alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 02:18
A la Une
Seuls ceux qui parlent au nom du président disent la vérité
25/10/2022 | 14:35
8 min
Seuls ceux qui parlent au nom du président disent la vérité


Les élections de 2019 ont donné naissance à un paysage politique atypique reposant essentiellement sur la loyauté au président de la République, Kaïs Saïed et à son projet politique de la gouvernance par les bases. Ceux adoptant la même pensée et s'exprimer au nom du président de la République se sont rués pour expliquer les caractéristiques de ce projet et le défendre. Les partisans et soutiens du projet de Kaïs Saïed peuvent être classés en trois catégories réparties sur des périodes de temps différentes en raison de leurs différentes interprétations du même projet.


Le projet de la gouvernance par les bases n'a pas vu le jour à l'occasion des élections présidentielles de 2019, mais remonte plutôt à la fin 2011. La première cellule de ce projet, dont les traits ont commencé à se préciser au début de la première campagne de boycott des élections à l'Assemblée nationale constituante, se compose de Kaïs SaïedRidha Chiheb Mekki (alias Ridha Lénine) et Sonia Charbti, la première cellule et l'équipe du projet.


De 2011 jusqu'aux élections de 2019, le trio a œuvré à travers une campagne explicative populaire et la création d'une deuxième équipe composée d'étudiants de la Faculté des Sciences juridiques politiques et sociales et dont les membres ont été déployés sur l'ensemble du territoire. Ceci s'est achevé par une victoire lors des élections ! Les élections du "Le peuple veut". Après l'annonce des mesures du 25 juillet 2021, d'autres équipes soutenant le même projet ont vu le jour.

Suite à la victoire lors de l'élection présidentielle de 2019, les premiers initiateurs du projet ont enclenché le phénomène du "porte-parole de Kaïs Saïed" en expliquant la gouvernance par les bases et en communiquant ses détails. 

Des porte-parole du président ayant annoncé leur soutien au projet et leur loyauté de façon claire. Ils ont, à travers cette approche, dévoilé le lien qui les unit au palais présidentiel et leur relation directe avec le président de la République.

Parmi ces porte-parole, il y a Ridha Chiheb Mekki alias Ridha Lénine qui avait expliqué la relation d'amitié entre le président de la République et lui. Celle-ci remonterait à des décennies et au moment où ils s'étaient réunis afin de développer et de lancer un projet politique soutenant, selon lui, la révolution du 17 décembre.

La relation entre Kaïs Saïed avec son porte-parole est devenue claire suite à la rencontre entre ces deux derniers au palais de Carthage à la date du 22 juin 2021. Les sujets abordés lors de cette rencontre ont permis à Ridha Chiheb Mekki de disposer d'un espace lui permettant de s'exprimer au nom du président de la République. Les thématiques abordées étaient les visions développées depuis plus de dix années et portants sur le régime politique et le système électoral.


De son côté, Sonia Charbti, l'une des premières porteuses du projet de la gouvernance par les bases, contrairement à Ridha Chiheb Mekki, a nié sa proximité avec la présidence de la République, mais avait, en même temps, exprimé son soutien à son projet. « Je ne suis qu'une élève parmi des milliers d'élèves du président et j'ai affirmé des milliers de fois que je n'étais pas sa directrice de campagne ou sa porte-parole ! Ni hier ! Ni aujourd'hui ! Nous adoptons, depuis 2011 jusqu'à aujourd'hui, une nouvelle méthode de travail politique au sein de notre société et donc, il n'y a pas de directeur entre nous ! Ni moi ! Ni quelqu'un d'autre ! Pas de porte-parole ! Ni moi ni quelqu'un d'autre », avait-elle déclaré.

Elle avait exprimé sa satisfaction quant à la nouvelle constitution adoptée suite au référendum du 25 juillet et qui répondrait, selon elle, le plus aux revendications populaires et au véritable sens de la démocratie, de la République, des droits de la femme et de l'enfant et qui serait une constitution restaure le système républicain et les droits des citoyens.

Les déclarations de Sonia Charbti l'ont placée dans la deuxième catégorie des porte-parole officiels : ceux qui soutiennent le projet du président et ses fondements sans communiquer avec ce dernier.

