:43
0

« Nous sommes concernés par l’échéance présidentielle et avons annoncé que nous soutiendrons un

26/03/2019 14:38
4

Selon Mustapha Kamel Nabli, ancien gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), les Accords de

26/03/2019 14:14
4

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur a annoncé, ce mardi 26

26/03/2019 12:11
5

Newsletter