alexametrics
Dernières news

Khalil Zaouia démissionne de l'ANC

Khalil Zaouia démissionne de l'ANC
Le ministre des Affaires sociales et également élu à l'ANC du parti Ettakatol, Khalil Zaouia, vient de présenter sa démission de la Constituante. C’est ce qu’a annoncé Mehrezia Laâbidi à l’ouverture de la séance plénière d’aujourd’hui, vendredi 21 juin. M.Zaouia a été remplacé par Mohamed Mondher Berrahal.

Rappelons que Khalil Zaouia n'a jamais assisté aux séances plénières de l'ANC en sa qualité d'élu, mais seulement en sa qualité de ministre et membre des gouvernements de Hammadi Jebali et d'Ali Laârayedh.
A rappeler également que d'autres ministres cumulent toujours les deux fonctions, à l'instar d'Abderrahmen Ladgham, ministre de la Lutte contre la Corruption et Abdelwaheb Mâatar, ministre du Commerce.

M.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

wbs
| 22-06-2013 23:34
il faut imperativement que la BCT et le cours des comptes intervienne pour la restitution de l'argent du contribuable ( salaires perçu) je pense que BN peut se porter partie civile

griguer
| 22-06-2013 17:53
ben jaafar et sa bande c'est fini . ben jaafar traître de la nation , et autour de lui une bande de profiteurs et opportunistes pour remplir les poches les comptes bancaires profiter des appels d offres des autorisations .........pauvre tunisie tous ils ne pensent qu'a leurs intérêt personnel . une bande de menteurs . quant j'ai vu la photo du toubib zaouia j'ai eu une envie de vomir . ils construisent une dictature avec ennahda et ennahda bis main dans la main . tu me donnes je te donnes .....

jawhar
| 22-06-2013 15:48
de quel droit on remplace un membre élu par un autre non élu !!???
Une question qui n'est plus d'actualité :De quel droit un membre de l'ANC élu démissione pour un poste dans le gouvernement (jebeli, marzouki.....)

Karim
| 22-06-2013 12:20
Et je rejoint la question qui a été posé par d'autres: a t-il reçu deux salaires et dans ce cas compte t-il rembourser le contribuable?

Abdel
| 22-06-2013 04:32
Est ce qu'il a recu 2 salaires Pendant cette periode ? Si oui , c'est alors un grand profiteur , bon debarras , quand est ce qu'il quittera son poste de ministre ? j'espere bientot ! La FIN est proche , il ne vous restera que les remords ! Rongez vos ongles !

horstman
| 21-06-2013 21:56
Il faut qu'il rembourse l'argent encaissé sur le dos du peuple.

Ce trou de ***, croit facile de tourner la veste et de quitter le navire après avoir participer à sa ruine.

Dr. Jamel Tazarki
| 21-06-2013 20:36
Notre ministre des Affaires sociales a beaucoup d'ambition, il est patriotique et je le trouve très sympathique mais malheureusement ses solutions pour la Tunisie et les Tunisiens sont souvent très spontanées et manquent de fondement.

Récemment à la télévision tunisienne, il a prétendu que nos caisses de retraites sont vides car les Tunisiens vivent trop longtemps et que c'est pour cela qu'il faut reculer l'âge de la retraite de quelques années.

Alors qu'en vérité, nos caisses de retraites sont vides car l'Etat tunisien lui doit des fonds. L'Etat tunisien a utilisé les capitaux accumulés de nos caisses de retraites pour ses propres besoins. Les fonds de pension ont été très mal gérés et très mal investis dans l'achat des obligations de l'Etat tunisien qui était déjà surendetté! La capitalisation boursière de l'épargne retraite est à 0% du PIB en Tunisie puisque l'Etat tunisien a tout ramassé'

La question qui va se poser dans les mois à venir est comment combler le déficit des caisses de retraite dont personne ne parle actuellement. Et à cette question Mr. le Ministre des affaires sociales n'a aucune solution convaincante.

Il nous faut un plan de recapitalisation des Caisses de pension, qui devra entrer en vigueur au plus tard le 1er'janvier 2014.