Sonia Charbti n'a pas monopolisé la défense du projet du président. Faouzi Dâas a affirmé faire partie du projet du président, en adhérant à une cellule de réflexion et de travail créée depuis le sit-in de la Kasbah 2 en 2011. Ce mouvement appelait à la chute du système. Faouzi Dâas a expliqué que durant le sit-in de la Kasbah 2 des groupes de réflexions et de travail s'étaient formés et ont rencontré Kaïs Saïed sur place, ainsi que le reste du groupe dont Ridha Chiheb Mekki, Sonia Charbti et Kamel Fekih (actuel gouverneur de Tunis) afin d'assimiler la nouvelle réalité.

Faouzi Dâas, l'un des membres de la campagne explicative de Kaïs Saïed, présentait à chaque étape une interprétation des décisions du président de la République et fournissait implicitement plus d'informations au sujet de la gouvernance par les bases, de l'application de l'article 80, passant par le référendum et la dissolution du parlement jusqu'à l'adoption de la nouvelle constitution et les élections législatives de 2022.

A travers les données qu'il présente, Faouzi Dâas a affirmé directement son soutien au projet du président et démontre que les deux partagent les mêmes idées.

Cette catégorie de porte-parole a tendance à nier tout contact direct avec le palais présidentiel ou le chef de l'Etat Kaïs Saïed même s'ils ont connaissance des données, des détails et des étapes à venir. Cette catégorie soutient le président depuis 2011 jusqu'à aujourd'hui.


Après l'annonce des mesures du 25 juillet 2021, une nouvelle catégorie de porte-parole a vu le jour. Elle représente la troisième catégorie et regroupe ceux se proclamant proches du président et affirmant avoir connaissance des affaires internes du palais présidentiel en usant des mêmes expressions lors de différents discours telles que "nous avons été contactés par le palais présidentiel", "nous avons reçu des promesses de la part du président de la République et à travers le bureau d'ordre du palais" et plusieurs autres innombrables exemples.

Le plus connu de ceux appartenant à cette catégorie est Ahmed Chaftar qui avait auparavant affirmé que le projet de Kaïs Saïed serait une œuvre témoignant de la créativité humaine et permettant à la Tunisie d'accéder à une nouvelle ère. Il a déclaré que « personne ne pouvait parler au nom du président et toute personne affirmant le représenter était un menteur ou un imposteur... Nous sommes des volontaires au service de ce pays ».

Ceci indique implicitement qu'il n'était pas un porte-parole du président de la République, mais qu'il croyait en un projet portant les mêmes idées que celui du chef de l'Etat, Kaïs Saïed et qu'il soutenait toutes ses décisions tout en précisant qu'il faisait partie de la campagne explicative.

Ahmed Chaftar n'est pas le seul a évoqué dans son discours une proximité avec le président de la République et son projet. Harak 25 juillet, à travers une déclaration de son secrétaire général régional portant sur la révision du décret électoral et l'introduction de modifications au sujet des parrainages a affirmé son soutien au président de la République. « Le palais présidentiel nous a contactés et on a salué nos propositions. On nous a promis qu'une révision du décret électoral aura lieu dans les prochaines heures », a-t-il dit. Cette déclaration remonte au 13 octobre. Jusqu'au 25 octobre, aucune modification du décret n'a été annoncée.


Le chef de l'Etat Kaïs Saïed laisse le champ libre à toutes ces catégories de porte-parole. Il leur permet indirectement d'expliquer son projet sur l'intégralité du territoire à l'échelle la plus large possible et d'y adhérer. Il aurait pu mettre fin à ce phénomène en se comportant de la même façon qu'avec les partis politiques. Il avait essayé de mettre fin au système reposant sur ces structures en soutenant une idée selon laquelle "celui qui s'engage dans un parti politique n'est autre qu'un traître".  

