alexametrics
Dernières news

Sahbi Ben Fredj : On essaye d’enterrer l’affaire Jarraya par tous les moyens !

Sahbi Ben Fredj : On essaye d’enterrer l’affaire Jarraya par tous les moyens !

Le député d’Al Horra, Sahbi Ben Fredj a publié aujourd’hui, dimanche 10 décembre 2017, un statut Facebook, dans lequel il est revenu sur les derniers développements de l’affaire de Chafik Jarraya, soulignant qu’il y a d’énormes pressions sur la justice pour enterrer ce dossier.

 

Se limitant au devoir de réserve, Sahbi Ben Fredj a révélé certains aspects de cette affaire affirmant qu’il y a « une partie » qui a tenté de s’opposer à l’arrestation de Chafik Jarraya en remettant en cause les procédures, à travers une grande campagne médiatique. « Sauf que la justice militaire a pu résister. Mais « cette partie » est passée à un plan B, en semant le doute dans la crédibilité de certains cadres sécuritaires et en harcelant le témoin principal qui est, lui-même, un sécuritaire. Ce dernier, a fait l’objet de poursuites judiciaires pour multiples raisons, pour, au final, être frappé d'une interdiction de voyage, sans qu’il n'ait été auditionné», indique –t-il. Et d’ajouter : « en même temps, les recours contre les décisions du juge d’instruction militaire se multiplient, pour libérer les arrêtés dans l’affaire ».

 

M. Ben Fredj affirme, par ailleurs, qu’à l’approche de la clôture de l’instruction, « la partie », dont il refuse de dire le nom, a décidé de sortir « l’artillerie lourde » en exerçant une grande pression sur la juge chargée de l’affaire à la cour d’Appel pour qu’elle délaisse volontairement le dossier.

D’autre part, il a indiqué qu’une nouvelle chambre des mises en accusation a été formée le 4 décembre à la cour d’Appel. Elle se chargera, exclusivement, d’examiner les affaires de la justice militaire. Sa première séance aura lieu le mardi prochain, explique-t-il. « Deux jours par la suite, les avocats des accusés intentent un procès en référé pour la libération de leurs clients et la remise de l’affaire devant la justice judiciaire. Heureusement, que le procureur général a refusé la demande de la juge, et que la décision de création de la nouvelle chambre de mise en accusations a été gelée ».


« Cette affaire ne nous rappelle pas le dossier Belaïd ? Les choses peuvent-elle arriver au point de créer une justice sur-mesure ? Que cache l’affaire Jarraya ? De quoi ont-ils peur ? Qui entrainera-t-il derrière lui ? », s’interroge le député.

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (20)

Commenter

takilas
| 11-12-2017 21:28
Il n'y a plus de justice et de lois.
Et ils parlent de démocratie.
C'est clair tout devient pourquoi ils emploient (ces mafieux de nahdha) pourquoi ils emploient ces slogans.
Sans commentaires ; c'est la débandade en Tunisie qui ne peut survenir dans aucun autre pays au monde.
Nahdha est le grand tsar dans ce pays.
Dictature dites-vous ? Haw ettarz !

houda
| 11-12-2017 16:24
sur leplan economique sociale et securitaire ennahdha a ruinè le pays elle a tout volè

MT
| 11-12-2017 16:10
la Justice est la victime de cette merde d'Ettawafek wa Ettanafouk entre ce deux partis, le corrompu et le criminel,fini cette mascarade,on aura une justice juste!!!!

Abalkhayl
| 11-12-2017 15:14
votre justice copiée sur la France autorise ce tour de passa passe ...
aux USA, ce Kharraya serait jugé par un JURY populaire, impossible à corrompre.

Famous Corona
| 11-12-2017 14:23
Imaginez le nombre de grosses têtes que C.Jarraya peut entraîner avec lui s'il tombe?!! Je suppose qu'il leur a donné même un ultimatum suite à quoi il déballe tout son sac et bonjour les dégâts le jour où ça sera fait !!!

takilas
| 11-12-2017 13:56
Il est clair, comme dans d'autres cas de manigances, de corruptions et arnaques, que le clan *** nahdha est inéluctablement impliqué.
Souffrez ! Souffrez ! A cause de nahdha Après le RCD.

Le Patriote
| 11-12-2017 12:47
Voila ce qui est arrive a cet ex depute belge d avoir denonce l injustice par sa bouche.

La Patriote
| 11-12-2017 11:58
Suivez cette reponse sur ennahdha

Le Patriote
| 11-12-2017 11:56
Suivez cette video du depute belge sur Ennahdha.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=7&v=sH_yP3sOKbM

Le Patriote
| 11-12-2017 11:21
Nul doute que nous avons des juges intelligents,patriotes honnetes qui font honneur a la justice Tunisienne,Oui il y a d enormes pressions pour trainer le dossier car plusieurs hommes et partis politiques seraient impliques d avoir recu des enveloppes.....dont les ramifications vont jusqu a la Lybie et la France.Il y a de la pourriture que le tribunal militaire tentera de neutraliser....

A lire aussi

En visite officielle à Bruxelles, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a souligné, lors d’une

24/04/2018 11:35
1

Le président de l’Association tunisienne des parents et des élèves (Atupe), Ridha Zahrouni, a

24/04/2018 10:33
0

La séance plénière à l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) qui devait avoir lieu

24/04/2018 10:26
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, s’est entretenu, ce mardi 24 avril 2018, avec Federica

24/04/2018 09:52
0

Newsletter