alexametrics
Dernières news

Wided Bouchamaoui reçoit le prix Business for peace, à Oslo

Wided Bouchamaoui reçoit le prix Business for peace, à Oslo
La présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui a reçu, hier jeudi 15 mai 2014, le prix « Business for peace » à Oslo qui lui a été attribué par un jury international composé de plusieurs lauréats du Prix Nobel pour la Paix et de l’Economie. Parmi ce jury, nous citons Shirin Abadi, militante iranienne des droits de l’homme Mohamed Younes le prestigieux fondateur de la Banque populaire du microcrédit au Bangladesh.

Le prix « Business for peace » est attribué afin d’honorer l’action des lauréats pour leur apport et contribution à l’entente sociale, au progrès, ainsi qu’à la prospérité au sein de leurs sociétés et plus généralement dans le monde.

Na. B

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Naf
| 17-05-2014 05:51
Les entrepreneurs que vous dénigrez sont ceux qui ont eu le talent , l'intelligence et le courage de lancer des projets , de créer des emplois et de construire le pays. Et tant mieux s'ils se sont enrichis GRÂCE A LEUR LABEUR, ça leur a permis d'investir encore plus , d'integrer plus de jeunes diplômés et de "nourrir davantage de bouches "
Ce sont bien les hommes d'affaires chinois qui font aujourd'hui le succès de la Chine.
Ce sont bien les investisseurs privés que tous les pays veulent attirer chez eux pour y investir et s'enrichir !
Le malheur de ce pays , c'est que des gens à l'esprit limité, bourrés de complexes , incapables d'entreprendre eux même , refusant que l'effort , le mérite et le talent des autres soient récompensés , prêchant la médiocrité et l'assistanat , pensent qu'il y aurait moins de pauvres s'il y avait moins d'entrepreneurs (et de riches).
Ces entrepreneurs peuvent créer des richesses la ou ils iront s'installer ! On verra alors si l'Etat tunisien en faillite (grâce a l'uvre destructrice de gouvernants incompétents et d'un peuple en partie inconscient et paresseux ), pourra offrir des emplois et nourrir les familles).
Je parie d'ailleurs que Mr Mizaanoun (???) est de ceux qui perçoit un salaire qu'il ne mérite pas , pour un travail qu'il ne fait même pas ou qu'il fait très mal , tout en gueulant et en rendant ceux qui ont réussi responsables de son cuisant échec !

