alexametrics
Dernières news

Saïd Aïdi : Nous tenons à ce que la vérité soit révélée à propos de l’appareil secret d’Ennahdha

Saïd Aïdi : Nous tenons à ce que la vérité soit révélée à propos de l’appareil secret d’Ennahdha

 

Le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi a reçu, ce mardi 4 décembre 2018 au Palais de Carthage, le président du parti Beni Watani, Saïd Aïdi.

 

Suite à cette rencontre, M. Aïdi a indiqué que la réunion a débattu de la situation générale du pays, de la nécessité de déployer les efforts afin de remédier aux crises économique et sociale actuelles ainsi que de préserver les fondements de la souveraineté nationale.

 

Et d’ajouter que son parti tient à ce que la vérité concernant l’appareil sécuritaire secret d’Ennahdha et son lien avec certains partis politiques soit révélée. Tout cela dans le cadre du respect des institutions et d’appui au processus judiciaire de cette affaire.


B.L


 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

SARRA
| 05-12-2018 08:28
si Said Aidi presse toi! ne rate pas le train! monte vite!
hhh, les partis à 0.0001% ont trouvé un nouveau programme électoral, économique et social qui va sortir le pays de sa crise et le transformer en un pays développé: l'appareil secret d'Ennahdha.

EH
| 04-12-2018 20:02
A BN,

C'est étonnant que vous ne donnez aucune information sur le fait que BCE a également reçu Basma Belaid et Me Ali Kalthoum et qui d'ailleurs donné un point de presse publié!!!!!!!

Vous me décevez

DHEJ
| 04-12-2018 18:06
Le GOUROU a séjourné en Angleterre et le GAMIN nous vient droit de l'ambassade US!!!

Lyes
| 04-12-2018 17:57
Ne pas partager les idées de Rached Ghannouchi ne justifie pas de juger son parti sur les plateaux de télévision.
Je suis surpris de lire des gens qui se disent démocrates alors qu'ils ne croient ni à la justice ni à l'etat de droit.
Seule la justice et la justice uniquement peut nous révéler les tenants et les aboutissants de cette affaire de l'organisation secrète.

Raoul
| 04-12-2018 17:53
Aussitôt qu'un individu correct réclame une vérité, qu'une majorité écrasante du peuple Tunisien perçoit comme une haute trahison liée tout de même à des faits extrêmement graves puisqu'il s'agit d'assassinats politiques et de crimes odieux; voici que des fumiers de cette secte criminelle s'en prend à monsieur Aïdi en le traitant de collaborateur de la France ! Dites nous donc quels sont les vrais traîtres de la patrie au profit du qatar et de la turquie ! La pègre extrême n'est ce pas les islamo- faschistes ?

Tunisino
| 04-12-2018 17:46
Une guerre froide entre BCE et RG est en cours après le divorce. Qui a tort, qui a raison? Tous les deux sont des vraies catastrophes pour la Tunisie. BCE veut que RG le soutien sans conditions sinon il est terroriste, et RG voit que YC est plus utile que BCE pour l'instant en pensant que BCE ne peut plus réagir. Il s'agit finalement de guerre d'intérêts personnels en utilisant tous les moyens, même les moyens de l'état. YC n'est pas très loin puisqu'il mène sa propre guerre par tous les moyens pour rester au pouvoir après 2019, sauf que la conquête de Nida n'est plus possible puisque BCE lui a coupé la route. Voilà où mènent les calculs politiciens d'un avocat rejeté par ZABA, d'un philosophe exclu par ZABA, et d'un ingénieur agricole immature parachuté par opportunisme. Cependant, en voyant les effets, toutes les causes se dirigent vers BCE, c'est lui qui a recruté YC et a affaibli Nida pour donner la chance à RG de devenir supérieur.

Jilani
| 04-12-2018 17:43
Tout ce brouhaha et ces rencontres sont pour son intérêt personnel et dicté par sa femme qui se débarrasser de YC et placer son fils débile. Ces élites sont incapables de se réunir ensemble et constituer une force, chacun tient à son égo, ils ont besoin de ce renard qui les traitent comme des gamins sans intelligence.

Abel Chater
| 04-12-2018 17:19
Ce Français Saïd Aïdi, est l'un des pions que la France a imposé au pouvoir post-révolution en Tunisie. Celui-là même, qui fut catapulté du néant depuis la France directement vers le ministère de la Santé publique, à l'image de Mahdi Jomaâ. Après son limogeage, au lieu de retourner travailler en France, il a trouvé comme par miracle, beaucoup d'argent pour créer son propre parti politique, afin de continuer sa mission d'antenne au profit de la France. Local ou locaux et personnel, sans parler des voitures de service et de tous les énormes frais au quotidien. Qui pourrait lui avoir payé tous ces frais, en dehors de la France?
Maintenant, il joue au détective privé, sans le permettre à ceux d'Ennahdha. Lui et les services secrets de sa patrie la France, détiennent toute petite futilité concernant la scène politique de la Tunisie. Mais le parti d'Ennahdha, ne doit rien apprendre au sujet des micmacs qui se déroulent autour d'eux, jusqu'à ce qu'il leur sera trop tard, à l'image de ce qu'ils vécurent chez les deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali.
N'importe quel détective privé, a le droit de fourrer son nez là où l'affaire l'intéresse. Personne n'y peut rien contre la curiosité des autres. Qui parmi les Tunisiens ne sait pas qu'on est tous sous écoute, malgré la garantie de la protection de notre vie privée par la Constitution elle-même?
Que faire, abolir le ministère de l'Intérieur ou enfermer ceux qui le pratiquent contre la loi, en compagnie de ceux qui sont au courant?

Patriote
| 04-12-2018 15:39
ça n'a aucun sens de partir dans des élections avec un parti hors la loi qui détient un appareil secret qui infiltre et espionne les institutions de état y compris la police et l'armée et assassine les opposants...Pas de démocratie possible avec un parti à caractère et comportement terroriste !

A lire aussi

Le père de l’ancien secrétaire d’Etat aux Mines, Hachem Hmidi, en prison pour soupçon de corruption,

12/12/2018 18:32
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
1

La Banque nationale agricole (BNA) vient de reconduire pour 4 ans son partenariat avec la Fédération

12/12/2018 16:44
0

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a rendu public un communiqué ce mercredi 12 décembre

12/12/2018 16:09
4

Newsletter