alexametrics
mercredi 17 août 2022
Heure de Tunis : 05:54
Dernières news
Photos de Tataouine au lendemain de la manifestation « pacifique »
23/05/2017 | 15:02
1 min
Photos de Tataouine au lendemain de la manifestation « pacifique »

Photos prises, ce matin mardi 23 mai 2017, par des riverains à Tataouine, au lendemain des manifestations qualifiées de pacifiques par une partie de l’opposition.

 

Le bilan est lourd puisqu’on enregistre la mort d’un manifestant tué accidentellement par une voiture de police, 19 agents des forces de l’ordre blessés et plusieurs véhicules incendiés, comme on le voit sur ces clichés. On note également l’incendie d’un camion des pompiers et la tentative de brûler vif un agent de la Garde nationale.

 

 

Sur les réseaux sociaux, on relève que la majorité des critiques sont orientées contre la Garde nationale dont le commandant en chef qui a essuyé une salve de critiques et d’accusations, sans preuves, de la part du député Imed Daïmi du parti Irada. C’est ce parti d’ailleurs qui jette, depuis hier, de l’huile sur le feu, pour pousser les citoyens à manifester contre l’usage de la force par les autorités.

 

 

 

 

R.B.H

 

23/05/2017 | 15:02
1 min
Suivez-nous

Commentaires (22)

Commenter

Simon
| 24-05-2017 17:37
... ne serait ce que pour l'avoir formulé de manière civile - chose rare sur ce forum :-)

Ecoutez, très simplement.

Nous savons que les dictatures sont les systèmes les plus destructeurs à court et moyen terme, sans parler du long terme.

Voyez le résultat en Libye après 43 ans sous Kadhafi. Ou en Egypte après 27 ans sous Moubarak. Ou en Tunisie, après près d'un demi siècle de dictature entre Bourguiba et Ben Ali.

Le résultat est catastrophique et sans appel. (sauf pour une oligarchie de privilégiés, bien entendu)

Si c'est votre plan pour l'avenir, je dirais que vous perdez de vue l'intérêt de l'ensemble du pays.

On ne peut plus reprocher les tendances sécessionistes quand l'Etat s'est comporté d'une telle manière, notamment sous Bourguiba, qui a instauré un véritable apartheid géographique, sans doute conseillé par l'ancien occupant colonial.

Rajoutez à ce cocktail la manne pétrolière et vous avez la recette d'une tempête parfaite.

Je ne vois pas comment cela pourra se résoudre. Ce que je sais, c'est que ce statu quo est terminé.

Simon
| 24-05-2017 17:30
... dans les coulisses, dans les prisons, dans les donjons du ministère de l'intérieur, c'était une autre affaire.

Mais le pire, c'est que la situation économique était complètement différente entre les côtes et l'intérieur des terres totalement délaissés.

C'est un système fondamentalement injuste d'apartheid, de népotisme, sans couverture sociale, sans assurance chomage, sans redistribution, sans equité, qui a finalement fini par imploser.

Vous ne vous posez jamais la question de ce qui conduit ces milliers de jeunes à se jeter dans la Méditerrannée ?

Quand on apprend maintenant en plus l'existence de cette manne pétrolière, soigneusement dissimulée depuis des décennies par une oligarchie corrompue jusqu'à l'os et qui sert les intérêts de puissances étrangères au détriment du peuple tunisien ... le cocktail est explosif.

Je suis absolument désolé que cela trouble votre retraite. Je dis cela sincèrement et sans ironie. Mais comprenez les jeunes !

Cela ne peut continuer

monastir
| 24-05-2017 11:01
vous vous trompez sur toute la ligne ! Les gens honnêtes n'avaient rien à craindre de la pseudo dictature de Ben Ali. Ceux qui avaient à craindre ou qui en tiraient profit sont ceux la même qui font vivre un enfer au pays maintenant ! La Tunisie sous Ben Ali était calme, paisible, la racaille faisait profil bas! Lorsque j'ai vu dans nombreux pays Européens ce que font les Arabes de la démocratie, prouve bien que pour un bon nombre seul le bâton vaut !
Aussi ! J'ai passé toute ma vie à travailler dans de nombreux pays Européens, et ne suis rentré en Tunisie que pour ma retraite que je trouvais si paisible avant 2011, et que ceux que vous semblez défendre ont détruit au nom d'une démocratie qu'ils ne méritent pas ! Vous me faites pensez à BHL !

Ahmed
| 24-05-2017 06:22
L'état n'est pas fermé sur cette question.

Le net devient le lieu d'une nouvelle forme de criminalité.

Alexandre Dumas
| 24-05-2017 00:02
et le plus dramatique c'est chaque jour, chaque seconde nous en éloignons et les chances de réunir un jour les conditions les plus élémentaires pour un semblant de démocratie s'amenuisent et se transforment en un mirage. Autant je n'ai jamais cru en le communisme dont les bases ont fini par s'effondrer comme un château de carte, autant j'ai la conviction que l'unique système qui a le plus de chance de nous réussir serait une semi-dictature à la Singapourienne dirigée par un dictateur honnête et discret mais bien présent pour rappeler à l'ordre ceux qui dévient de la droiture encore faut-il que nous retrouvions la culture du labeur comme du temps de Bourguiba que dieu ait son âme.

Alexandre Dumas
| 23-05-2017 23:49
à nous même et au monde entier que nous avons tellement vécu sous les dictatures que nous ne saurons nous en passer ! C'est tout simplement impensable que nous puissions un jour nous imposer un minimum de conscience et de rigueur nécessaire à l'établissement d'un mode de vie qui puisse ressembler un tant soit peu à ceux des pays démocratiques aussi jeunes qu'ils soient tellement nous sommes anarchiques, indisciplinés et laxistes et le plus dra

CHDOULA
| 23-05-2017 19:53
STAR WARS 8 à la sauce tataouinesque ! Le retour des jedi ! C'est bon pour le tourisme culturel !

ntc
| 23-05-2017 18:28
Je connais trés bien les gens de Tataouine , pour avoir travaillé avec eux et vécu parmi eux , ce que je vois et ce qui se trame c'est vraiment l'anti-tataouine...
Si Y. Chahed frappez fort SVP , vous etes notre dernier atout , cassez la corruption et les corrompus..et les traitres sinon la Tunisie est foutue.. Nous sommes avec vous et nous prions pour vous..Qu ' Allah vous bénisse..

Simon
| 23-05-2017 18:07
Le désert, c'est votre niveau argumentatif. Tant sur l'exactitude factuelle que sur l'articulation logique.

Mais je ne vous en veux pas.

Vous êtes un pur produit de la dictature. Vous avez grandi dictature, vous pensez dictature, vous respirez dictature (évidemment, vous deviez être du "bon côté" de la dictature, de ceux qui en tiraient profit... sinon votre perspective serait légèrement différente)

Comment argumenter quand on a pris l'habitude de tout résoudre par la matraque ?

monastir
| 23-05-2017 17:36
C'est fou comme vous leur ressemblez ! Allez faire votre propagande de voyous dans le désert !