JOHN WAYNE
| 17-05-2014 02:53
Du temps où je gravissais les échelons au sein du gouvernement Tunisien de Bourguiba, je me retrouvais un jour à la caserne de Bir Bou Regba dans le cadre d'un stage de maniement des armes d'assaut légères.
En ce temps-là, beaucoup de mes supérieurs hiérarchiques de la Garde Nationale était de grands Patriotes dévoués a la Nation Bourguibienne et tous parlant un Arabe dialectal de type « Gali Gotlek ». Ces officiers de l'intérieur endurcis dans leur Patriotisme étaient travailleurs, francs, et respectables. Ces hommes qui passaient leur journée en pleine chaleur à former de jeunes recrues de la Garde Nationale ou de la Police dans leur uniforme de couleur Kaki étaient d'une trempe du même type de celle des Fellaghas qui ouvraient le feu sur les soldats Français qui jadis colonisaient la Tunisie. Ces hommes seraient bien sur de simples gueux pour la militante des droits de l'homme et grande admiratrice de George W. Bush, Neila C.H.
Et dans cette caserne ou pendant l'été une chaleur torride régnait, nous nous entrainions au tir a longueur de journée, utilisant principalement deux armes : le FAL Belge et le Browning 9mm.
Cette caserne était située dans une espèce de cuvette désertique de la région de Hammamet. L'été, des températures de l'ordre de 45 degrés à l'ombre y régnaient sans que le moindre souffle de vent ne s'y manifeste. Et chose assez singulière, cette caserne était le centre d'attraction de dizaines de chiens errants qui pouvaient être aperçus rodant entre les oliviers, haletant la bouche ouverte et la langue pendante.
Le Capitaine de l'époque qui pensait que tous ces chiens étaient porteurs de la rage, nous avait autorisé à abattre ces pauvres bêtes dans un souci d'hygiène mais aussi dans un souci d'entrainement et de maniement des armes. Et donc nombreux de mes collègues de l'époque ne se faisaient pas prier, ouvrant le feu de façon insouciante sur ces bêtes clochardes a la recherche d'eau et de nourriture, et qui s'effondraient dans la poussière sans broncher sous les balles.
Des scènes qui rappelaient au Nationaliste endurci que je suis, celles ou des soldats Français abattaient des civils Algériens marchant en silence et qui rendaient l'âme sur le sol le regard figé et glauque, en expirant un dernier souffle silencieux.
Et donc une après-midi où je patrouillais les alentours de la caserne dans une chaleur si torride qu'elle avait créé des mirages entre les oliviers, j'aperçus une bête au pelage blanc qui semblait assoupie au pied d'un arbre au tronc tortueux et miné de crevasses. Ces arbres millénaires se dressaient comme des spectres, leurs branches dénudées de feuilles formant des silhouettes de monstres aux bras munis de griffes dans la campagne brulante. Probablement des arbres qui avaient vécu l'époque d'Antonin. Un Antonin dont les réincarnations charnelles et bruyantes se trouvent aujourd'hui à l'ANC, maudissant par leurs jérémiades efféminées toute personne ayant porté atteinte au sacré.
Et donc, en ce jour de grande chaleur et chaussé de brodequins aussi lourds qu'inconfortables, je me dirigeais vers cet arbre après avoir armé mon fusil et m'apprêtant à faire mouche.
A ma grande surprise, il s'agissait d'une chienne amaigrie et au pelage blanc tacheté, et qui dans ses bras enlaçait plusieurs chiots qu'elle allaitait dans la canicule. Ces chiots agglutinés frémissaient tout en tétant des mamelles flasques de façon gloutonne.
En me voyant, l'animal me fixât d'un regard perçant et tout en déployant des crocs menaçants, me grogna de garder mes distances.





JOHN WAYNE
| 17-05-2014 02:52
Je n'oublierai jamais le regard de cette pauvre bête. Amaigrie, assoiffée, affamée, l'animal défendait sa progéniture contre l'animal et le prédateur humain cruel que j'étais.
Je fixais des yeux la bête pendant une seconde et plein d'admiration pour son courage, je rebroussais chemin en désamorçant mon arme et sans avoir tiré le moindre coup de feu.
Le regard et l'instinct de cette misérable bête me sont réapparus lors de l'interrogatoire d'Amel K. à l'ANC.
Amel K. qui fut questionnée par de nombreux membres de l'ANC remettant en cause son professionnalisme et son Patriotisme, a défendu non pas les intérêts de la Tunisie ce jour-là, mais ceux de sa propre progéniture.
Le drame d'Amel K. est celui de nombreux enfants de collègues du Ministère des Affaires Etrangères qui parce qu'ils sont inadaptés a la Tunisie après avoir passé des années dans des ambassades ou des consulats, convolent en injustes noces avec des étrangers au moment où leurs parents sont priés de regagner la Tunisie pour des retraites ou des fonctions alternes. Ces enfants choisissent des conjoints étrangers de façon impulsive pour ensuite souffrir d'une marginalisation douloureuse aggravée par un rejet de parents conservateurs et ulcérés par des mariages mixtes dont ils auraient pu bien se passer à leur âge.
Amel K. se bat pour l'avenir de ses filles qui sont Israéliennes. En rapprochant la Tunisie d'Israël par l'alibi du marasme économique et du tourisme en faillite, elle attenue cette souffrance et cette marginalisation issues de son mariage mixte fait à la hâte envers et contre tous.
Les enfants d'Amel K. sont Israéliens et Allemands mais dans l'esprit de cette fille ayant trahi son Père, ils deviendront des Tunisiens a part entière si la Tunisie régularisait sa situation avec Israël.
A l'ANC, c'est l'instinct maternel d'Amel K. que vous avez pu voir en pleine action lorsqu'elle haussait les épaules et hochait la tête en exhibant un regard agacé et haineux face aux reproches des élus.
J'ai rebroussé chemin à la vue d'une misérable chienne qui allaitait ses chiots à quarante degrés à l'ombre. L'animal en question que j'avais traqué jusqu'au pied d'un arbre dans une campagne brulante et désolée, avait réussi à me convaincre. Les grognements du fier animal en position de faiblesse, étaient sa façon de me supplier d'épargner sa vie afin que ses chiots puissent survivre dans un monde cruel et impitoyable.
Je ne pense pas que la Ministre du Tourisme bénéficiera d'une telle clémence de la part des élus de l'ANC et encore moins des membres d'Ansar El Chariaa qui rodent en toute impunité dans les rues de Tunis.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien élève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.


