alexametrics
vendredi 14 juin 2024
Heure de Tunis : 18:56
Dernières news
Vidéo de la tentative d'intrusion des enseignants dans le bureau de Ben Salem
29/01/2019 | 16:42
1 min
Vidéo de la tentative d'intrusion des enseignants dans le bureau de Ben Salem

 

C’est sur la page officielle du ministère de l’Education, que la vidéo a été publiée, ce mardi 29 janvier 2019. On y voit les enseignants sit-inneurs, à leur tête le secrétaire général du syndicat de l’enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, déambuler dans les couloirs du département.

 

Les images montrent la tentative d’intrusion dans le bureau du ministre, Hatem Ben Salem. Des scènes qui se sont déroulées alors que la séance de négociations entre les deux parties ont abouti par un échec.

 

I.L.

29/01/2019 | 16:42
1 min
Suivez-nous

Commentaires (29)

Commenter

Maxula
| 30-01-2019 20:32
Ils sont tellement sûrs de leur fait (accompli !) et de leurs bons droits, ces messieurs de l'Organisation, qu'ils viennent jusqu'ici défendre leur bout de gras et leur pré carré !
C'est d'ailleurs à leur "hénaurme" toupet qu'on les reconnaît, ces fidèles soldats de l'Organisation qui montent au front, dépoitraillés et la lippe baveuse, faisant bouclier autour de leur capo reconnaissant !
C'est encore à leur gros culot qu'ils se distinguent des ouvriers de la ruche, ces hussards de "la Famille", qui font flèche de tout bois pour défendre leur "capo di capi" en saturant l'espace du web de leurs protestations oiseuses et leurs arguments éculés !
Ils sont tellement dévoués à leur cause ("notre cause"(*), disent-ils) qu'ils s'affublent même des blazes de leurs chefs et chefaillons, en attendant d'agir en copie-conforme !
Ils sont tellement reconnaissants de faire partie de l'Organisation qu'ils vont jusqu'à faire leurs les histoires à dormir debout et les fantasmes de leur boucher-führer !
Et quelle plus grande reconnaissance et la plus sûre, celle qui "rapporte", si ce n'est celle du ventre ?
Ces braves soldats dont les chefs ne souffrent aucune contestation, fût-ce celle d'un malheureux ministre qui finira par y laisser son scalp, évoluent en terrain conquis étant, pour ainsi dire, seuls sur le marché !
Cette scandaleuse corporation de "protecteurs" n'a pas d'équivalent ailleurs dans le monde du travail, sauf peut-être dans "le plus vieux", ou dans l'ex-patrie du "petit père des peuples" !
C'est pourquoi cette situation devient insupportable et confine à une véritable prise d'otage, dont les premières victimes sont supposées devenir les générations futures de "travailleurs", qui risquent donc à terme de venir grossir les rangs des "téteurs", ceux de l'ugétété nourricière !
Alors messieurs les moutons, soyez les bienvenus dans le monde des loups, puisque vous avez consciemment accepté de les gaver !
Maxula.
(*) Traduction

A4
| 30-01-2019 19:26
ya39oubi veut être "calife à la place du calife", c'est à dire prendre la place de tabboubi contre qui il a perdu les dernières élections lors du dernier congrès de l'ugtt.
Tous les moyens sont bons pour montrer son "militantisme" et que vos enfants aillent au diable ! ya39oubi d'abord !!!

Un syndicaliste amer et déçu
| 30-01-2019 18:27
Est ce que les enseignants du secondaire sont une caste privilégiée?. Prime spécifique, promotions exceptionnelle ... Pour appeler un chat un chat , c'est bien une augmentation salariale qu'ils demandent. Il y a bien des négociations pour la fonction publique et qui concernent les différents secteurs d'activité. Est ce que Mr Yaacoubi et ses compères veulent être doublement concernés par une amélioration de leur revenus. Je ne voulais pas dire triplement puisque les cours privés continuent allègrement pour saigner le reste de la population tunisienne
Plusieurs journalistes sur les plateaux radio et télé n'ont pas le courage professionnel de poser la question qui s'impose :Est ce que la dégradation du pouvoir d'achat ne concerne que les enseignants?
Le droit constitutionnel est accordé pour les grèves légales à visage découvert. Il n'accorde pas le droit de détruire l'avenir d'une jeunesse entière en évitant le non payement des jours de grève par le boycott des examens. Un leurre et une hypocrisie qui n'a que trop duré.
Le gouvernement a certes une responsabilité dans la dégradation de l'enseignement public tunisien et de la dégradation du pouvoir d'achat de tous les tunisiens et non seulement des enseignants. La réforme de l'enseignement est la responsabilité des différentes parties prenantes.
Que Mr Yacoubi ne nous chante pas alors la chanson du défenseur du secteur public!!!
Appliquons la loi sur tous et préservons les acquis qu'on a en agissant pour pouvoir les renforcer dans une seconde étape.

retraité
| 30-01-2019 16:24
des enseignants qui sont des éducateurs à le peuple leur confie sa jeunesse pour inculquer le savoir qui seront les bâtisseurs du pays se transforment en delinquants qui défoncent le bureau d'un ministre de la république qui est compétant ou non c'est sacrilège je les compre aux voyous français qui ont fait le saccage de l'arc de triomphe qui est visité chaque année par des millions de touristes étrangers ou ils ont fait une incursion dans les bureaux d'un ministre .
ce sont des voyous et des terroristes qui prennent nos élèves comme otages et qui terrorisent les parents . il n'y pas un président ,un premier ministre et un parlement qui sont payés par les contribuables qui peuvent arreter cette bande de malfaiteurs et les traduire en justice .AH on regrette les anciens président surtout feu Bourguiba qui a consacré tout son temps à l'éducation des tunisiens et il a misé sur le savoir et la formation pour développer le pays sans ressources naturelles ou les enseignants donnent des cours de rattrapage dans les écoles et les lycées gratuitement et ils n'ont jamais fait grève Ah honte pour ce beau mon pays après cette révolution dite anarchie plutôt depuis 2011.

ABDOU
| 30-01-2019 15:42

La situation est suffisamment grave pour que les syndicalistes genre Yaâcoubi soient légalement ramenés » de gré ou de force à la raison. Il faut en effet être réellement fou pour continuer à être aussi exigeant en faisant fi des réalités socio-économiques du pays et du danger que M. Yaâcoubi fait vivre à des centaines de milliers de parents ainsi qu'à leurs enfants élèves et étudiants .
Ces derniers devraient d'ailleurs mieux se faire entendre par de massives manifestations pacifiques afin de réduire à sa plus simple expression la DICTATURE SYNDICALE qui recourt au CHANTAGE et à la PRISE MULTIFORME d'OTAGES.
Ceci dit , les dégâts déjà provoqués par M. Yaâcoubi justifient le recours à la justice, recours qui ne doit en aucun cas être négligé quel que soit le CHANTAGE qu'exercerait ce genre d'individu.

A4
| 30-01-2019 15:31
NUISANCE
Ecrit par A4 - Tunis, le 23 Janvier 2019

Moi je plains tous ces enfants
Je plains ces pauvres marmots
Qui sautillent insouciants
Les pieds nus dans les flaques d'eau

Je plains ces petits gamins
Qui rigolent tous en ch'?ur
Qui colorient des dessins
Y mettant plein de couleurs

Moi je plains ces petits qui
Par malchance ont des parents
Qui s'inventent des acquis
Archaïques et aberrants

Des parents qui veulent tout
Mais qui n'ont rien dans la tête
Mis à part des désirs fous
Ne laissant que plein de dettes

Je les plains car moi je sais
Que quand finit la récré
Pas de tirelire à casser
Aucun trait n'est à tirer

Moi je sais que c'est à eux
De vider toutes leurs poches
Pour payer les goûts ruineux
De papa, maman et proches

Ils seront bien sûr contraints
De travailler comme des fous
Pour rembourser les emprunts
Des fainéants et des voyous

Ils ne seront qu'obligés
De se griller les méninges
Pour trouver comment payer
Avec cette monnaie de singe

Je suis sûr qu'ils auront honte
De cette lignée de ratés
Qui n'a laissé dans ses comptes
Que des trous à colmater

Je les plains ces pauvres mômes
Qui se font bien arnaquer
Par des ignares, des sous-hommes
Voraces et mal éduqués

Je plains ce maudit pays
Sans ressort et sans déclic
Où chacun nous envahit
Avec ses plans diaboliques

Puis avec délectation
Et en toute insolence
Il met en application
Son pouvoir de nuisance

HatemC
| 30-01-2019 14:33
Notre sieur A4 est un régale, il appui où ça fait mal avec élégance et ses poèmes restent un moment magique .... une personne qu'on aimerait avoir comme ami ... enrichissant ... HC

Monia
| 30-01-2019 14:23
toujours aussi percutants pour viser juste là où ça fait mal! Bravo!

Masarah
| 30-01-2019 12:42
C est honteux ces agissements des syndicalistes.aucune conscience professionnelle, pas d âme."chleyek".

mansour
| 30-01-2019 10:51
la tactique et manoeuvre des islamistes d'Ennahdha est flagrante il s'agit comme toujours de détruire l'unité de l'UGTT et espérer se débarrasser des dirigeant responsables patriotes de l'UGTT dans une crise et une lutte interne en utilisant le pion Lassaad Yacoubi en lui promettant le trône,ça a marché avec Youssef Chahed,Si Béji et autres qui ont crus aux promesses et dans l'accord secret avec les islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha