alexametrics
Dernières news

Zouhair Makhlouf persiste : je suis malade et la fille a subi des pressions !

Temps de lecture : 1 min
Zouhair Makhlouf persiste : je suis malade et la fille a subi des pressions !

 

Le journaliste Dhiya Dine Krifa a publié une longue lettre qui lui a été adressée par Zouhair Makhlouf, concernant l’affaire du harcèlement sexuel l’impliquant, dans laquelle il réaffirme qu’il est réellement malade et que la jeune fille a subi plusieurs pressions.

 

Zouhair Makhlouf a affirmé qu’outre son diabète, il souffre d’inflammations au niveau de l’appareil génital, suite aux tortures dont il a été victime en prison. Il a assuré qu’il a été opéré à l’époque, mais qu’il a toujours des problèmes et souffre de douleurs et ne parvient à se retenir pour uriner. Choses qui l’ont poussé à uriner dans une bouteille dans un endroit isolé, puis appliquer sa crème antifongique, qu’il utilise depuis des années.

 

Il a, également, déclaré qu’il a toujours traité avec des femmes et aucune ne s’est plainte de lui, ni dénoncé un comportement suspect. « La jeune qui m’a pris en photo a assuré, dans un premier temps, que je ne lui ai pas adressé la parole, ni quoi que ce soit. Mais suite aux pressions qu’elle a subies, elle a indiqué que j’ai ralenti ma voiture en insinuant des choses sans lui parler », poursuit-il.

 

Zouhair Makhlouf a dénoncé et condamné toute la campagne de dénigrement l’ayant visé, soulignant que toutes les injustices et les souffrances qu’il a subies ne pèsent rien devant l’atteinte à sa réputation qui l’a complètement anéantie.

 

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (19)

Commenter

lally
| 17-10-2019 15:25
la rengaine victimaire d'un exhibitionniste qui fait la liaison directe entre son problèmes "urinaire" et le régime de ben ali..il a utilisé sa femme pour le défendre ce qu'elle a exécuté illico au lieu de l'envoyer chier..en fait elle a joué son rôle de complément de son époux et a préféré le déshonneur à la liberté

Olga
| 17-10-2019 11:26
Pourquoi M. le modérateur?

Olga
| 17-10-2019 11:12
Je suis contre toute atteinte verbale et ou physique contre la gente féminine. Mais je me me pose la question " Quel courage? une fille respectable qui se fait harceler et qui prend son temps pour s'approcher de la voiture et filmer son présumé agresseur d'aussi près elle doit normalement passer des castings pour des films porno.
Il faut être dupe pour ne pas voir dans l'affaire et surtout son timing une nième tentative pour salir les concurrents de Nahba:
- blanchiement d'argent
- évasion fiscale
- harcèlement ,........ La totale quoi!

Lectrice
| 17-10-2019 11:04
Il faudrait aller se faire oublier, au lieu de venir nous raconter des salades. C'est honteux
'?a donne froid dans le dos tous ces psychopathes

Bab ezzira
| 17-10-2019 10:59
Tout d'abord j'ai souvent critiqué ZM lorsqu'il faisait l'éloge de son patron NK, mais aujourd'hui mon commentaire vise à rétablir la réalité blasphémée par les frérots du diable ces créatures démoniaques qui surgissent du fond des ténèbres.
ZM, était un farouche opposant à la patronne de l'IVD qui avait commis le hold'up du siècle sur le trésors public Tunisien pour indemniser certains terroristes de la confrérie.
A ce titre, ZM fait l'objet d'une campagne de lynchage publique par ces sales créatures démoniaques d'un autre temps.
Oui, malheureusement, c'est Le PIPI politisé et le plus médiatisé de la planète des anes parlants.
Avant il m'arrivait de voir sur le bas-côté des gens souvent costumés cravatés, et respectables entrain d'uriner sur le bas-côté. Je les méprisais car Je croyais qu'il s'agissait de vulgaires soulards ne pouvant se retenir. Avec le temps j'ai appris qu'il s'agissait de pauvres malades souffrant du diabète.
Un ami de la région digne de confiance m'a affirmé que l'endroit est situé dans un coin isolé, non fréquenté par les usagers et loin du lycée. Il affirme connaitre ZM en personne et qu'il était un homme équilibré, intègre et jamais pervers.
Dans la photo ZM semble inconscient. Son visage pale, ses yeux ternes prouvent qu'il souffre d'un grave problème médical et qu'il est en plein crise. S'il etait conscient il aurait arracher le téléphone des mains de la jeune fille.
Si la jeune fille ramène toutes les photos des hommes urinant sur le bas-côté, la justice de la secte sera obligée de créer des tribunaux spéciaux du PIPI traitant des milliers de dossiers par jour. Rien que sur le tronçon Tunis Goulette on peut attraper quelques centaines par jour la braguette ouverte.
Cette triste histoire d'un diabète surpris par un PIPI en plein rue est un exemple type du niveau trop bas, des manigances et manipulations de la horde du diable. Ses hyènes électroniques sont lâchées pour lyncher un homme militant juste en manipulant à volonté LA POPULATION DES ANES PARLANTS.
Rappelons que par ânes parlant, j'assigne toute créature bipède ou quadrupède dépourvu de la faculté de discernement et facilement manipulable à travers un PC, une tablette ou un smartphone.

Thursday
| 17-10-2019 10:31
Désolé, ça ne tient pas debout, non convainquant: on le voit regarder et fixer l'objectif du téléphone normalement et calmement, sans aucune réaction de surprise; aussi, à sa place , quelqu'un d'autre aurait directement demandé une confrontation publique avec la fille qui l'a prise en photo et tenu bon sur sa version des faist, car le vrai courage est de faire ce qui est juste; enfin, étaler tous son passé, avec ses arrêts en prison ou autre n'a rien avoir avec son fait divers, ça n'a aucun rapport, donc c'est tiré par les cheveux, et li veut argumenter en vain, il suffisait de dire qu'il n'a pas fait ce qu'il a fait et essayé de produire des preuves .

Pour le reste , "rabbi yéchfih, Allahoma la chamata fél mardh", mais n'empêche, ce qu'il a fait est vraisemblablement blâmable et il doit assumer, en espérant que la justice émette un verdict équitable et juste.

Quelconque
| 17-10-2019 10:26
Il est quasi impossible de pouvoir uriner (convenablement) dans une bouteille en étant assis très normalement comme c'est le cas de la position de ZM sans subir des débordements désagréables. L'application de la crème antifongique pouvait attendre, le temps de rentrer chez soi.. Le pantalon baissé de la sorte, est assez parleur. Procédez à la reconstitution, Mr le Juge.

Sami
| 17-10-2019 08:46
Je persiste à dire et comme je l'ai avancé à plusieurs reprises su'une interprétation honnête des faits confirme que ce scénario tel qu'il est décrit représente des allégations non fondées et un coup monté de toutes pièces.
Je ne pourrais jamais admettre ' Qu'une femme passant dans la rue et avec toutes ses capacités mentales, contemple les parties intimes et sensibles d'un homme dénudé rencontré par hasard - faisant un acte quelconque - et le photographie .
Ce sont des sciences fictions, c'est le virtuel, c'est l'imaginaire .....
Toute autre analyse ne pourrait être expliquée que par la haine, des petits calculs ,...bref, de la politique !!!!

antireligion
| 17-10-2019 08:35
pour démêler le vrai du faux dans cette affaire dégueulasse et malheureusement pourrait salir un homme à vie..... pour quoi cette fille était précisément à coté de cette voiture : est ce un hasard ? pourquoi cette fille a regardé par la fenêtre coté conducteur : est ce un hasard ? pour quoi cette fille a regardé vers un endroit précis : est ce un hasard ? oui il y a trop de hasards dans cette sale histoire..... peut être en cherchant dans l'entourage de cette fille il y aura un début d'explication parce que avoir une maladie CARDIOVASCULAIRE ou se soulager de n'importe quelle façon ou se faire dessus..... ceux qui n'ont pas de problèmes de santé ne comprennent pas

rz
| 17-10-2019 08:29
C'est la méthode zaba qu'on a mis en place pour discréditer les opposants d'aujourd'hui. Les tunisiens ont la mémoire courte très courte même puisqu'on voit renaître ici et là les méthodes zaba qu'on croyait enterrées pour toujours et cela par ceux là même qui sous Ben Ali ne cessaient de crier trop haut pour dénoncer ces agissements.

A lire aussi

Le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, a été élu, lors de la séance inaugurale du nouveau

13/11/2019 17:48
0

Après avoir prêté serment, les députés votent, en ce moment même, pour la présidence de l’Assemblée

13/11/2019 16:11
1

L’Assemblée des représentants du peuple a publié, ce mercredi 13 novembre 2019, jour de prestation

13/11/2019 15:35
3

Le candidat du mouvement Ennahdha est Rached Ghannouchi. Le PDL présente Abir Moussi alors

13/11/2019 14:51
2

Newsletter