JOHN WAYNE
| 17-05-2014 01:59
JOHN WAYNE-ALERTE ROUGE : UNE ATTAQUE SPECTACULAIRE SERAIT PLANIFIEE CONTRE LA TUNISIE !
Le Bardo, 16 Mai 2014
Les services secrets de JOHN WAYNE de leur base du Bardo accusent réception d'informations gravissimes obtenues de nos contacts au Caire et à Tripoli et tendant à indiquer l'existence de la préparation d'un attentat visant la Tunisie.
L'équipe d'Al Qaeda préparant cet attentat qui utiliserait des explosifs et des avions de lignes commerciales, serait composée d'Ahmed Abou Khattala, responsable de l'assassinat de l'Ambassadeur Américain à Benghazi Chris Stevens, mais aussi du Tunisien Abou Iyadh.
Fait très grave, cette équipe qui gravite entre les villes de Tobrouk et de Dernah, bénéficierait de l'aide technologique de l'expert mondial en explosifs d'Al Qaeda à savoir Ibrahim Al Asiri. Celui-ci aurait rejoint la Libye depuis des mois et cela même si une attaque par drone du Pentagone menée sur le Yémen le 21 Avril 2014 pensait avoir liquidé cet homme ainsi que le Chef d'Al Qaeda dans la Péninsule Arabique, Nasir Al Wuhaysi. Des tests ADN effectués par le Pentagone et l'Arabie Saoudite prouvent que l'attaque par drone du 21 Avril à échoué, tuant d'autres membres d'Al Qaeda peu importants et peu actifs en cette période.
JOHN WAYNE tiens à souligner au Ministère de l'Intérieur Tunisien la gravité de telles informations sachant que :
1-L'aeroport de Tobrouk est entièrement sous le contrôle d'Ansar Al Chariaa et qu'un avion bourré d'explosifs pourrait bien décoller de cette base de nuit et se diriger vers la Tunisie en volant à basse altitude afin d'éviter la détection radar Tunisienne, et dans le but d'y causer un attentat de grande envergure.
2-Qu'Ibrahim Al Asiri est considéré par le Pentagone, par la CIA, par le FBI, et par Interpol comme étant un expert mondial en explosifs et l'un des seuls experts au monde a pouvoir fabriquer une « smart bomb » qui échapperait a tous les modes de détections conventionnels dont sont équipés les aéroports dans le monde.
JOHN WAYNE appelle le gouvernement Tunisien et ses Ministres et Membres a une vigilance extrême et à faire preuve de comportement responsable, respectable, crédible, sérieux, mature, et digne des Nations Tunisiennes de Bourguiba et de Ben Ali face aux menaces auxquelles fait face la Tunisie dans une période ou la Libye déstabilisée par la révolution Tunisienne et le complot de l'OTAN en association avec le gouvernement par intérim de BCE, le général RA, et l'ex Ministre de la Défense Abdelkrim Z., est devenue la base d'Al Qaeda la plus dangereuse du monde.
JOHN WAYNE tiens à rappeler au gouvernement Tunisien actuel que la Tunisie a été bâtie et sécurisée par des Patriotes dévoués et hauts cadres au Ministère de l'Intérieur sans lesquels la Tunisie ne saurait survivre face à l'ampleur du complot islamiste actuel.
JOHN WAYNE invite le gouvernement Tunisien à rompre ses relations diplomatiques avec les Etats Unis, le Qatar, et l'Arabie Saoudite, puissances militaires et financières qui sont les sponsors d'un tel complot visant à détruire la Nation Tunisienne au profit de la sécurité et de l'expansion d'Israël.
En outre, JOHN WAYNE appelle le gouvernement Tunisien actuel à entamer des poursuites pénales pour complot contre la sécurité de l'état contre tous les citoyens Tunisiens ayant coopéré avec des puissances étrangères et leurs ONG dans la déstabilisation de la Tunisie et dans l'aggravation de sa situation sécuritaire, en s'attaquant aux structures sécuritaires même de l'Etat Tunisien, comme ses hauts cadres du MIT, au nom d'une campagne des droits de l'homme fallacieuse et dont l'intérêt n'est autre qu'un profit pécuniaire.

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien élève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement.

ourwa
| 17-05-2014 01:25
"apport et contribution à l'entente sociale, au progrès, ainsi qu'à la prospérité au sein de leurs sociétés et plus généralement dans le monde." sic
Bouchamaoui n'agit que pour sa pomme, pour les intérêts du patronat tunisien, lequel patronat n'a jamais milité pour le respect du droit des travail, ni de celui des travailleurs... Depuis que cette patronne des patrons sévit sur les médias, elle ne cesse d'exhorter au retour au travail, à l'investissement...afin de relever l'économie du pays, sans jamais dénoncer les conditions de travail et de salaire des travailleurs, du non respect des accords à ce sujet par l'Etat, tant dans le Public que dans le Privé...Elle perpétue, ce faisant, les pratiques déjà en cours sous les régimes de Bourguiba et de Ben Ali. A ce titre, objectivement, elle n'aurait jamais pu faire partie du Dialogue National...Cette tâche, honteuse et scandaleuse, une vraie XXXX aux objectifs de la Révolution, entache la crédibilité de l'UGTT...qui risque de le payer très fort...
La médaille en chocolat qu'elle vient de recevoir, « Business for peace", n'est que la consécration d'un capitalisme hyper libéral, qui fait fi de la variable sociale et de la dignité du travailleur... Le lieu de cette attribution, Oslo, et la présence de certains Nobel de la paix et de l'économie, fait sourire...comme un enfant face à un chocolat empoisonné...

mizaanoun
| 16-05-2014 22:14
Depuis que le Nobel a été attribué à un certain Obama pour son « amour pour la paix au monde », alors qu'il ne fait que tuer sans pitié, par bombardements classiques ou par ses modernes « Drones » des peuples en masses, il n'y a plus rien d'étonnant que l'institution scandinave attribue un prix à la patronne des patrons de Tunisie. Ceux-là mêmes les anti-patrie, qui font tout pour augmenter leurs colossales fortunes tout en prêtant main-forte à toutes les corporations capitalistes dans leurs « efforts « effrénés d'appauvrissement radical du peuple.

CHDOULA
| 16-05-2014 18:37
parti comme c'est parti , ABASSI va recevoir le prix nobel de la paix alors !!!!!!

Mohamed 2
| 16-05-2014 16:47
Un autre thème de recherche connexe : les "auteurs(es)" sont sympas, sociables et humbles.
Ils acceptent bien de fréquenter le commun des mortels à l'étage inférieur.
Vous pouvez donc tomber nez à nez avec ... ou ... ou .... ou même .....
Allez BW.

nazou
| 16-05-2014 16:21
Diehk arretez de defendre l'autre camp. Sinon wallah wallah vous allez perdre tooouuutes les elections. Mohamed 2je vais chercher "39arri 9ouiw " p'oour ce genres de defi v du nord ; heuuu pas jalouse du tout

DIEHK
| 16-05-2014 15:19
Mets toi au- dessus de la mêlée.
Elle est ce qu'elle est et comme toi tu es comme tu es!!!
Mais ...:.......tu me poussés à cracher mon venin et vu qu'aujourd'hui c'est le jour du seigneur des Musulmans et mon éducation Arabo-Judéo-Chrétienne m'empêche de dire des choses!!
Only today!! Isnt´it?

A lire aussi

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
4

L’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce

14/11/2018 16:26
0

Après l’acquisition de DNO Tunisia, Panoro Energy est en train de finaliser les démarches pour une

14/11/2018 16:20
0

Newsletter