alexametrics
Dernières news

Lazhar Bali du parti Al Amen, nouveau candidat à la présidentielle (audio)

Lazhar Bali du parti Al Amen, nouveau candidat à la présidentielle (audio)

Le président du parti Al Amen, Lazhar Bali a annoncé, samedi 9 août 2014, qu’il sera le candidat du parti à la prochaine élection présidentielle.

Par ailleurs, M. Bali a indiqué, au micro de Mosaïque Fm, que le parti Al Amen se présentera aux élections législatives avec ses propres listes. Il ainsi précisé qu’après plusieurs concertations avec les différents partis politiques, dont l’idéologie est proche de sa formation, il n’a pas été possible d’arriver à une alliance pour le prochain scrutin.

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

blue
| 11-08-2014 12:01
Certains candidats cherchent à acquérir une certaine notoriété auprès des tunisiens, en saisissant cette occasion pour occuper un tantinet de cet espace médiatique électoral.
D'autres seront peut être tentés par un marchandage lors du report des voix au second tour.
Ça permet en tous les cas, de faire une sorte de topo de leur relative popularité auprès des électeurs ou de se faire une raison de continuer.

tacuda
| 11-08-2014 11:37
c est un pion d'ennahda

casual37
| 10-08-2014 23:40
Un nouveau candidat de paille qui se joint a ce triste decor. Triste tunisie.

lotfi2
| 10-08-2014 20:23
il n a rien d un bce ou d un morjane

Citoyen
| 10-08-2014 16:45
Pour ne pas faire perdre de temps a notre chère Tunisie, il est important qu'à travers les médias sérieux on fixe des critères sérieux pour éviter a d' illustres inconnus sans compétences de venir perturber notre quête au redressement. Parmi les critères (1) quel est son cv (avec minimum bac +4)et qu'à fait le candidat pour la Tunisie durant sa vie antérieure (2) quel projet et avec quel degré de réalisme (3) quelles garanties peut il offrir aux électeurs pour réaliser son projet et tenir ses promesses.....et je laisse le soin aux experts d'aller plus loin et de nous développer un cahier des charges digne de nos ambitions, une Tunisie tolérante , ouverte et ambitieuse qui reflète notre nouvelle constitution

Hahaha
| 10-08-2014 11:51
entre ce charlatan et bajbouj le grand imposteur ?
Hahaha
Hahaha
Hahaha

MansourLahyani
| 10-08-2014 10:55
En voici encore un : n'en jetez plus, la cour est pleine ! Sinon, je descends dans l'arène à mon tour...
Nous atteignons décidément au ridicule, la leçon de 2011 est tombée dans l'oreille de sourds...

Abdel Rahim
| 10-08-2014 10:09
Ridicule ! Voilà qui va dégoûter encore plus les tunisiens d'aller voter.

Manel
| 09-08-2014 23:51
Lazhar Bali est culotté et niais...ou etait-t-il pendant les 23 années de la dictature de ben ali ?... allez ouste...du vent (pour changer avec le classique degage)

CHAHLOULA
| 09-08-2014 19:33
Franchement, MOI AUSSI, il ne me reste plus que de croire en ma bonne étoile et tenter cette merveilleuse aventure,se porter CANDIDATE à cet énigmatique et fascinante élection présidentielle...
Ça fait rêver...Eh...!!!
Et, je commence à y réfléchir sérieusement.
Avec mes trois diplômes universitaires, ma longue et riche expériences professionnelle au sein de la fonction publique et dans une multinationale de renom, appuyée sur ma très longue et riche carrière politique (militante de gauche depuis les années 70 ), je suis, et j'y crois fermement, capable de rivaliser avec cette armada de candidatures que je trouve aussi "farfelu" les unes que les autres.
En fait, je commence à comprendre le "TRUC". Dans une démocratie, tout un chacun est en droit de " RÊVER "..Et, c'est mon cas en faisant bien sûr abstraction de mon "fragile" statut de femme.
Les idées sont là, mon projet global pour une société égalitaire pour toutes les couches sociales et déjà bien ficelé et mis en place,...
Malheureusement, le seul "HIC" qui risque de me rendre la risée des urnes, c'est d'être une candidate " indépendante, en marge d'un ordre établi impitoyable des partis.
Mais, je suis quand même de nature optimiste... une fois élue présidente... qui aura le courage et le culot de bosser pour moi et avec moi en toute honnêteté ?
Et, la masse s'abstiendra- t-elle de me traiter sans pitié de " TARTOURETTE " ???
En fait, déjà beaucoup de questions rodent dans ma petite cervelle.
En réalité,et tout compte fait, je ne suis pas prête de devenir un "strapontin" au service de quiconque, se transformer en otage d'une meute assoiffée de pouvoir, de gloire et habitée par l'appât facile sur le dos d'une "populace" qui restera éternellement désabusée de gré ou de force.
En un mot, je ferais mieux de rester à ma place et servir mon pays par d'autres façons plus nobles, plus méritantes et plushonnêtes.
Cela dit, je ne suis ni lâche, ni intimidée par la "bête", ni une "dérobée" mais plutôt une femme citoyenne raisonnable et raisonnée, modeste, pleinement affranchie, accomplie et démocrate qui aime son pays à la folie.

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter