alexametrics
mardi 19 octobre 2021
Heure de Tunis : 13:57
Dernières news
Tunisia Charity devant la justice
08/02/2016 | 15:46
1 min
Tunisia Charity devant la justice

L’association Tunisia Charity, que présidait Abdelmonem Daïmi, va devoir s’expliquer devant la justice. Une procédure a d’ores et déjà été entamée par la présidence du gouvernement pour la dissolution de cette association, en attendant d’en savoir davantage sur les éventuels griefs qui lui sont reprochés juridiquement.

 

L’association était présidée par le frère de Imed Daïmi, directeur de cabinet de l’ancien président Moncef Marzouki et ancien SG du CPR.

 

Elle gérait des budgets de plusieurs centaines de milliers de dinars qui provenaient essentiellement de l’étranger. Elle a également bénéficié de subventions du ministère de la Femme, sur ordre personnel de l’ancienne ministre Sihem Badi, alors que les services du ministère refusaient de les lui accorder (voir les liens ci-contre). Elle a même été accusée de financer le terrorisme par des syndicalistes des forces de sécurité, qui appelaient les juges à les auditionner et à se saisir de ce dossier.

 

Alors qu’il était souvent aux devants de la scène sous l’ère de la troïka, Abdelmonem Daïmi a totalement disparu de la scène médiatique quelque temps avant les élections de 2014 et ce après avoir passé le relais de l’association à un successeur. 

 

L’association n’entend cependant pas se laisser impressionner par la procédure judiciaire entamée par le secrétariat général du gouvernement. Son président actuel, Samy Ben Youssef, organise une conférence de presse ce mercredi à l’Africa pour s’expliquer sur ses financements et ses collaborations.

 

R.B.H.

 

 

 

08/02/2016 | 15:46
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (8)

Commenter

Najet
| 10-02-2016 01:12
Tunisia Charity est une des plus grandes associations en Tunisie. Ses activités de charité couvrent tout les gouvernorats sans exception. Elle travaille dans le cadre de la loi. l'arrêt de ses activités une perte pour plus de 600 orphelins, familles nécessiteuses et une perte aussi pour la société civile.

Nour khoueldi
| 09-02-2016 22:05
Ç honteux nous vivons aujourd'hui dans un pays qui doit être libre soit disant, je trouve que c'est inadmissible de dénoncer une association qui travaille aujourd'hui sur plus 1000 orphelins chose que l'état presque est absente la dessus @
Oublions nos appartenances , soyons avec l'association Tunisia Charity qui apporte que du bien à notre société "

Zied Ben Hassan
| 09-02-2016 19:02
Je connais bien cette association. Cette association apporte un appui financier et moral pour plus que 700 orphelins ds tte la Tunisie. Elle également parmi les associations les plus transparentes et qui respecte la loi tunisienne. Donc cessez de dire du n'importe quoi sur une association que vous ne connaissez pas.c'est vraiment honteux

Zied
| 09-02-2016 18:56
Tunisia Charity est une association qui apporte de l'aide aux familles nécessiteuses dans toute la Tunisie, orphelins et handicapés. Cette association est l'une parmis les associations les plus transparentes en Tunisie, parmi les associations qui respecte la loi tunisienne et qui annoce toutes les sources de ces financement dans les journaux tunisiens et en envoyant les donnés nécessaires au secrétariat de l'état. Donc cessez de dire de n'importe quoi et laissez les travailler et faire ce que vous n'avez pas fait.

takilas
| 09-02-2016 07:26
Nahdha le fait à sa guise; pourquoi pas les autres ?

berber
| 08-02-2016 22:13
çà me rappelle ettaathed "les coopératives" des années 60 et la fuite de ben salah jugé pour trahison ça me rappelle sahbani itihad ugtt assurance hotel amilcar condamné pour vol et arnaque ça me rappelle tawfik torjmane, uib bouden bft feu ebm bouzguenda, feu mzali des procès express sans carence et avec plus de célérité

LES DENIERS PUBLIQUES ET L'ARGENT DU CONTRIBUABLE GERES PAR JEBALI ET LAARAYEDH PRESUMES SAUVETEUR DE LA PAUVRE TUNISIE

lotfi chaffai
| 08-02-2016 18:28
C'est pas la faute au frère daimi mais a ceux qui l'ont encourage et soutenu c'est a dire les terroristes d'ennahda.une association qui reçoit des millions de l'étranger sans la bénédiction du pouvoir politique en place est une chose impossible

Mansour Lahyani
| 08-02-2016 16:36
Une association présidée par un autre DaÏmi, le frère du petit, des financements étrangers, subventionnée et soutenue par l'inoubliable Sihem Badi en dépit du refus circonstancié des services du ministère' tout cela sent le fagot ! Des recherches complémentaires mettront sans doute en lumière la main cachée de MMM! Nous attendons de connaitre la suite avec beaucoup d'intérêt.