alexametrics
Dernières news

Plus de vingt élèves sexuellement agressés par leur professeur à Sfax

Plus de vingt élèves sexuellement agressés par leur professeur à Sfax

 

Le porte-parole des Tribunaux de Sfax, Mourad Turki a annoncé, ce mardi 12 mars 2019, dans une déclaration à l’agence Tap, que 20 élèves ont été victimes d’agression sexuelle par leur professeur dans une école primaire, soit 17 filles et 3 garçons.

Mourad Turki a indiqué que ce nombre pourrait augmenter avec la progression des enquêtes dans cette affaire. Il a précisé que le ministère public a ouvert deux informations judiciaires dans cette affaire le 8 mars 2019 et que le juge d’instruction a émis un mandat de dépôt à l’encontre du professeur.

Les deux informations judiciaires concernent l’attouchement sexuel et le harcèlement sexuel d’un enfant. Le porte-parole des Tribunaux de Sfax ajoute qu’il y a une suspicion de viol dans cette affaire.

La première information judiciaire a été ouverte à la suite de l’alerte lancée par le délégué de la protection de l’enfance et la seconde à la suite d’une plainte déposée par les parents d’une fille qui fréquente cette école.

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

Lion de tunis
| 13-03-2019 13:46
BUSINESS NEWS VOUS SEMBLEZ MINIMISER L AFFAIRE AVEC VOTRE ARTICLE .ON PARLE DE DE PEDOPHILIE VIOL ET ABUS SEXUEL CONTRE DES ENFANTS DE BAS AGE

Bourguibiste nationaliste
| 13-03-2019 11:23
Il faut quand même savoir que Sfax fut la première à abriter l'islamisme depuis 2011 et même avant et a toujours été un bastion de l'opposition aux nationalistes du Sahel. Sfax a toujours ambitionné de prendre la place de Tunis et de gouverner le pays. La bourgeoisie sfaxienne a toujours voulu gouverner le pays y compris avec les Djerbiens et les islamistes. Or voilà que cette ville est aujourd'hui à l'avant-garde de la perversion sexuelle.

Citoyen de Tunisie
| 13-03-2019 10:25
Sommes-nous devenu le pays de la pédophilie ?
Avons-nous suffisamment de pédopsychiatres ?
Sommes-nous prêts à combattre nos démons ?
Mais surtout, avons-nous un gouvernement capable de châtier ?
Quelle punition devrait mériter un enseignant, cet instituteur en qui nous plaçons toute notre confiance, une confiance aveugle ?
Je suis pour la peine de mort mais pour les pédophiles, ça doit être la prison à vie, aucune visite permise et il fera le ménage pour mériter un repas. La prison saura le sanctionner.
Et j'ai peut que cette affaire ne traînera comme tant d'autres. Violer un enfant, assassiner un être humain, détourner des fonds, protéger la corruption, inciter au terrorisme, etc.... n'entrent dans notre jargon et profitent de cette impunité intentionnelle.

Pikassoz
| 13-03-2019 01:09
Aujourd'hui, ce n'est pas comme hier, la liberté de communication, les réseaux sociaux, notre économie en Tunisie se basent sur notre réputation de pays ouvert et musulmans, cela est notre casse croûte. continuons comme cela dans la dégringolade et il n'y aura rien à manger pour personne. confusion entre liberté et libertinage..

A4
| 12-03-2019 17:36
Enseigner est un travail pénible !!!

Khneji
| 12-03-2019 16:59
Un viol reste tjs un viol qu il soit commis a Sfax ou a Sidi bouzid mais pourquoi l affaire a pris cet ampleur a Regueb alors qu on tente de camoufler celui de Sfax?

stuc
| 12-03-2019 16:37
ils n oseront jamais les sanctionner ,parceque yaacoubi est la!sinon rebelote greve ,non remise des notes,etc....metier harassant,hahaha!!plutot harcelant!

kissimmee!!!!!!
| 12-03-2019 16:08
depuis 2011, sont sortis de je ne sais où
- des pédophiles
- des terroristes
- des obsédés sexuels
- des tueurs
- des voleurs
- des kidnappeurs
- des niqabées
- des barbus
- des détourneurs de fonds
- des menteurs
- etc etc ...
- on a l'impression que ce petit pays qu'est la Tunisie, à elle seule, renferme tous les vice du monde
Mon Dieu allah youstourna inchallah.

DHEJ
| 12-03-2019 15:13
Oh c'est comme à l'école du Regueb...

A lire aussi

La direction a assuré que la dernière visite des éléments sécuritaires à M. Jarraya datait du 27

25/08/2019 22:11
0

Dans un statut Facebook datant de ce dimanche 25 août 2019, M. Jebali a appelé les Tunisiens à

25/08/2019 20:06
9

Et d’ajouter qu’il était « inquiet pour la démocratie » en Tunisie ainsi que du retour des pratiques

25/08/2019 19:04
6

Le département a ainsi réitéré son refus de s’enliser dans des tiraillements politiques appelant le

25/08/2019 17:15
6

Newsletter