alexametrics
mercredi 29 juin 2022
Heure de Tunis : 05:09
Dernières news
Récap’ Les doyens des facultés disent non à Saïed, quatre partis sont exclus du dialogue
24/05/2022 | 23:19
4 min
Récap’ Les doyens des facultés disent non à Saïed, quatre partis sont exclus du dialogue

 

Il est déjà 23h, voici le récapitulatif des informations les plus importantes ayant marqué la journée du 24 mai 2022 :

 

Les doyens des Facultés de Droit refusent de faire partie de la commission consultative de Saïed

Les doyens des Facultés de Droit et de Sciences juridiques et politiques ont publié ce mardi 24 mai 2022, un communiqué de presse où ils ont annoncé décliner leur nomination au sein de la commission consultative nationale pour une nouvelle république, créée par le président de la République, Kaïs Saïed. Les doyens se sont dit honorés par la confiance que leur a témoigné le président de la République mais souligné leur ferme volonté de veiller à la neutralité des institutions universitaires et la nécessité de les maintenir éloignées des affaires politiques.  

 

Rencontre entre Kaïs Saïed et Sadok Belaïd

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu, ce mardi 24 mai 2022, le doyen Sadok Belaïd, président coordinateur de la commission nationale consultative pour une nouvelle République. La rencontre a porté sur les préparatifs en cours pour le démarrage des travaux du comité consultatif des Affaires économiques et sociales et le comité consultatif juridique. Il a, également, été question des rencontres qui avaient eu lieu avec certaines parties afin de déterminer la réalité de la situation en Tunisie, mais aussi la détermination d’aller de l’avant dans la mise en place d’une nouvelle République.

 

Jamel Msallem : Kaïs Saïed s’oppose à la participation de quatre partis au dialogue

 « La LTDH a présenté ses réserves, notamment, en ce qui concerne la durée limitée à 21 jours pour l’organisation du dialogue, ainsi que la nécessité d’inclure des experts représentant les organisations nationales. Le président de la République s’est montré réceptif à cet égard. Il n’a pas contesté la participation des experts à condition qu’ils soient conviés par le président coordinateur de la commission. Quant aux parties participantes au dialogue, le chef de l’Etat a assuré que tout le monde était concerné par le dialogue mis à part quatre partis politiques. Le chef de l’Etat n’a pas d’objection, également, quant à la participation de la LTDH aux travaux du comité consultatif des Affaires juridiques » a déclaré Jamel Msallem. 

 

Sami Tahri : pas de dialogue si le président ne révise pas son décret

Le secrétaire général adjoint et porte-parole de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri est intervenu mardi 24 mai 2022 durant l’émission 90 minutes, sur IFM, pour exposer les causes du refus de la centrale syndicale qu’il représente, de participer au dialogue national décrété par le président de la République, Kaïs Saïed. A ce propos, Sami Tahri a expliqué qu’il y a beaucoup de problèmes concernant ce dialogue. Il déclare en effet : « Il y a un problème de timing, de composition, d’outils et surtout d’objectifs qui doivent être fixés au préalable. La forme annoncée de ce dialogue ne nous convient pas car il ne s’agit pas d’une consultation mais d’un dialogue qui doit mener vers des accords. Dans sa forme actuelle ce dialogue proposé est une perte de temps ». 

 

Najla Bouden rencontre de hauts responsables d’Etat à Davos

La cheffe du gouvernement Najla Bouden a rencontré, ce mardi 24 mai 2022, un nombre de responsables d’Etat et d’institutions financières internationales en marge de sa participation au Forum économique mondial de Davos. La cheffe du gouvernement  a été invitée à la table ronde autour de l'avenir de l'égalité des sexes, où elle a souligné les acquis historiques et les avancées dans le domaine de l'autonomisation des femmes, de l'égalité des sexes et de la mise à niveau du système législatif et juridique le hissant au niveau du partenariat.

24/05/2022 | 23:19
4 min
Suivez-nous