alexametrics
Dernières news

Taoufik Bouachba : Le rapport de la Colibe est à rejeter !

Taoufik Bouachba : Le rapport de la Colibe est à rejeter !

 

L’avocat et universitaire, Taoufik Bouachba a indiqué dans un statut publié, ce mercredi 8 août 2018, qu’il a été invité par le département juridique au sein de la présidence de la République pour donner son avis concernant le rapport de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité (Colibe).

« Selon mon point de vue basé sur une étude approfondie dudit rapport et ses multiples dimensions, il faut refuser et rejeter ce rapport pour plusieurs raisons que j’ai expliqué dans une note adressée au président de la République », indique-t-il en substance.

 

Taoufik Bouachba a été membre du bureau exécutif de Nidaa Tounes avant d’adhérer à Afek Tounes qu’il a, également, quitté, pour se consacrer à la chose publique sans aucune appartenance partisane.

 

S.H



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (41)

Commenter

Lekkteur
| 09-08-2018 19:26
Ce monsieur n'est pas seul. Il y a aussi d'autres groupes qui sont contre ce rapport: Al-Qaeda, Daesh, Boko Haram, les Djihadistes du Maghreb Islamique, Al-Azhar, le parti de la Libération et bien d'autres.

C'est bien de voir ces associations toutes unies avec ce monsieur pour une cause juste et supportent le reste du peuple Tunisien dans sa guerre contre ce rapport de la déchéance qui menacerait la paix sociale et la religion Islamique; un rapport qui pourrait renvoyer la Tunisie aux siècles de la noirceur.

La vraie liberté et la vrai prospérité c'est l'appliaction des directives du Saint Coran.

- Le témoignage d'une femme vaut la moitié du témoignage d'un homme.
- La femme hérite la moitié de la somme qu'hérite son frère.
- Couper les mains aux voleurs.
- Couper les têtes des mécréants.
- Faire imposer une taxe spéciale aux Juifs, Chrétiens, et autres peuples du livre pendant qu'ils s'humilient.
- Donner de l'argent pour ceux dont les coeurs sont à gagner (Chapitre 9 Verset 60)
- Différenciation des jugements. Homme libre pour homme libre esclave pour esclave et femme pour femme.
- Autorisation des marchés d'esclaves sous stricte surveillance bien sûr.

La liste est longue mais les textes sacrés sont clairs. Ce monsieur a ses raisons de rejeter ce rapport.

Rz
| 09-08-2018 17:21
J'ai pas bien saisi ses arguments reflechis qui plaident contre la Colibde.Pourtant ce rapport aurait pu etre promulgue deja en 56 avec le statut personnel qui aurait pu nous eviter ce retour en arriere de 60 ans.

Jalel
| 09-08-2018 16:52
Le charlatanisme a de beaux jours devant lui dans ce pays

Bourguibovic
| 09-08-2018 15:03
A voir les réactions, parfois démesurées, suite à ce banal commentaire d'un banal universitaire, on a l'impression que la COLIBE a commis un péché. Vous oubliez chers compatriotes que la Tunisie et depuis le milieu du XIXème siècle partagée entre modernistes et conservateurs. C'était au moment de l'abolition de l'esclavage en 1846, pendant les années 1930 quand des Zeitouniens conservateurs ont déclaré la guerre à Tahar Haddad, après 2011 quand Ennahdha a voulu islamiser le pays, etc. etc. etc. Le débat actuel est donc tout à fait normal et nous finirons par trouver un compromis. Cela dit, M. Bouachba se croit au dessus de la mêlée et s'érige en donneur de leçons. Il oublie, qu'il le veuilles ou non, que son camp est celui des conservateurs. En témoigne le fait qu'un certain moment il était proche des islamistes avant de faire un brusque virage pour se rapprocher du RCD... certainement par opportunisme. Après 2011, notre ami adhère à Nidaa, hélas des opportunistes futés lui ont barré la route. Tant qu'à faire, Afek pourrait faire l'affaire... Ah non ! Ils sont trop libéraux, ces "Afekiste"... Période de réflexion et hop ! Voilà l'opportunité à ne pas rater : s'attaquer à la COLIBE en pensant faire d'une pierre deux coup : être proche des islamistes et se trouver au même temps avec la majorité conservatrice.Or, notre peuple n'est pas forcément conservateur, puisqu'il a toujours été à l'avant garde des pays de la région et beaucoup de musulmans tranquilles estiment qu'on peut toucher par exemple à l'héritage et être contre la peine de mort, c'est se rapprocher plus de Dieu parce qu'il est clément et juste !

Rationnel
| 09-08-2018 14:47
Les recommandations de COLIBE sont a rejeter pour plusieurs raisons: la majorité du peuple est conservatrice et d'apres les sondages 75% pensent que la religion a une grande importance dans la vie. Colibe propose l'abolition de la peine de mort. La peine de mort est encore pratiquée dans 31 états des états unis. Donc prétendre qu'on doit abolir la peine de mort pour être "progressiste" n'est pas valide. La Tunisie n'a pas atteint le niveau de développement économique, culturel ou social des états unis ou la peine de mort est encore pratiquée.
La dépénalisation de l'homosexualité va sûrement entraîner la reconnaissance du mariage homo (gay), et d'autre changement. La société tunisienne qui a de la peine a admettre l'homosexualité aura beaucoup de problème a accepter les mariages entre homosexuels. Les états unis ont eu beaucoup de peine a accepter ce changement. Ces changements imposes par la gauche dite progressiste ont entraîné une réaction virulente des conservateurs et l'élection de Trump (le phénomène s'est reproduit en Europe avec l'élection de l'extrême droite dans plusieurs pays comme l'Italie et la Hongrie). L'égalité dans l'héritage entre les hommes et les femmes est contraire aux recommandations explicites du Coran donc inacceptable pour 75% de la population.

déja-vu
| 09-08-2018 14:41
On presse un bouton(identité arabo musulmane) et on sautille. Un autre bouton(islam en danger) et on voit rouge.
Pourquoi les DEUX vieux renards(Ils se mettent d'accord sur tout avant d'agir) ont choisis d'appuyer sur ces deux boutons en ce moment de faillite totale et catastrophique de leur mic-macs?!

Raviver ces vieilles querelles les ramenera direct vers le pouvoir en 2019 ...avec le même "combat" islam#modernité. Dont ils s'en fichent carrément. L'important, c'est que ca enflamme la galerie qui s'emmerde. Qui gronde...

Vous êtes pour...ca les arrange.
Vous êtes contre, ca leur sied à merveille et c'est tant mieux.

Ils gagnent à tous les coups...

#laazouza hazha l'ouéd ...Un pays ruiné..kallou identité chinoise...héhéhé

Bravo maître!
| 09-08-2018 14:27
Les ignorants de l'islame doivent la boucler. Non au rapport de la colibe, non aux mercenaires d'Israël en terre d'islam, non à la guerre civile en Tunisie!

Jamel
| 09-08-2018 14:18
Il faudrait publier les rapports sur le rapport de la COLIBE. Effectivement, au moins pour le droit des successions, le rapport est très décevant et comporte beaucoup d'erreurs et des interprétations issues d'une méconnaissance de ce droit.

Mohamed 1
| 09-08-2018 14:17
Le rapport a eu au moins le mérite de montrer qui est vraiment démocrate dans le pays où tout le monde se réclame de la démocratie.

Mohamed
| 09-08-2018 13:52
Je vous invite à lire la Résolution du Parlement européen du 14 septembre 2016 sur les relations de l'Union avec la Tunisie dans le contexte régional actuel et plus particulièrement son point 14 qui stipule: 14. invite à favoriser l'équilibre hommes-femmes dans le contexte de l'action publique, notamment en réformant le Code du statut personnel afin d'abolir les lois discriminatoires à l'égard des femmes telles que celles qui régissent les successions et le mariage, ainsi qu'à renforcer la participation des femmes dans la vie publique et le secteur privé, conformément à l'article 46 de la constitution tunisienne; encourage en outre la création de programmes d'accompagnement pour les femmes qui pourraient être les dirigeantes de demain dans l'optique de favoriser leur accès à des postes à responsabilités; recommande que la Tunisie abroge sa déclaration générale concernant la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes;
Donc chère Tunisie si tu te ne conforme pas aux recommandations, on coupe les vannes.

A lire aussi

L’information a été relayée massivement sur les réseaux sociaux. Un immeuble abritant des pèlerins

16/08/2018 21:33
1

Trente-quatre journalistes, techniciens et agents de la chaîne Hannibal Tv ont été informés, ce

16/08/2018 19:47
0

La chambre des mises en accusations près de la cour d’appel de Tunis a décidé la libération

16/08/2018 18:15
2

Le secrétaire général de Machrouû Tounes (MPT), Mohsen Marzouk, a tenu, dans un post publié ce jeudi

16/08/2018 17:09
5

Newsletter