alexametrics
Dernières news

Olivier Poivre d’Arvor : La France accepte 80% des demandes de visa

Olivier Poivre d’Arvor : La France accepte 80% des demandes de visa

L’ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d’Arvor a indiqué, ce mercredi 5 décembre 2018 sur les ondes de Express FM, que la France délivre environ 165 mille visas aux Tunisiens sur un total de 180 mille demandes.

 

«Le taux de demandes de visa acceptées pour les Tunisiens s’élève à 80% et les visas peuvent aller jusqu’à 10 ans» a-t-il expliqué en poursuivant que la France reste un pays considérablement accessible aux Tunisiens étant donné qu’environ 1,5 million de personnes se déplacent chaque année entre la Tunisie et la France.

 

En ce qui concerne l’éducation, M. Poivre d’Arvor a notamment mentionné que la France comptait doubler le nombre d’écoles françaises sur toute la Tunisie d’ici 5 ans.

 

F.J

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (18)

Commenter

Letranger
| 07-12-2018 19:58
Je partage ton avis à plus de 100%.
Si j'étais quelqu'un dans l'administration tunisienne, j'interdirais la venue des Français en Tunisie et j'expulserais( en Français pudique, on dit prendre des mesures d'éloignement) les Français qui y résident... puis j'appliquerais en France le principe de réciprocité que tu évoques en ne prenant en compte que la nationalité d'origine.
Je ne sais pas si tu as bien compris ce que je veux dire, mais ça ne fait rien...

rz
| 06-12-2018 11:02
Les français sont connus, sont râleurs, et sont d'éternels insatisfaits de leurs gouvernements successifs malgré le développement fulgurant dans tous les domaines réalisés depuis au moins 30 ans et c'est perceptible par les visiteurs étrangers; quant aux tunisiens, eux aussi sont d'éternels insatisfaits de leurs gouvernements et il y a de quoi : on stagne depuis des siècles et les perspectives ne sont toujours pas bonnes surtout pour les jeunes et cela se comprend; alors, personnellement je ne comprends pas où ça coince pour les français? ils ont tous de ce dont on rêve ici: la France une véritable fourmilière avance et crée de la richesse à l'opposé de notre pays qui stagne sur tous les plans...). les jeunes préfèrent migrer aux USA ( et c'est compréhensible: le rêve américain!) ou au Canada ce vaste pays-continent vide et froid où les conditions de vie sont difficiles. Ce qui les attire vers ce pays c'est peut être le long terme: un pays neuf non encore défriché, un pays d'avenir pour leurs descendants car la probabilité de conflits est faible (sauf le risque de séparation du Québec et encore il n'a aucun intérêt à le faire) à l'opposé de l'Europe qui est toujours sous les menaces internes ou de l'extérieur à l'image de se qu'a enduré l'Empire Romain à son temps.

DHEJ
| 06-12-2018 08:58
Tu as moins que 40 ans?!

Monia
| 05-12-2018 23:40
J'ai visité plusieurs pays pour lesquels le visa touristique est obligatoire, parfois même pour un simple passage "en salle de transit", cela ne m'est jamais venu à l'esprit d'en ressentir une moindre humiliation. Tout pays définit ses propres règles d'accès de séjour et aux touristes de s'y plier ou de renoncer à le visiter.

DHEJ
| 05-12-2018 20:59
Pas comme celui de la Chine


Doubler les écoles françaises?
| 05-12-2018 20:54
Malgré la présence de plusieurs milliers de hauts cadres et techniciens nordafricains vivant et travaillant en France, (ingénieurs, médecins, avocats, financiers, gestionnaires, enseignants, etc....), le pays souffre encore d'un déficit chronique en main-d'oeuvre hautement qualifiée (à titre d'exemple: aujourd'hui en France, il manque environ 70 000 ingénieurs et techniciens en informatique!!!!). En plus, la France est exposée à un double dilemme: des milliers de jeunes cadres français hautement qualifiés émigrent actuellement au Canada et aux USA et la population française est en constant vieillissement...!!! L'intention de la France de doubler le nombre des écoles françaises en Tunisie s'inscrit dans le cadre de sa stratégie nationale visant à préparer des futurs cadres tunisiens qualifiés et francophones pour l'économie française! Résultat de la course: la Tunisie est usurpée de ses hauts cadres et la France en profite...!!! Ainsi, "les mauvais comptes vont les mauvais amis"...!!!!

Hounga
| 05-12-2018 20:05
Pour le Monsieur qui s'ingere dans les affaires politiques tunisiennes et qui soutient en plus les extrémistes, vous devrez revoir vos tarifs exorbitants et surtout les conditions d'accueil digne de zoo ce qui est scandaleux pour le pays des droits de l'homme. Aucun respect de la dignité humaine.

Une diplomatie à la française!!
| 05-12-2018 18:42
Seuls les esclaves tunisiens continueront de demander un visa auprès des services consulaires d'un pays dont les citoyens ne sont pas obligés d'avoir un visa à l'entrée en Tunisie! Nous croyons avoir fait une révolution pour mettre fin à ces pratiques humiliantes..!!! Maintenant, il ne faut pas attendre l'avènement des gilets jaunes au pouvoir en France pour appliquer la loi de la réciprocité sur les visas et ne vous inquiétez pas les touristes français viendront quand même en Tunisie!

zorba52
| 05-12-2018 17:55
Un visa délivré ou refusé, le Tunisien doit payer et d'avance . Une recette de plusieurs millions d'euros par an !!

rz
| 05-12-2018 17:02
En tout cas la France pour nous et quoi qu'on dise ici et là-bas reste notre destination première et une source d'oxygène pour bcp d'entre nous (malgré la dégringolade de notre dinar pour nous autres tunisiens). Reste il faut espérer que la France qu'on connait et qu'on a connu restera paisible et qu'elle n'augmentera pas les frais d'inscription pour les étudiants du Sud qui soufrent déjà bcp sans ces augmentations.

A lire aussi

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
0

La colère des experts comptables ne s'est pas atténuée et ils ne vont pas s’arrêter

15/12/2018 17:53
3

A l’issue de sa visite à Riyadh en Arabie Saoudite, le chef du gouvernement Youssef Chahed a fait le

15/12/2018 17:18
6

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a exprimé son regret suite au rejet du projet de

15/12/2018 14:38
6

Newsletter