 

Nouha Mainsi

25/10/2022 | 14:35
8 min
Suivez-nous
Commentaires
AMMAR BEZZOUIR
C'est le minimum que le président puisse faire !
a posté le 26-10-2022 à 16:03
Le président Kaiis Saied doit exiger un impôt sur la fortune pour reconstruire la Tunisie.
Au vu de la dette du pays, les politiques doivent exiger un impôt sur la fortune. Pour financer un Etat solidaire et capable d'agir, qui maintient la cohésion de la société dans notre pays, qui soutient la reconstruction de la Tunisie et qui, en même temps, ne ferme pas les yeux sur la crise nationale de la faim, nous devons enfin mettre en '?uvre une taxe solidaire sur la fortune des super-riches et des banques.
Nous avons besoin d'une participation des super-riches à l'échelle nationale. Il ne faut pas que le contribuable ordinaire, qui souffre déjà de l'inflation et des prix de l'énergie ..., doive continuer à payer seul les charges de la crise.
souilem
Pas besoin de taxe sur la fortune, la question est de bien géréer les affaires de l'Etatt
a posté le à 10:47
Il ne faut pas fuir de la responsabilité du gouvernement, le marché parallèle qui constitue plus de 50% de CA non déclaré ne paie pas de TVA , il doit intégrer le système économique légale d'une part, d'autre part vendre les sociétés publiques déficitaires irrécupérables afin de mettre fin à la subvention lourde qui ne procure aucun bénéfice ni intérêt national et enfin mettre fin aux avantages en nature de l'administration publique et de ses établissements en matière de gestion de voitures de service et du carburant. Donc, il ne faut pas fuir de ses responsabilité pour chercher autres taxes, il faut que le gouvernement donne l'exemple de la bonne gouvernance d'abord ensuite si cela ne suffit pas, on peut taxer en cas de besoin les profits des grandes entreprises qui réalisent des bénéfices très importants.
Djodjo
@ammar
a posté le à 21:54
Le minimum qu'il puisse faire c'est de partir.

Même une idée comme le vôtre qui n'a jamais marché nul part dans le monde, il n'est pas capable de l'imaginer.
Djodjo
@le pire, des qualités il n'en a pas pour contrebalancer.
a posté le 26-10-2022 à 13:20
Incroyable qu'avec tout ça qu'il soit encore là.

Mais avec un peuple arriéré tout est possible, lisez plus bas les commentaires, y'en a même un pour décrire un type qui n'a aucune qualité de génie, sans blague, comment c'est possible d'être aussi bête ?
AMMAR BEZZOUIR
La voie est OUVERTE et LIBRE pour la pègre !
a posté le 26-10-2022 à 13:16
Qu'est-ce qui empêcherait les bandits riches et influents du RCD/PSA ou d'Alkaida de collectionner/acheter le Bulletin numéro 3 et les 400 parrainages ?

Un "parrainage" se vend à 50 TND --> pour 400 ça fait 20 Milles TND !!
tarak arfaoui
commentaire article K said
a posté le 26-10-2022 à 12:02
Un Harakiri à en pleurer

Et s'il n'en reste qu'un je serai celui là !
En parodiant le pamphlet de Victor Hugo dans son recueil ' les châtiments '.je crois que c'est la meilleure expression pour qualifier l'état d'esprit du président de la republique .
Kaies Said est bel et bien en train d'infliger depuis 3 ans un terrible châtiment au pauvre peuple tunisien qui n'en revient pas , surtout a ceux qui l'ont plébiscité pour accéder aux plus hautes marches de l'Etat .Ce serait un pleonasme de dire qu'il est têtu , intransigeant, inflexible ,implacable , opaque à tout conseil , à défaut de tout autre adjectif qualifiant le personnage . Il trace sa route comme un TGV afin de d'appliquer contre vents et marées ses visions existentielles pour ne pas dire politiques avec un programme où le populisme à deux sous le dispute à la démagogie en menant inéluctablement le pays vers la banqueroute . Il n'en a cure des avis des partis politiques , de toutes les organisations sociales et celles de la société civile et même des lobbies qui le soutiennent . En s'accaparant tous les pouvoirs sécuritaires législatifs exécutifs il n'est pas arrivé en bout d' un exercice de trois ans à faire changer d'un iota les conditions existentielles les plus élémentaires du citoyen lambda . Sa proportion à prendre des décisions incongrues en décidant une chose et le lendemain son contraire à coups de décrets intempestifs laisse planer le doute quand a sa capacité de résoudre les graves défis socio économiques qui secouent le pays . Ses conseillers ont déserté le palais , son gouvernement et sa cheffe , interdits de s'exprimer ,sont aux abonnés absents , ses compagnons idéologiques se débinent et notre vénéré président continue tous les jours à enfoncer le clou de son incompétence dans son univers chimérique en se faisant quotidiennement un véritable harakiri qui ferait pâlir d'envie le plus radical des Samourai ! . A en pleurer !
Carthage Libre
Le pays COULE. Serbie nous impose un visa! Bientôt Turquie et Japon!!!
a posté le 26-10-2022 à 11:55
C'est HISTORIQUE. Des signes qui ne trompent personne (sauf les BGARS qui soutiennent Kaies Saied et lui trouvent TOUJOURS des "raisons").

ça n'est même pas arrivé quand les Terroristes islamistes étaient au Pouvoir.

On est au BORD DU GOUFFRE.

cela est un SIGNE clair et net que notre pays COULE, IL COULE, EGHROQ JE VOUS DIS.

Kaies Saied va en ENFER et veut nous prendre avec LUI.

S'il est un "homme", "rajel" et qu'il se dit "ndhif" et "patriote", il DOIT REMETTRE SES DEMISSIONS et laisser la place à d'autres pour sauver le bateau Tunisie qui chavire.

Si t'es un RAJEL DEMISSIONNE.
Gardons un minimum d'honnêteté!
L'avantage de la collecte des 400 parrainages.
a posté le 25-10-2022 à 20:58
- la collecte des 400 parrainages est une présélection pour l'élection législative, ce qui représente plus de clarté et une minimisation des dépenses publiques pour les élections législatives. Au lieu d'avoir 20000 candidats ou même plus, on aurait au maximum 1500 candidats présélectionnés par les parrainages pour la prochaine élection législative --> c'est génial
Gardons un minimum d'honnêteté!
Je voudrais rajouter
a posté le à 08:39
Je vais me mettre en route pour faire du porte-à-porte afin de mobiliser les électeurs Tunisiens déçus, tentés par l'abstention et de les réconcilier avec la politique après une décennie de très grande déception socio-économique /-politique. --> la Tunisie a besoin d'une grande cause mobilisatrice qui est celle du changement: voter pour le changement socio-politique/-économique.

Il faudrait se mobiliser non seulement pour la collecte des 400 parrainages, plutôt pour une cause qui est celle d'un meilleur avenir pour la Tunisie et les Tunisiens après une décennie désastreuse.

400 parrainages c'est le moindre que l'on peut exiger d'un futur député qui votera les lois auxquelles nous devions obéir. Dans ce contexte, Mr. Faouzi Dâas donne l'exemple: "Je n'ai pas eu de difficulté à collecter les 400 parrainages... La collecte de ses parrainages s'est faite autrement. J'ai participé à plusieurs séances de débats dans les cafés et autres espaces' --> Bravo et Merci, Mr. Faouzi Dâas, pour votre engagement.
https://www.businessnews.com.tn/faouzi-daas-candidat-aux-proaines-legislatives,520,123911,3

'?' Et celui qui n'arrivera pas à collecter les 400 parrainages, Il ferait mieux de s'abstenir et de nous épargner des dépenses publiques et des pertes de temps inutiles --> oui, 400 parrainages, c'est le moindre que l'on peut exiger d'un futur député qui votera les lois auxquelles nous devions obéir. Il ne faut s'attendre qu'à la médiocrité parlementaire de la part d'un candidat à la prochaine élection législative qui est incapable de collecter 400 parrainages.


Bonne Journée
Carthage Libre
Justifier l'injustifiable
a posté le à 10:32
Tu fais partie de la cellule de propagande "la mouche verte" toi?

400 "parrainage" c'est unique au monde ; même Staline n'a pas osé faire ça.

Toutes façon, vous allez dégager toi, ton Kaies Saied, tes "explicateurs", tes théories de malades, tes comités, ta constitution et tout le tralala bientôt ; aux oubliettes!

Une autre page sombre du pays, après 10 ans Ennahdha.

