alexametrics
Dernières news

Tunisie - Mehrezia Laâbidi contre les niqab et les barbes !

Tunisie - Mehrezia Laâbidi contre les niqab et les barbes !

La première vice-présidente de l’Assemblée constituante, récemment élue et membre du mouvement Ennahdha n’a pas fini de faire parler d’elle. Les Tn-tweeple (tunisiens sur le réseau social twitter) ont en effet ressorti des articles écrits par la nouvelle star franco-tunisienne nahdhaouie publiés en 2010 sur le site « Saphir News », au moment de la polémique sur la loi interdisant le port des niqab dans l’espace public.

Mehrezia Laâbidi étonne, en effet, par ses prises de positions modernes, laïques et, pourrait-on dire, féministes, au sujet de l’islam rigoriste que ses coreligionnaires adoptent de plus en plus dans les pays occidentaux, en France notamment.

Dans sa « Lettre ouverte aux sœurs qui portent le voile intégral », elle pose la question aux femmes concernées s’il est sage d’aller jusqu’à de tels extrêmes et considère que de telles pratiques ne sont pas « recommandées par l’éthique islamique authentique ». Elle estime ainsi qu’en cachant intégralement leur visage, les femmes s’isolent symboliquement de la société et cela est contraire au message de Dieu et du Prophète. Elle critique, dans ce même article, les arguments de ces femmes portant le niqab qui se disent féministes et avançant l’argument du libre choix vestimentaire. Cet argument ne tenant pas, selon elle. Elle dénonce de même les enseignements religieux littéralistes et fermés qui se répandent sur les télévisions et via internet.

Mehrezia Laâbidi ajoute que le port du niqab pour les femmes ou celui des kamis ou de la barbe pour les hommes contribuent à « restreindre la vision et la lecture de l’islam à un seul et unique uniforme » et sont l’expression d’une « vision qui renonce à la raison, à la culture et à la diversité, qui a fait la richesse de l’islam ».

Dans un autre article, intitulé « Quels musulmans voulons-nous être ? », publié sur le même site, l’élue d’Ennahdha n’y va pas par quatre chemins ! « Je ne crois pas me tromper si j’octroie la palme d’or de la bêtise au prétendu super musulman », affirme-t-elle en parlant toujours de ces interprétations extrémistes de l’Islam, « mes coreligionnaires ont donné des vacances ouvertes et renouvelables à leurs cerveaux », renchérit-elle, dénonçant les « consommateurs du discours religieux prêt-à-être pratiqué (…) le plus sévère possible ».

Mehrezia Laâbidi dénonce ainsi le manque de réflexion religieuse de certains musulmans dont les interprétations rigoristes de l’islam lui semblent être non fondées et sont, au contraire, le signe d’une absence d’esprit critique et de connaissances théologiques.
A la lumière de ces déclarations, les électeurs nahdhaouis portant le niqab, le kamis ou la barbe voudront-ils reconsidérer leur choix politique ?

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

lars
| 21-12-2012 09:54
chnouwa sinaryou lmasra7iya mta3 lyoum .?

al07
| 09-08-2012 10:44
Après quelques mois,force est de constater que
cette Dame a renié toutes ses convictions !
Elle est inaudible et n'a élevé aucune protestation
sur toutes les atteintes faites aux libertés des
femmes et empoche un salaire mirobolant pour ça !! Elle est juste une esclave au service d'Ennahdha !

sofiar
| 27-11-2011 18:08
Décue par sa position sur le niqab, déjà l'influence du monde occidental se fait sentir. La révolution tunisienne a permis de s'affranchir de bien des interdits; pouvoir porter le niqab tranquillement est une preuve évidente de la liberté par rapport à l'ancien régime qui l'avait banni alors quil se porte de plus en plus partout dans le monde; le niqab constitue une liberté, une liberté de choix qui se doit d'être laissée à chacune. Le niqab doit faire partie du nouveau paysage Tunisien tout comme il a gagné en présence dans beaucoup d'autres endroits

Tunisienne
| 25-11-2011 19:56
BN un article qui résume tous ce qui se passe dans le monde arabe et la géostratégie américaine. Si vous pouvez le reprendre dans un de vos articles car c'est très important que tout le monde sache.
Merci

http://www.noemiegrynberg.com/pages/politique/la-doctrine-brzezinski-l-arme-islamiste-instrument-geostrategique-americain.html

laic
| 25-11-2011 18:16
Ce que je trouve désolant à la lecture de plusieurs commentaires c'est la nécessité de se justifier en se présentant d'abord musulman, précisant même "nous sommes tous musulmans". Je récuse cette démarche estimant que mes croyances me sont personnelles et que je sois musulman ou non, cela n'a aucune importance.. Je suis tunisien un point c'est tout et à ce titre mes propos valent ceux des autres. Sinon il nous faudra présenter un jour une carte de "bons musulmans" pour exister. Notre problème c'est la crise qui nous étreint et la résolution des problèmes des tunisiens .Cela ne se pourra que dans un régime démocratique et laic

raisonnable
| 25-11-2011 17:19
l'extremisme religieux afait beaucoup de mal a l'islam ,religion ouverte et moderée.
Il est stupide et dangereux de Se cacher le visage dans l'espace public . dans la rue on est en droit d'identifier chaque personne.Si on autorise a des femmes portant le niquab d'acceder a l'espace public , on devrais de la meme facon permetre a des hommes de porter des cagoules dans la rue quitte a avoir affaire a des criminels.
la femme qui veut extraire son visage a la vue de l'autre ,elle n'a qu'a rester chez elle .
je suis convaincu que derriere le niquab se cache un etre tres fragile psychiquement et mentalement. Le niquab est comme un symptome , qui revèle un etre en souffrance et paumé qui trouve dans ces artifices une reparation a une ame et un corps au bord de l'eclatement.
Mettons en oeuvre des demarches pour aider ces femmes a retrouver confiance en elles . Car le niquab reflete d'abord quelqu'un qui est tres mal a l'aise dans la relation a l'autre.
D'ou la necessité d'une psychotherapie.

amad salem
| 25-11-2011 15:18
«Mehrezia Laâbidi étonne, en effet, par ses prises de positions modernes, laïques et, pourrait-on dire, féministes, au sujet de l'islam rigoriste que ses coreligionnaires adoptent de plus en plus dans les pays occidentaux, en France notamment» ! Oh qu'elle est jolie ... cette envolée lyrique ! Vous avez cité deux références et vous en avez tiré des citations. En lisant ces deux références, on constate vite que Mme Mehrezia Laâbidi N'EST PAS «LAÏQUE » ni «féministe» et ne peut l'être.
Mme Mehrezia Laâbidi est tout simplement une musulmane RATIONALISTE comme tout musulman et toute musulmane devraient l'être. Ce rationalisme musulman auquel appelle al_Qur'aan consiste à ne considérer comme Vérité absolue que le texte coranique tel qu'il est. Tout le reste (hadiths, tafsyr, fikh, fatwas, histoire) ne sont que des textes littéraires ordinaires qui doivent être soumis à la critique rationnelle et objective. Ainsi, le musulman rationnel éliminera des centaines de milliers de «hadiths» mensongers, d'autres centaines de milliers de bobards dans les « tafsyrs » et encore des centaines de milliers de fatwas et d'histoires de charlatans que certains diffusent à longueur de journée. Le pseudo «niqaab» est l'un de ces mensonges éhontés. En fait, il est impérativement demandé dans al_Qur'aan de «rechercher le savoir avec audace», comme le dit si bien Mme Mehrzi et surtout de ne pas bannir la raison et le bon jugement. On est, comme on le voit, aux antipodes de la «laïcité». Quant au pseudo "féminisme", c'est une autre histoire abracadabrante.

opposant
| 25-11-2011 15:04
Je suis d'accord avec demos Kratein, arrêter de polémiquer sur des sujets religieux. C'est un appel sérieux pour la gauche pour les journalistes de BN. Placer la discussion et tourner la polémique vers les sujets sociaux et économiques. critiquons les nahdhaouis sur le chômage et les solutions aux problèmes économiques qui nous intéressent et allons les critiquer sur les faits.
Notez bien que je suis un opposant qui aspire à l'instauration d' une solide opposition en Tunisie

dida
| 25-11-2011 14:51
Votre dernière réponse me laisse penser que vous êtes plutôt modéré. Si Ennahdha essuie plusieurs critiques, il faudrait peut être qu'elle fasse son autocritique: pour obtenir un visa Ennahdha s'est présenté comme un parti démocrate. Le problème c'est que plusieurs de ses fidèles la présentent comme parti islamiste (même certains des hauts responsables), on se trouve face à deux positions différentes et on ne comprend pas. Il faudrait que l'élite raisonne la base. Et il n'y aura plus de critiques de ce genre. Il faut qu'ils comprennent que nous sommes tous musulmans et c'est dieu seulement qui départage les bons des mauvais. Sinon du reste je rejoins plusieurs commentateurs notamment demos Kratein pour dire que nous devons dépasser cette polémique et trouver une solution au chômage surtout avec ce qui se passe à Kasserine

T.A
| 25-11-2011 14:44
J'ai imprimé la plupart de vos articles pour les partager avec mes enfants à la maison. C'est cette vision de l'islam que je veux leur inculquer. Merci beaucoup.

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
0

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
0

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
2

Newsletter