alexametrics
Dernières news

Moncef Marzouki accuse l'extrême gauche des troubles dans le pays

Moncef Marzouki accuse l'extrême gauche des troubles dans le pays

Après les déclarations de Hamadi Jebali, accusant « certaines parties » de manipuler les mouvements de contestations sociales dans le pays, Moncef Marzouki accuse « l’extrême gauche » d’être le responsable de ces manipulations.

En effet, dans une déclaration faite sur la chaîne « Al Jazeera », jeudi 19 janvier, M. Marzouki affirme que « même si une grande majorité de ces revendications citoyennes est légitime, il existe une volonté de manipulation et de politisation de ces manifestations dans le but de semer le trouble ».
Et d’ajouter également que « ces parties comprennent des membres de l’ex-RCD, mais également des acteurs de l’extrême gauche qui appellent à la contre-révolution », un comportement « irresponsable » selon lui.

Moncef Marzouki qui, rappelons-le, a mené une campagne d’encouragement, avant les élections du 23 octobre, incitant les électeurs tunisiens à voter pour les « trois grands partis », les seuls « intègres » selon lui, à savoir :le CPR, Ennahdha et le POCT, premier parti d’extrême gauche.

S.T.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

IBN ALWAHA
| 25-01-2012 19:58
Cher Monsieur,
Vous avez beau être ancien haut ancien fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur tunisiens, vos textes appellent quelques remarques :
1. Votre vision de l'histoire, même si elle revêt un aspect « Thriller » qui peut séduire certains lecteurs, relève de la théorie du complot, qui de façon paranoïaque voit partout des ennemis à « la nation arabe », nation qui n'existe que dans les fantasmes des nationalistes à l'instar du Président provisoire, Marzouki.
2. Or si les Arabes dans leur diversité veulent un jour accéder à l'histoire, ils doivent continuer ce qu'ils ont entamé en janvier de l'année dernière et abandonner l'accusation systématique de l'autre, Israël, La CIA, le Mossad, l'Occident'
3. Par ailleurs, ce que vous affirmez est quelque peu approximatif : ainsi par exemple, la filiation et la continuité que vous établissez entre les idées de Al Afghani et Abdou telles que vous les caricaturez et le wahabisme sont des plus contestables. Tous deux étaient très loin du purisme et de l'obscurantisme des Saoud
4. Vous affirmez à deux reprises que Abdou était le fondateur des Frères musulmans, ce qui est une contre-vérité, ce mouvement a été fondé par Hassan Al Banna en 1928, plus de vingt ans après la mort de Abdou.
Salutations laïques voire plus si affinités.

lanouch
| 23-01-2012 14:26
disons président il n'a de ça que le mot P.....qui est très grand pour un type pareil : vous avez certainement des problèmes avec l'extrême gauche corrigez vous d'abord, il vaut mieux résoudre vos problèmes avec les salafiste et leurs harcèlement

Algérienne-simplement
| 23-01-2012 11:51
Abdeljallil du CNT dit la mêê chose, il dit que l'instabilité du pays est dûe à l'intervention de mains cachées .... mais qu'il n'a pas identifiées. Arrêtez ce cinéma Messieurs les Présidents, assumez votre manque d'expérience et de savoir faire, on ne devient pas du jour au lendemain Président. Un président doit être en mesure de faire face à l'opposition, à ses ennemis, à ses destruteurs ... s'il ne le peut pas c'est qu'eil est incapable d'occuper ce poste.
Tunisiens et Libyens, admettez que vos"pseudo-révolutions" n'ont été qu'un echec et revenez à la dure réalité.

DIDON
| 23-01-2012 10:54
iL Ferait mieux de se bouger le bournous au lieu de lancer des accusations sans preuve... quand est ce qu'ils va enfin agir celui là!!!

jbk
| 22-01-2012 12:33
Votre journal est bien sur la touche, il faut savoir rester neutre pour gagner l'estime des électeurs et rapporter les informations sans votre propre analyse d'insinuation; à mon avis c trop flagrant et c pas professionnel

larbi
| 22-01-2012 00:29
M.Marzouki vous n'accusez pas les Salafistes d'être responsables des sit-ins, de sabotage des cours ... Votre silence à leur égard est-il un silence complice... Ce double regard à l'égard de l'extrême gauche et de l'extrême droite est source d'inquiétude pour la Tunisie de demain et de son image.

Prétorien
| 21-01-2012 23:20
je pense que si l'armée écrase les partisans de l'extreme gauche ce sera bénéfique pour le pays et les USA fermeront les yeux certainement...
s'il est avéré qu'ils encouragent à une contre révolution, la réponse doit être musclée.
à bon entendeur...

Fetouh
| 21-01-2012 20:48
Que vous l'acceptiez ou pas vous n'êtes pas le président du peuple, tant que vous n'avez pas été élu directement pour occuper ce poste !!!

En plus de ça, nous avons mis fin à un régime de gouvernance de dictature qui n'avez pas d'échéance, et nous voilà de retour devant un régime qui se juge démocrate mais jusqu'à quelle date et qui peut le prouver d'ailleurs ?

Tunisienne
| 21-01-2012 20:34
Wallahi le mécanisme du cerveau de ce monsieur reste pour moi une énigme.

S.citouen
| 21-01-2012 17:58
cad la volonté de tout le peuple cad le vote de tous les citoyens en âge de voter;cad aussi que moi en tant que tunisien , j'ai voté dans ma circonscription pour une liste où Mr Marzouki ne figure pas , donc je ne l'ai pas choisi .Un président devra être élu par au moins 51% du peuple tunisien ayant le droit de voter.Mais pour son accusation avec Mr jebali pour la gauche ; c'est complètement erronée et cela montre leur incapacité de diriger un pays

A lire aussi

La Tunisie vient de rejoindre officiellement le Marché commun de l'Afrique orientale et australe

20/07/2018 16:14
0

Dans un communiqué rendu public, ce vendredi 20 juillet 2018, l’Association tunisienne de soutien

20/07/2018 16:09
1

Le produit net bancaire d’Amen Bank a été en hausse de 16,1% au cours du 1er semestre 2018 par

20/07/2018 15:52
0

L’ancien coordinateur du parti Tounes Awalan de retrour à Nidaa Tounes, Ridha Belhaj est revenu, ce

20/07/2018 15:26
9

Newsletter