La Tunisie est maudite.
Gardons un minimum d'honnêteté!
@Carthage Libre
a posté le à 11:50
vous écrivez "400 "parrainages" c'est unique au monde"
-->
Aujourd'hui, c'est le reste du monde qui va suivre le modèle de l'élection législative de la Tunisie. Et ceci grâce au génie de Mr.Kais Said.

le parrainage est une idée extraordinaire contre ceux qui se placent en tête de liste des partis politiques et passent au parlement sans même bouger le petit doigt.
-->
celui qui voudrait représenter le peuple au parlement devrait faire d'abord du porte-à-porte et entrer en contact avec le peuple afin de lui donner une idée de ses projets et de ses visions pour la Tunisie et les Tunisiens.


Bonne journée

je ne prends pas la défense Mr. Kais Said, par contre je suis persuadé de l'intelligence de ses idées socio-politiques.
Frezz
Le génie de kais, j'ai mal aux joues tellement c'est drole
a posté le à 13:11
Quand je dis qu'ils sont cons les soutiens de votre dictateur, quand je dis qu'ils sont tellement cons qu'on en veut pas en Occident, ils tirent les nations ou ils sont vers le bas, ils sont irrécupérables et c'est à cause d'eux que vous êtes les deux pieds dans la merde.

Ce ne sont pas des citoyens, ils n'ont aucunes personnalités, se sont des sous fifres.
Carthage Libre
Le monde va suivre le "génie" de Kaies Saied Comment s'appelle ta "maladie" JAMAIS cru entendre ça un jour, jamais.
a posté le à 12:21
Je comprends qu'il t'a lavé ton cerveau. Mais apprends l'Histoire : Adolf Hitler aussi disait "le monde entier va suivre ce nouveau modèle appellé National-Socialisme", Lénine disait aussi "le monde entier va suivre ce nouveau modèle".

Mais t'es malade mec? Tu te prends pour qui? T'es malade? Qui va suivre un "modèle" qui est entrain de détruire notre pays JOUR après JOUR ?

Si toi t'as de l'argent planqué, t'as des "actifs" et de l'immobilier, nous on a rien : si tu veux aller en ENFER avec ton malade Kaies Saied, VA AVEC LUI...Nous on veut pas.
Mansour Lahyani
Mais c'est bien sûr, ça : et pas démocratiquement prouvé...
a posté le 25-10-2022 à 16:20
Dans ce foutu régime, UN seul possède la parole vraie, devinez un peu qui ! Il peut être remplacé très accessoirement par une armée de substituts, mais pas par ceux qui meublent les prétoires, pour luesquels l'UNIQUE n'a qu'une estime, disons, encore plus accessoire, par des supplétifs encore moins solides que leur chef et plus fins que le papier de ses cigarettes : ces Ridha qui n'a de Lénine que le sobriquet, ces Daas qui sont autant de faux propagateurs mais d'authentiques godillots, ces Chaftar -excusez: beurk !-, les Charbti qui, bercées par la perspective d'être son égérie, ne savent plus quoi faire pour se tailler une place à la droite de l'Elu, en marchant s'il le faut sur la dépouille de Naoufel, son Frère tellement Musulman, et héraut de son assimilation à un ayatollah bon teint quoique de très basse catégorie...
On ne devient pas un pasdaran parce qu'on a prétendu qu'on le deviendrait, il faut encore avoir les tripes pour !!!
The Mirror
Ground Zero
a posté le 25-10-2022 à 15:30
Kais Said n'est pas un président standard. Lorsqu'il estime bon de parler au peuple, il le fait en personne et sans intermédiaires.

Contrairement à toutes les autres créatures qui se sont succédées au Palais de Carthage, seul Said dispose du verbe, de la détermination, de la chasteté et de la pureté, de la pudeur et de l'intégrité. C'est sûrement tout cela qui a fait de lui le président le plus aimé et et le plus apprécié des tunisiens.

On peut polémiquer sur mes dires, mais c'est la réalité toute nue.

Quant aux partis politiques, je pense que les actuels doivent fermer la boutique, ils n'ont plus rien à vendre aux tunisiens, sinon des insultes et des mensonges. Les 240 partis politiques jouent actuellement à visage découvert: ils sentent la corruption, ils sentent l'argent sale et par dessus-tout, ils sentent mauvais.
Ils n'ont plus de place dans la nouvelle Tunisie.
Tunisie libre
@The Mirror.....bravo
a posté le à 19:08
Les tocards de ce site vont te tomber dessus comme des hyènes assoiffés de sang .
Oui kaiess said est l'homme politique le plus honnête le plus intègre le plus patriote que ce pays ait eu depuis 3000ans..
Tous ceux qui ont dirigés ce pays étaient des mafieux ,des pleutres et souvent des traîtres.
Encore bravo the Mirror ..les baltringues du site vont s'affoler en lisant ton commentaire....ce sont les 0,000000001 ......
takilas
Depuis 3000 ans ?
a posté le à 02:50
Pourquoi Adam et Eve ?
Quinze siècles sont inversés dans le cours de l'histoire, puisque les phéniciens et les romains sont devenus des tunisiens.
Cette 3000 ans est devenue une utopie réelle
Soit 15 siècles imaginaires + 15 siècles arabe.
On se demande pourquoi ni Fantar ni les historiens vrais n'interviennent pas pour mettre terme à cette improvisation et corriger ces inventions destinées à des fins politiques et à vouloir trouver une autre identité au Maghreb ou Africa avérée riche en ressources naturelles à part "winou pétrole " et sa position stratégique dans l'amer méditerranée.
Fares
Mais arrêtez les gars
a posté le à 21:37
Vous êtes tellement drôle, 0.000000000001? J'adore, j'ai hâte de lire la réaction de Patriote et la boucle sera bouclée.

Sérieusement, Kaisollah et ses disciples n'est qu'un ramassis d'incapablee et de menteurs, les indices économiques sont là, tout le reste n'est qu'une illusion.

WAKE UP.
Fares
@The Mirror
a posté le à 17:34
"seul Said dispose du verbe, de la détermination, de la chasteté et de la pureté,"

Ha ha ha ha ha ha ha haha.
Forza
@TheMirror - Bindiri ha bindiri
a posté le à 17:08
Farina luxe dans ces temps de pénurie.
Carthage Libre
Ouh la!! C'est grave Docteur? Toi on a "pondu" des "oeufs explicatifs" dans ton cerveau pour être si crédule.
a posté le à 15:52
"Chasteté, pureté, pudeur"...C'est EXACTEMENT comme ça que l'on qualifiait Adolf Hitler lors de sa prise de Pouvoir le 30 janvier 1933....Tu devrais "t'en inspirer" l'ami.

Dommage pour toi. Je te croyais "guérri" après la période Ennahdha (qui reviendra, vu que ton "pur" n'a rien fait contre eux).
BOUSS KHOUK
ET DONC ! APRES CE RESUME HISTORIQHE
a posté le 25-10-2022 à 15:26
cela nous apporte t'il du nouveau , a part TLAKLIK ELLOUBENA ! mais bon si ça vous a permises de combler votre temps , on est ravi pour vous .
Carthage Libre
"Rien n'est plus proche du vrai que le faux." Albert Einstein
a posté le 25-10-2022 à 15:20
Et pour confirmer cette citation d'Einstein, un autre "grand esprit" disait (ça va plaire à ces messieurs "explicateurs" dans la photo ça), j'ai nommé le grand "frère" à toute cette Smalla, Joseph Goebbels : « Un mensonge répété dix mille fois devient vérité »...n'est ce pas "Messieurs?"

Et pour notre cher ami Ridha "Lénine", je lui dis oui, tu as raison : Goebbels a bel et bien copié la phrase...à ton copain vladimir ilitch lénine, qui disait avant lui : « Plus le mensonge est gros, plus les gens y croiront. » ; tu as été à la "bonne école" mon pote.

Enfin, je fini sur une "note d'espoir", pour les gens "normaux" qui s'arrachent les cheveux du DRAME que l'on vit depuis 1an et demi (après 10 ans des "crédules" d'Ennahdha) :

« Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose » François-Marie Arouet, dit Voltaire.

@Carthage machin...
Citation
a posté le à 19:11
"La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale." Françoise Sagan
Carthage Libre
ça te va à merveille cette "citation" abruti de Kaies Saied hhhhhh
a posté le à 10:28
Elle te va comme un denguri à ta taille, genre "chaftar" ton idole super cultivé hhhhhh