Je rappelle à nos politiciens que l'Allemagne a dû faire d'abord une réforme sociale afin de réussir la réforme économique. Le 14 mars 2003, le chancelier Gerhard Schröder proclamait au Bundestag l'Agenda 2010. Un ambitieux programme de réformes qui a profondément transformé le marché du travail et la vie sociale en Allemagne, ce qui a contribué à redresser l'économie allemande afin de la rendre prospère et compétitive.

En 2003, l'Allemagne était le géant économique malade de l'Europe: un taux de chômage supérieur à 10%, la croissance n'offrait aucune perspective, les coûts du travail élevés paralysaient l'économie. En 2003 le chancelier Gerhard Schröder a annoncé : "Nous allons soutenir la responsabilité individuelle et demander à chaque individu une contribution personnelle plus importante". Ce qui a abouti à une réforme du marché du travail, réforme de la santé, réforme des retraites, le chantier qui s'était ouvert, était immense.

Dix ans après, l'Allemagne n'est plus qualifiée d'homme malade, mais plutôt d'homme fort de l'Europe. Elle s'est désendettée, a retrouvé sa compétitivité et son taux de chômage est retombé au niveau le plus faible enregistré depuis plus de vingt ans.

Alors que le clan Ghanouchi qui se dit religieux ne fait pas grand-chose pour les classes pauvres. Le gouvernement du clan Ghanouchi n'a pas les compétences afin de réaliser une réforme sociale! Il a même limogé Mr. Mohamed Ennaceur, ministre des Affaires sociales dans le gouvernement d'union nationale. Mr. Mohamed Ennaceur est un politicien d'une grande intelligence et expérience dans le domaine sociale et la Tunisie a absolument besoin de ses services: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Ennaceur

Une réforme sociale est indispensable en Tunisie, c'est de savoir comment nous pourrons aider aujourd'hui le fonctionnaire, le paysan, le travailleur et les chômeurs à se fournir les objets, les produits, du moins le minimum de consommation dont ils ont besoin. C'est cela que les classes pauvres attendent d'un gouvernement de théologiens. Elles n'attendent pas que nous leur donnons tant et tant de billets, elles attendent la possibilité de se dégager de l'emprise de la faim et de la misère et de pouvoir vivre, c'est-à-dire de consommer et de produire des produits. Ce qu'ils attendent, c'est de leur apporter la possibilité de sortir de la situation qui leur est faite en tant que classe qui a été toujours ignorée et désavantagée (Je sais ce que c'est d'avoir faim'). Ne pas répondre aux espoirs et à l'attente de ceux qui ont cru en la révolution de jasmin est une grande déception.

La Tunisie n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni des partis politiques, ni du cours des fleuves et ni de la direction de ses vents! La Tunisie est en particulier une grande solidarité constituée par le sentiment des sacrifices qu'on a faits et de ceux qu'on est disposés à réaliser pour faire face à la dictature!

Dr. Jamel Tazarki
www.go4tunisia.de
Allemagne

l'idiot du bled
| 21-06-2013 20:07
En partant Khalil veut sauver sa " ZAOUIA " de l'incendie

gotcha
| 21-06-2013 18:02
il aurait du le faire depuis qu'il a accepté son poste de ministre pour montrer l'exemple et ne pas faire de cumul de mandats...
mais bon il est toujours egal a lui meme... comme un poisson, que tu ne peux pas attrapper "yetzalbet" comme on dit

Scarabée
| 21-06-2013 16:19
Quelle perte ! Un esprit si précieux ! Une intelligence rare ! Un si grand défenseur de grandes idées ! Un homme si fidèle à ses principes !
Comment allons-nous désormais nous passer de ce député émérite, qui occupait son siège en permanence, dont le seul souci était de lutter pour le bien-être de ses concitoyens, de défendre leurs droits, de se triturer la cervelle pour leur pondre la meilleure constitution de tous les temps ?
C'est une perte inestimable au sein de cette prestigieuse assemblée. Sa voix nous manquera, ses combats aussi !

Mais heureusement, il a gardé son siège de ministre. Tout n'est pas perdu (ni pour lui ni pour nous !).
Là où il est, il pourra continuer à se préoccuper de nous, cet homme de grand principe, qui n'a jamais, non jamais, trahi ceux qui ont cru en lui et en son parti, ce grand patriote qui défend bec et ongles les intérêts de la Tunisie, son pays, notre pays...

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter