alexametrics
Dernières news

100 mille compétences ont quitté la Tunisie depuis 2011 !

100 mille compétences ont quitté la Tunisie depuis 2011 !

 

Décidément la Tunisie paye un bien lourd tribu de la fuite des cerveaux ! Ainsi le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalil Laâmiri a déclaré, ce lundi 16 avril 2018, que 100 000 compétences ont définitivement quitté le pays depuis 2011.

 

« Cette fuite des cerveaux est un obstacle pour le développement en Tunisie, car la plupart sont bien formées et sont destinés à occuper des postes de responsabilité », a ajouté le secrétaire d’Etat dans une déclaration à Mosaïque FM.

Aussi, Khalil Laâmiri  a dévoilé  que de programmes visant à augmenter les bourses des doctorants et des enseignants universitaires seront bientôt lancés.

 

N.B.G

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

Mayday
| 17-04-2018 22:02
on nous dit : " 100 000 compétences ont définitivement quitté le pays depuis 2011. "...DEFINITIVEMENT, là est le maître mot..ce qui veut dire qu'ils ne reviendront plus.

Soit une moyenne de 14.300 cerveaux chaque année depuis 7 ans qui fuient vers l'étranger.

14.300 par an mais c'est énorme pour un si petit pays.

Ont-ils comptabilisé TOUS LES CERVEAUX ENVOYES AU FRONT POUR SE FAIRE MASSACRER POUR SATISFAIRE LE DELIRE DE CERTAINS HAUTS DIRIGEANTS MALADES SUR LA SCENE INTERNATIONALE ?

Eux non plus, ils ne reviendront plus définitivement..et comme par hasard, ils ont aussi quitté la Tunisie à partir de 2011..quelle terrible coïncidence, n'est-ce-pas ?

Il me semble que c'est certainement de ces cerveaux là dont on fait allusion.

Je m'interroge tout bê..te..ment ( ? ).

takilas
| 17-04-2018 21:38
Citez un seul de nahdha compétent et instruit qui est venu de Londres, de Paris ou de Qatar.
Par contre pour citer des arnaqueurs et des escrocs venus au cours de l'année 2011, il n'y a que ceux de nahdha.

versus
| 17-04-2018 20:14
Sauf que ces compétences locales, si elles se dirigent vers l'Europe vont encore plus faire chuter le niveau de l'autre côté. Ils iront ou lorsque l'Europe aura rejoint le niveau de la Tunisie, pas au café en tous cas, ces 100 milles cumulés à ceux qui y sont déjà vont tuer les régimes sociaux et retour au bled.
J'ai toujours dis, un type qui n'est pas foutu de bosser dans son bled, ne lui apporte rien, ne le fera pas ailleurs

versus
| 17-04-2018 20:09
Tout simplement bravo, vous avez un sens aigu de l'observation et appareil mental est connecté. Vu le niveau en Tunisie, ces 100 milles sont certainement partis en Afrique pour s'assurer un job d'ouvriers qualifiés, peut être.

versus
| 17-04-2018 20:05
Des compétences? selon quels critères? locaux? depuis l'indépendance le pays recule, ces compétences seraient elles conservées sous huile dans une bouteilles? En tous cas ça va faire aux cafetiers de l'Av. Bourguiba que leurs fidèles clients s'en aillent.

TMT
| 17-04-2018 19:44
Je ne sais pas si le responsable se plaint,ou feint de le faire,en parlant de l'emigration des cent mille compétences...
Pour ma part,je trouve que c'est une bonne chose pour eux et surtout pour le pays dans la mesure où on doit considérer l'opération comme un investissement et comme tt investissement,il yaura un retour bénéfique et pour l'intéressé qui ne manquera pas de soutenir,même partiellement sa famille,et pour le pays qui finira par trouver en cette matière grise un lobbying très recherché en ces temps de crises.
Alors bon vent pour tous ceux qui partent et je suis sûr qu'ils n'oublierons pas leus racines.
Ps:j'ai lu sur un autre site le commentaire d'un docteur en chômage ,critiquant le cv du nouvell ambassadeur de Tunisie au Maroc,disant qu'il ya 4000 docteurs en chômage,ça me fais de la peine mais je pense qu,'ils l'ont cherché:
Je m'explique,depuis une quinzaine d'années,les licenciés et même les bacs plus 5 optaient pour le doctorat en vue de faire l'enseignement sup. Alors,on voit le résultat aujourd'hui des diplômés sans postes.Pourquoi pas émigrer dans ce cas puisque même le Maroc fait appel à des medecins sénégalais.

A4
| 17-04-2018 18:00
BRULER (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 30 Octobre 2017

Ils s'en vont, ils s'enfuient, emportés par la houle
Emportés par les vagues, par les bateaux qui coulent
Ils s'en vont ça et là, emportés par les vents
Emportés bien au loin, vers des rêves mouvants
Et ils s'en vont ...

Ils s'en vont malgré tout, vers l'horizon qui glisse
Vers des terres inconnues sans index ou indice
Ils s'en vont malgré vous, vos prières hypocrites
Vos discours idiots et vos promesses sans suite
Et ils s'en vont ...

Ils s'en vont voir ailleurs, sous des cieux même noirs
Pour vous fuir, vos échecs, vos revers et déboires
Ils s'en vont les mains vides, n'emportant aucune miette
Vous laissant tout bouffer, affamés comme vous êtes
Et ils s'en vont ...

Ils s'en vont sans regret, sans même se retourner
En vous laissant le désert pour y gouverner
Ils s'en vont dégoûtés, ils en ont bien assez
De tous ces bons à rien, de tous ces bras cassés
Et ils s'en vont ...

Ils s'en vont obligés, tenter d'autres portes
Les votres sont fermées, leurs lettres sont mortes
Ils s'en vont et vous laissent dans un décor sordide
Obsédés comme vous êtes des rondeurs de vos bides
Et ils s'en vont ...

Ils s'en vont plein la tête d'images que rien n'efface
De votre bassesse et votre instinct de rapace
C'est bien à cause de vous qu'ils délaissent leurs amis
Qu'ils oublient leurs familles et haïssent leur pays
Et ils s'en vont !!!

CHDOULA
| 17-04-2018 17:30
Et 1 de plus ! il parait que mon voisin viens de décider de foutre le camp à la nage , sans boussole , à savoir où il va accoster , mais apparemment il est décidé et rien ne l'arrêtera !

MDO
| 17-04-2018 11:57
On a remarqué que la plupart des gens y compris les hautes autorités véhiculent des idées figées concernant l'émigration des compétences tunisiennes. En effet, si on connait et surtout prend la peine de faire l'effort nécessaire pour utiliser ce phénomène dans l'intérêt du pays les avantages dépasseront de loin les inconvénients notamment en établissant des liens permanents avec les émigrés qui peuvent être bénéfiques à leur pays par l'expérience acquise dans des pays développés et faire bénéficier l'économie des transferts des flux financiers sans oublier que ceux qui quittent vont laisser la place à d'autres compétences et ainsi on arrive à mieux utiliser les ressources humaines disponibles.

DHEJ
| 17-04-2018 10:47
De toutes les manières, il y a la route de soie et ils seront remplacés par des chinois!

A lire aussi

La Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (Haica) a adressé, ce lundi 10

10/12/2018 16:49
0

Les problématiques et les difficultés du secteur laitier ont été l’objet d’une réunion tenue, au

10/12/2018 16:12
0

Le ministre du Transport et négociateur en chef, pour la Tunisie à l'Aleca, Hichem Ben Ahmed ainsi

10/12/2018 15:51
1

Une journaliste de la chaîne Zitouna a été agressée, ce lundi 10 décembre 2018, par un enseignant,

10/12/2018 15:24
1

Newsletter