alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 02:12
Dernières news
Projet de Loi de finances 2017 : L'IVD veut 16 MD en plus du budget qui lui a été réservé
09/11/2016 | 13:14
1 min
Projet de Loi de finances 2017 : L'IVD veut 16 MD en plus du budget qui lui a été réservé

Une réunion a été consacrée, ce mercredi 9 novembre 2016, à l'audition de Sihem Ben Sedrine, présidente de l'instance Vérité et Dignité (IVD), par la Commission des droits, des libertés et des relations extérieures relevant de l’ARP, concernant le budget de l’instance.

 

Le ministère des Finances a consacré à l’instance dans son projet de Loi de finances 2017 un budget de 10,91 millions de dinars (MD). Mais, lors de son audition, Mme Ben Sedrine a estimé que ce budget n’est pas suffisant et a proposé d'examiner le budget tel qu'il a été conçu par ses services.

La présidente de l’IVD réclame un budget de 27 MD, soit 16 MD en plus de ce qui lui a été consacré par le ministère des Finances.

 

Vu les réactions abasourdies des députés, notamment Abdelaziz Kotti, qui a affirmé que c'est la première fois qu’il voit une structure proposer un budget autre que celui proposé par le ministère des Finances, le membre de l’IVD, Adel Maizi, a estimé que les budgets des instances indépendantes n’est pas du ressort du ministère mais doit être élaboré par l’instance.

 

I.N

09/11/2016 | 13:14
1 min
Suivez-nous

Commentaires (33)

Commenter

Mansour Lahyani
| 10-11-2016 17:37
Rassurez-moi, A4 : en parlant de vache, vous ne visiez pas SBS, j'espère ?? Non pas que j'aie beaucoup de considération po cette ache-là e, particulier, mais il faut reconnaître qu'elle mène sa barque exactement là où elle le désire : elle ne cesse de se moquer des institutions et des hommes, sauf de ceux qui peuvent lui sauver la mise ! Je ne connais pas beaucoup de vaches qui soient capables de résister aux admonestations du Tribunal administratif ! Celle-ci a visiblement des appuis hors pair du côté du Très Haut!!!

mon pays
| 10-11-2016 17:09
On se demande où est ce qu'ils sont les gens de la loi,les juges la société civile,un LVD qui compte à peine la moitié de ses membres et elle continue à fonctionner!On est dans la jingle ou quoi?On a pu faire partir le président de la république et cette vipère qui dépasse tout le monde!En plus elle ne montre rien,ne prouve rien, c'est un tableau noir et elle a l'ôdacité de demander encore de l"argent elle doit nous mettre au courant des ses dépenses si non plus jamais un millime et si ça ne lui plaît,elle fout le con ,il prend sa place quelqu'un de propre,on a ras le bol d'entendre son nom!!!

Mounir
| 10-11-2016 14:06
on dit aux gens que leur salaire ne verra aucune augmentation, on dit qu'aucun recrutement ne se fera, que les départ à la retraite seront soit retardé ou alors pas remplacé, on dit que tous les futures projets seront réalisé par l'aide de bailleur de fond.
Et la vieille chaussette qui n'a donné aucun résultat, aucune transparence demande une rallonge de 26 MD

Cela représente une hausse de salaire de tous les fonctionnaires de 40 Dinars
ou encore le recrutement et salaire de 52 000 ouvriers
ou encore le recrutement et salaire de 17 300 ouvriers

On devrait juger cette vieille folle et surtout l'imbécile Adel Maizi qui devrait être trainé dans la boue! on laisse les jeunes aux chômages et on le donne a cette bande d'escroc qui via les dossiers de corruptions remplissent leur poches par des pots de vins (argent ou service rendus)

Espérons qu'a la prochaine révolution tout le monde saura vers ou se dirigé! on paie nos impôts pour ces animaux de l'IVD?


APOLITIQUE
| 10-11-2016 13:06
Puisque le budget a évolué de 2,5 MD en 2014, 10 MD en 2015 :)))))

afour
| 10-11-2016 08:58
une chose m'intrigue chez cette dame comment elle ose demander une rallonge de son budget alors qu'elle n' a rien fait de bon pour l'IVD a part se payer des voyages et autres luxes sous l'oeil bienveillant de nos chers elus qui ne font qu'approuver

A4
| 10-11-2016 08:16
LA VACHE
Ecrit par A4 - Tunis, le 08 Septembre 2016

La pauvre vache est à terre
Sortez vite vos longs couteaux
Sans retenue et sans prière
Servez-vous quelques bons morceaux

Elle est là, raide, sans défense
Son doux museau est dans la boue
Préparez vos chants et danses
Amusez-vous comme de vrais fous

Sortez-nous vos vieilles gamelles
Aiguisez vos canines et dents
L'occasion est des plus belles
Attaquez poitrine et puis flancs

Découpez, n'ayez pas honte
Oubliez ses yeux larmoyants
Charcutez sans tenir compte
De son long râle gémissant

C'est aujourd'hui qu'il faut le faire
Demain ça sera sûr trop tard
Profitez de cette nouvelle ère
Empiffrez-vous de gras et lard

Charcutez, peuple d'affamés
Gavez-vous, c'est de la vachette
Qu'elle soit crue ou même cramée
Ne laissez-en aucune miette

Enfoncez encore vos hachettes
Faites jaillir et couler son sang
N'ayez pitié de la "pauv' bête"
Le temps n'est pas aux prévoyants

Taillez encore, la chair est fraîche
Ce n'est pas elle la vache qui rit
Le temps n'est pas du tout aux prêches
Le temps est à la barbarie

wel el gzela
| 10-11-2016 07:51
Serait de proposer un referondum au peuple sur le maintien ou la dissolution de cette IVD qui cause beaucoup de mal que de bien à la reconciliation,la suisse est le meilleur exemple pour ce genre de démarche où le citoyen est impliqué directement dans les grands choix et décisions impactant directement la paix sociale.

St Just
| 09-11-2016 22:41
cette femme qui n a aucun respect aux institutions et a la hierarchie de son pays se permet de rendre compte du travail de l IVD a son Gourou avant d autres : president ... par consequent il serait interessant de savoir les limites de cette attitude et de cette demarche.

MFH
| 09-11-2016 21:06
Demander un budget supplémentaire pour ses voyages, ses réceptions, ses dépenses superflues, et quoi encore ! En voilà une chose qui va plaire aux contribuables.
Quelle impudence, quel culot et quelle vulgarité,! On sait qu'elle est capable de tout, mais de là à exiger l'au-delà du tout, c'est quelque chose d'inimaginable. Elle confirme encore son côté vipère.









lechef
| 09-11-2016 20:40
Ce budget et son complément représentent une hémorragie de dépenses publiques -l'argent du contribuable - qui peut couvrir les augmentations salariales des années 2016 2017 que le gouvernement a l'intention de les bloquer.