alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 11:43
Dernières news
Saïed ratifie un prêt pour l’appui « en urgence » à la sécurité alimentaire en Tunisie
03/02/2023 | 18:45
1 min
Saïed ratifie un prêt pour l’appui « en urgence » à la sécurité alimentaire en Tunisie

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a ratifié, vendredi 3 février 2023, l'accord de prêt conclu le 3 novembre 2022 entre la République tunisienne et la Banque africaine de développement pour la contribution au financement du projet d’appui en urgence à la sécurité alimentaire en Tunisie.

Le décret publié dans le Jort indique qu’il est ratifié, l'accord de prêt conclu le 3 novembre 2022 en Tunisie entre la République tunisienne et la Banque africaine de développement, d'un montant de 80 millions de dollars américain, pour la contribution au financement du projet d’appui en urgence à la sécurité alimentaire en Tunisie.

 

M.B.Z

03/02/2023 | 18:45
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mandhouj
Crise politique
a posté le 06-02-2023 à 23:04
La crise est politique. Le 25 juillet est en lui-même une crise née d'une autre crise. Le 25 juillet dès le début n'avait pas le goût d'une solution. La solution passe par une démarche politique qui rétabli l'état de droit et de séparation des pouvoirs. L'autoritarisme et le populisme n'a jamais apporté des réponses aux problèmes économiques. La démarche électorale du président est une fuite en avant et non une démarche démocratique pour un retour à la démocratie. Certes la Tunisie était mal gouvernée, et aujourd'hui c'est pire. Pendant 55 ans nous avons vécu sous la dictature. Pendant 10 ans dans une période de crise avec une démocratie naissante. La solution n'a jamais été un putsch. Soyons honnête avec nous mêmes.
retraité
on vit sur l'endettement
a posté le 04-02-2023 à 10:24
le pays et sa population ne peuvent vivre que sur l'endettement intérieur et extérieur quel qui soit le crédit octroyé élevé ou modique mais il arrive un moment ou on ne trouve plus quel qu'un qui peut nous accorder des crédits si on ne restructure notre économie et notre social , de réduire nos dépenses et nos importations superflus et diriger les crédits obtenus vers l'investissement dans des projets créateurs de richesse et de l'emploi qui nous permettent de les rembourser selon les délais contractés sinon c'est la faillite financière du pays et le passage obligé du pays au club de Paris avec les conséquences désastreuses pour lepays et sa population comme ce qui s'est passé dans certains pays qui ne sont plus solvables .
Yakafokon
En 2023
a posté le 04-02-2023 à 08:16
Les tunisiens vont pouvoir manger ... a crédit
ER
Endettement de la Tunisie
a posté le 04-02-2023 à 05:12

Vue l'ampleur du désastre cette modique somme de 80 millions de dollars sera un pansement sur une jambe de bois.
URMAX
VOILA COMMENT ON PAIE LES CONNERIES DE L ex ERE NOUVELLE ...
a posté le 03-02-2023 à 20:48
Sous Si Habib BOURGUIBA, les terres agricoles étairnt mieux protégées.
Dans ma jeunesse, étudiant alors a Tunis, goute la plaine de la Soukra fournissait alors tous les fruits et légumes du Grand Tunis.
Maintenant, constatant l'évolution lors de mes venues dans la capitale, toutes ces belles terres d'une inestimable valeur agricole, ont stupidement été bétonnées.
...
Nous n'auront que ce que nous méritons par notre comportement irréfléchi et a notre perpétuelle recheche de "l'argent" :
La famine.
ABSOLUMENT
Sans la supervision d'un veritable Leader patriote,
a posté le à 13:50
nous sommes devenus, un peuple "d'ignares", d'incultes, de menteurs, de profiteurs, d'égoïstes, d'ingrats, d'escrocs et de ghachécha.
En bref, une peuplade d'enfoirés, sans foi ni loi !
La période noire qui s'étala de 2011 à 2021, avec tous ses très médiocres dirigeants de pacotilles, mit au grand jour toutes ces déviances.
Là, nous sommes en phase de payer l'addition, pour les inestimables dégâts que nous causâmes à la NATION.
Ca va faire très mal !!!!




URMAX
... effectivement ...
a posté le à 13:52
.... cela va faire tres mal .... puis, hébétés, il se mettront a pleurnicher "sans rien comprendre a ce qui leur arrive" ...