alexametrics
Dernières news

Slim Riahi : Notre éthique ne nous permet pas de rejoindre un bloc composé de "comploteurs" !

Temps de lecture : 1 min
Slim Riahi : Notre éthique ne nous permet pas de rejoindre un bloc composé de

 

Slim Riahi, président de l’Union patriotique libre a insinué, lors du congrès du parti qui se tient les 13 et 14 octobre 2018 à Sousse, un revirement quant à la position des députés UPL au sein du bloc de la coalition nationale.

 

M. Riahi a affirmé : «Les partis politiques s’allient à d’autres, mais ceci n’est pas l’objectif d’un bloc parlementaire. Ça n’a été jamais l’objectif de l’UPL, nous avons rejoint un bloc pour accélérer l’adoption de lois et la mise en place d’institutions constitutionnelles. Mais lorsqu’on atteint le stade du consensus, du remaniement, de composition du gouvernement, de vote de confiance on ne peut pas avancer dans ce sens.

Nous avons notre poids, nous avons 16 élus et non pas 50, la politique du parti et l’éthique ne permettent pas qu’on rejoigne un bloc composé de députés qui ont démissionné de leur partis et qui veulent créer une force dans l’assemblée pour gouverner.

C’est un complot en douceur et nous, on ne participe pas à ce genre de conspiration. On veut gouverner après les élections de 2019».

 

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (37)

Commenter

NAANAA
| 15-10-2018 11:47
Les nationalistes n'ont pas besoin de s'associer avec les mafieux qui utiliseraient l'argent des KADHAFIS d'une façon frauduleuse. Viendra un jour où tout deviendra clair

le déçu
| 15-10-2018 07:54
De quelle éthique. peut se prévaloir ce novice de la politique qui pense que sa fortune?PEUT lui baliser une voie royale en fusionnant avec les résidus mafieux de nidaa .Les corrompus se reconnaissent et s'épaulent mais les tunisiens patriotes ne se laisseront pas bernés une seconde foi AVIS à tous

monia
| 14-10-2018 18:06
Dans le bloc parlementaire actuel il se rend que YC est en 1ere ligne. Du côté de nidaa il trouve un hafedh moribond il se lance pour essayer de jouer les premiers rôles chose qu'il ne l'aura jamais entre temps les députés de l'UPL doivent savoir qu'ils n'ont pas d'avenir avec un slim riahi caméléon

Mabrouka
| 14-10-2018 17:22
Nos chers députés ont tous été élus sous une bannière d'un parti politique ayant un programme, des ambitions et des comptes à rendre. Changer de parti en cours de route est une trahison à leurs électeurs nonobstant les raisons qu'ils donnent. Ils sautillent comme des sauterelles affamées d'un camp à l'autre à la recherche du gain facile mis finiront tôt ou tard dans la poubelle de l'histoire. Un amendement de la constitution est absolument nécessaire pour empêcher ces fourberies.

lepatriote
| 14-10-2018 16:57
Et voila l equipe des incompetents se rassemblent parce qu ils se ressemblent,ils se rassemblent autour d une proie qu ils veulent se partager.....mais les chiens enrages finiront par se bouffer entre eux.....ya si Riahi et HCE

Abir
| 14-10-2018 16:29
Je me suis rappelée que chaque fois ils ont besoin d'agrandir le nombre de vote,ils font appel à ce chiffre ambulant ,une fois son rôle est terminé,ils l'envoient droit en justice ! Aujourd'hui ils (Ennahda Nida) le utilisent pour évincer Chahed

Ghazi
| 14-10-2018 15:57
LABLEBI, c'est que le cheval de Troie de la famille de KADDAFI parle d' "ETHIQUE" !!!! MDR...

Ne voyez-vous pas cher (es) compatriotes TUNISIENS ET TUNISIENNES, qu'il est temps pour détartrer cette classe 'BOLITIQUE' de notre TUNISIE, celle de nos enfants, à qui on a tout donné et on donne toujours ?

Nos enfants et nos petits enfants, veulent fuir ce pays (Certains l'ont déjà fait), et nous les 50, 60 et 70 ans, qu'est ce qu'on va faire ? On baisse les bras ? On regarde hypnotisé(es) ? On en a vu de toutes les couleurs, même un illettré mais 'honnête et sans famille' peut faire marcher ce pays, a t-on vraiment besoin de tout ce marasme de pacotille...? C'est rigolo à en pleurer, ma petite fille de 14 ans me demande : Papi, pourquoi ils se bagarrent, pour de l'argent ? Je n'ai rien trouvé pour répondre, je lui a dis, pour l'étique, ma petite Ayouta, elle m'a dit c'est quoi l'étique ? J'ai répondu, une monnaie que seuls nos 'BOULITICENS' connaissent la valeur....

Demain le 15 Octobre c'est la commémoration du jour de l'évacuation...Je souhaite que TOUS ces 'BOULITIQUES' soient aussi évacués, pas par les égouts (C'est très propres pour eux) mais par les canalisations du cité ETTADHAMEN, puis par le SIJOUMI puis direction MAJERDA puis la MER...(Question de divertissements d'odorat)
A bon entendeur.

SBL
| 14-10-2018 14:46
Et il rejoint l'autre ennemi politique de YC, celui qui a coulé Nida,HCE.
Les deux cancres de la scène politique tunisienne se retrouvent.

T. Chaibi
| 14-10-2018 14:44
Slim Riahi, prototype de la pourriture, de l'argent sale, du blanchiment, de la corruption parlznt aujourd'hui d'éthique est aussi burlesque que dire que le Prophète blasphème.

Monia
| 14-10-2018 14:25
Mais bien sûr!!!!!...'?'..

A lire aussi

Une déception qui l’avait incité à remettre en question sa capacité de s’adapter à cette «

14/11/2019 09:31
5

Dans l’après-midi du 13 novembre, Rached Ghannouchi a été élu à la tête du parlement tunisien avec

14/11/2019 08:47
6

La députée Qalb Tounes et nouvelle première vice-présidente, Samira Chaouachi a assuré, ce mercredi

13/11/2019 23:44
11

L’ami de mon ami n’est pas mon ami et l’allié de mon allié n’est pas mon

13/11/2019 23:10
2

Newsletter