alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Vers la nationalisation de la Banque Zitouna


De source digne de foi, on croit savoir qu’il a été décidé au sein de la Banque Centrale de Tunisie (avant le remaniement) de nommer un administrateur provisoire à la Banque Zitouna où Sakher El Materi est actionnaire principal.
Suite à une très longue réunion qui a eu lieu ce matin à la Banque Centrale de Tunisie, il a ainsi été décidé de nommer Amor Najai administrateur provisoire de la banque.
Qu’est-ce qui change donc pour la banque puisque M. Najai était déjà DG de l’institution ? Selon un spécialiste, la banque a besoin de visibilité pour son avenir (y compris le court terme) et la nomination de M. Najaï a pour effet d’assurer une étape transitoire qui pourrait fort probablement mener à la nationalisation de la banque ou, du moins, les parts appartenant à M. El Materi.

Pour rappel, le capital de départ de la Banque Zitouna est de 30 millions de dinars. Le tour de table de la banque est composé par les principaux groupes privés tunisiens à savoir :
- Le Groupe Princesse EL MATERI Holding, Fondateur et Actionnaire majoritaire avec plus de 51% du capital.
- Le Groupe La Carte.
- Le Groupe Poulina.
- Le Groupe TTS.
- Le Groupe Délice-Danone.
- Le Groupe UTIC (Ulysse Trading & Industrial Companies)
- Le Groupe Bouchamoui

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Same Cade
| 19-01-2011 13:56
Il est inconcevable de nommer Amor Najai comme "gestionnaire" actuel de la Banque Zitouna. Celui-ci est supposé directement impliqué dans la facilitation d'accés des familles Trabelsi, El Materi et Ben Ali aux crédits BH.

IT-SYSADMIN
| 19-01-2011 12:35
A tous mes collegues IT des banques tunisiennes, ne detruisez pas de preuves, si vous etes obliges de le faire, gardez une copie. Le grand menage va bientot commencer

n7eb-bledi
| 19-01-2011 01:34
Dans le livre La régente de carthage, il est indiqué que Materi a constitué une fortune de 17 Millions de dinars en achetant des titres de la BS grace à un prêt obtenu de la meme banque et qu il a vendus au prix fort lors d'une transaction abominable au dépens de l'intérêt du pays : pensez vous que Amor NAJAI était à la BS à cette époque, et si oui quel role aurait il pu avoir dans cette magouille. Merci pour votre citoyenneté.

Karim
| 18-01-2011 21:09
pour ceux qui ne le savent pas, l'actionnaire UTIC est chaibi l'oncle de slim chiboub qui est le marie de la fille de ben ali, il a aussi CARREFOUR et il est présent dans cinq secteurs d 'activités en tunisie. Rappelez-vous la liste de la banque centrale sur les sociétés tunsienne qui sont endentées auprès de la banque centrale, toutes ses sociétés en font partie. C'est avec l'argent du peuple tunisie que l'ensemble de ses sociétés sont devenu actionnaire de la ZITOUNA BANQUE. l'état doit nationaliser la banque, la partie d'orange, planet, Géant...... Ils sont tous profités du système pour s 'enrichir et devenir riche alors que des millier de tunisiens sont au chomage. Reste à suivre......

Souma
| 18-01-2011 20:21
c'est vrai que la nomination de Amor NAJAI lui donnera la chance de détruire les preuves sur la culpabilité des profiteurs, et je suis d'accord avec vous 'n7éb_blédi' c'est une bonne initiative

Un banquier tunisien
| 18-01-2011 20:18
M.Najai est en effet le banquier du diable. Il a servi les intérêts des Trabelsi et de Sakhr El Materi depuis qu'il était à la Banque du Sud, ensuite à la Banque de l'Habitat puis à la STB pour finalement atterir à la Zitouna. Sans oublier sa probable implication dans le projet présidentiel de fusion BH-STB sur lequel la Zitouna a des visées malintentionnées.
Au lieu d'être jugé pour ses abus, on le nomme DG. C'est ridicule et honteux. Je ne cautionnerai jamais un Gouvernement qui agisse de la sorte et essaye par cette mesure de cachet des vérités et des dossiers compromettants à travers un banquier corrompu et bras financier des Trabelsi, Materi et autres Ben Ali.

Didouni Jamel
| 18-01-2011 13:17
Le Général Ammar doit être promus chef d'Etat major des Armés et de la sécurité intérieure chapeauter les 2 ministères durant la période de transition max de 1 an avant les élections

Didouni Jamel
| 18-01-2011 13:16
Vive la Tunisie Digne, libre, indépendante et prospère

moh_s
| 18-01-2011 13:14
Je pense que la nomination de Amor NAJAI en tant que administrateur provisoire à la tête de Banque ZITOUNA est la pire décision dans la courte histoire de la banque.
En fait, Amor NAJAI et son chef de pôle commercial, le fameux Ahmed REJIBA (ex ATB) ont participé à la dilapidation des dépôts des clients naïfs pour le compte des clans EL MATERI et BEN ALI.
Nommer Amor NAJAI en tant administrateur de la banque c'est lui donner une chance pour détruire tous les éléments de preuve sur la culpabilité des divers profiteurs qui ont usé de la crédibilité des clients pour s'enrichir davantage.
Le véritable principe de fonctionnement (celui que peu de gens connaissent) de banque ZITOUNA ne diffère pas de celui d'une banque classique et elle n'a pas besoin de son ex DG pour continuer à fonctionner mais plutôt d'une personne indépendante pour stopper l'hémorragie et délimiter les responsabilités de tout un chacun.
Quant à la survie de la banque, je soutient vivement le scénario qui stipule que l'État Tunisien reprend la part de Princess Holding tout et en invitant les autres administrateurs à lui céder leurs parts suivant leur consentement.
La banque peut continuer à fonctionner soit en tant que banque à prédominance étatique soit elle pourra être céder à un/des groupe(s) bancaire(s) étrange(s) et par la même occasion le prix de cession enflera les caisses de l'État Tunisien.

n7eb-bledi
| 18-01-2011 10:59
Dès la crétaion de cette banque je me suis posé la question : comment avec de l'argent sale provenant de la spoliation de la nation et de la corruption peut naître la source d'une bonne oeuvre que les pratiquants espéraient pour ne pas entâcher leur argent par de l'usure. il faut nationaliser les parts de Materi, racheter par l'état toutes les parts des autres actionnaires(qui seraient avisés d'en laisser une bonne part au peuple) et d'ouvrir le capital de la société au peuple qui, avec un plafond de parts pour chacuns ; et que les riches d'entre nous et la classe moyenne payent spontanément et sans contrainte (pas comme le 26-26)la part des plus démunis pour renforcer nos liens et faire que l'argent de la banque islamique soit 100,00000000% PROPRE. Que ceux qui veulent rallier cette idée se fassent entendre. A bon entendeur.

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter