alexametrics
dimanche 14 août 2022
Heure de Tunis : 13:29
Dernières news
Référendum de Kaïs Saïed : l’Isie répond aux menaces du PDL
23/03/2022 | 09:02
2 min
Référendum de Kaïs Saïed : l’Isie répond aux menaces du PDL


Le vice-président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Farouk Bouasker, a réagi, mercredi 23 mars 2022, au communiqué publié, hier, par le Parti destourien libre (PDL) mettant en garde l’Isie contre toute mesure visant à organiser un référendum ou des élections en dehors du cadre légal et des normes internationales. 
 
Le PDL a menacé de poursuivre en justice les membres de l’Isie appelant l’instance à informer le chef de l’Etat de l'impossibilité d’organiser le référendum et d’exiger de sa part une décision écrite et publique sur la dissolution du parlement et une convocation à des élections législatives anticipées. 
 
Notant que l’Isie respecte la loi et les règles en vigueur en ce qui concerne l’organisation des élections, Farouk Bouasker a affirmé, dans une intervention téléphonique dans la Matinale de Myriam Belkadhi sur Shems FM, que l’Instance était sous le contrôle de la justice, administrative notamment. 
 
 
Il a indiqué qu’en cas de dérive la loi garantissait le droit de déposer des recours contre les décisions de l’Isie et de les contester auprès des autorités judiciaires soulignant que la décision finale en ce qui concerne l’organisation du référendum et des élections anticipées revient à l’instance. 
 
En décembre 2021 dans le cadre de son entreprise juilletiste, le président de la République tunisienne a mis en œuvre une feuille de route qui inclut – sur une durée d’un an – d’une part l’organisation d’une consultation populaire pour ensuite la soumettre à un référendum en juillet 2022, et d’autre part l’organisation d’élections législatives anticipées en décembre 2022. 
 
Interpellé sur les préparatifs, Farouk Bouasker a avancé que l’instance se devait d’être prête à toute « urgence électorale ». « Si des élections sont annoncées, l’Isie ne peut rester les bras croisés. Elle doit se préparer à tous les scénarii financièrement et logistiquement », a-t-il relevé. 
 
 
En ce qui concerne le fonctionnement de l’Isie – laquelle compte actuellement deux membres en moins –, le vice-président de l’instance a assuré que, selon la loi, cet organe pouvait poursuivre ses activités avec six membres uniquement au lieu de neuf. 
 
Interrogé sur les délais fixés par la loi pour la convocation des électeurs, Farouk Bouasker a fait savoir que la convocation des citoyens au référendum devrait être annoncée et publiée dans le Jort soixante jours avant l’organisation du référendum, soit le 25 mai 2022.

 

N.J. 

23/03/2022 | 09:02
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abir Moussi
comme ghannouchi...
a posté le 23-03-2022 à 15:29
Le comportement de Abir Moussi, diva et élève de Ben Ali, ressemble beaucoup au comportement de ghannouchi. Tous les deux politicards appliquent une dictature stalinienne au sein de leurs propres partis et en dehors de leurs partis. Les conséquences : ghannouchi a déjà détruit Ennahdha avant de détruire toute la Tunisie et Abir Moussi risquerait de commettre les mêmes gaffes...!!!!