alexametrics
Dernières news

Olfa Terras se présentera aux législatives sur la liste de Bizerte

Olfa Terras se présentera aux législatives sur la liste de Bizerte

 

La fondatrice de 3ich Tounsi, Olfa Terras a été présente, ce soir du mercredi 17 juillet 2019, sur le plateau de Myriam Belkadhi pour revenir sur plusieurs questions faisant le point de l’actualité.

 

Olfa Terras a déclaré qu’elle se présentera aux élections législatives sur la liste de Bizerte, sa ville natale. Par ailleurs, elle a indiqué qu’il n’est pas nécessaire d’être un parti pour faire la politique. « Nous avons vu les résultats des partis politiques durant les dernières années. Pour faire la politique, nul besoin d’être un parti. Les choses ont évolué et les données ont changé ».

 

D’autre part, Olfa Terras a indiqué qu’elle est contre le mouvement Ennahdha et tous ceux qui y sont alliés. « J’ai voté Béji Caïd Essebsi et je le regrette. Même, Youssef Chahed et son parti sont des alliés d’Ennahdha. D’ailleurs, son parti devrait se dénommer Tahya Ennahdha et non Tahya Tounes ».

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

TATA
| 18-07-2019 21:11
sincèrement, je vous déconseille de ruiner votre jeunesse à l'ARP.

Cinq ans à l'ARP sont cinq années de perdu de votre vie! Et même cinq ans au palais de Carthage sont aussi cinq années de perdu de votre jeunesse!

Très Chère Madame, savourez votre jeunesse et votre vie, la politique en Tunisie est en grande partie pour les nuls, les cons et les imbéciles heureux.

La Tunisie a besoin d'une révolution sociale comme celle de 1524 en Europe, quand les paysans se sont révoltés contre les religieux, et ceci non pas pour des raisons idéologiques mais plutôt à cause de l'injustice sociale. Oui, l'histoire moderne de l'Europe a commencé en 1524, en séparant le religieux du politique. Et cette révolution a déjà débuté en Tunisie...

Oui, très chère Madame, prenez votre valise et partez plutôt en vacances. Le monde est très grand et très beau, alors pourquoi gâcher votre vie dans une coupole à la con.

Et si je revenais un jour en Tunisie, je rentrerais à mon village auprès de mes arbres, Et je me dirais que le Palais de Carthage et l'ARP sont pour les imbéciles et les cons.

Madame, réveillez vous de votre auto hypnose, vous êtes sur le mauvais chemin et très mal conseillée. La vie se joue ailleurs qu'à Carthage ou à l'ARP... Ils me font tous pitié, tous ses affamés du pouvoir.

Fehri
| 18-07-2019 13:59
Qui est en train d'écouter Le peuple. D'après Les élections de Bardo seulement 11.40%. C'est à dire personne! Cette dame n'a pas de programme et ne parle même pas l'arabe, langue officielle du gouvernement. On a fait dégager Ben Ali. Pourquoi? Parce qu'il était dictateur? Il n'a pas créer la dictature en Tunisie. Did he? Cette révolution était dirigée par Obama et Clinton. C'est ces derniers qui ont jugé que Ben Ali était un dictateur et que les frères musulmans sont démocrates. Aujourd'hui le pouvoir est ouvert aux amis de la France. Qui a détruit la Libye? NATO et pas les nations unis. De quel droit international? Ben Ali est coupable d'avoir hériter une dictature alors les soi-disants jeunes voulaient son départ. Qui sont ces jeunes? Même espèces que cette femme. Ignorants. Pardonnez-moi je devrais dire diplômés comme la terroriste de l'aven Habib Bourguiba. Une terroriste avec un master en Anglais. Ben Ali n'a pas créé la dictature en Tunisie. Il est innocent et devrait tenter dans son pays qu'il a construit.

rayma
| 18-07-2019 12:09
Lequel passage lui a profité en pub. Malhonnêteté ou ruse de sa part seul bémol dans son itinéraire. Sinon la Tunisie a besoin de nouvelles têtes

mansour
| 18-07-2019 10:50
et une classe politique toujours servile aux mains des islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha qui porte la responsabilité de la fragilité institutionnelle,économique,sociale et politique de la Tunisie depuis la troika d'Ennahdha+Marzouki+MBJ,Nida Tounes Hafed Caid Essibsi+Soufiene Toubl à aujourd'hui avec Youssef Chahed+Tahya Tounes

Abel Chater
| 18-07-2019 10:01
Avez-vous jamais vu une politicienne allemande ou autres, qui va épouser un Musulman riche du Golfe, puis revenir chez eux proclamer sa haine contre le Christianisme, dont le programme n'est autre que de combattre les partis «christianistes» l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (en allemand : Christlich Demokratische Union Deutschlands, CDU) ou l'Union chrétienne-sociale en Bavière (en allemand Christlich-soziale union in Bayern CSU), parce qu'ils sont "christianistes" à la manière de nos "islamistes" d'Ennahdha?
Bien que cette femme ait épousé le richissime français Guillaume Rembourg, et qu'il suffit de faire une petite enquête, pour bien réaliser qu'elle est l'auteur principal de l'annulation de la circulaire d'interdiction aux femmes musulmanes d'épouser un non-musulman, qui fut ratifiée d'une manière suspecte par l'ancien ministre de la Justice Ghazi Jeribi, elle ne s'arrête pas là. Elle veut gangrener l'ARP de l'intérieur de chez lui, par l'argent facile, jusqu'à prendre les rênes du pouvoir tunisien en mains. Les Mosquées seront transformées en des églises chrétiennes et vive la France remplacera vive la Tunisie, comme c'est le cas de l'?le Mayotte, qui devient le département 101 de France.
C'est ça la démocratie dont maitrisent les ennemis de l'Islam, qui nous jouent malignement aux ennemis d'Ennahdha, comme les juifs nous jouent malignement aux ennemis des «islamistes», pour pouvoir nous attaquer l'ensemble de notre religion musulmane. Je défie n'importe quel Tunisien de me dire ce que c'est un «islamiste» et comment le connaître dans une Mosquée comme ailleurs.
La vigilance est expressément requise de la part de toutes les Tunisiennes et de tous les Tunisiens. Nous voyons bien que sa ruse de «aïch tounsi», n'était conçue que pour s'emparer du pouvoir en Tunisie. Maintenant qu'on lui a anéanti sa ruse de s'emparer de la présidence de la République, elle veut entrer par la fenêtre de l'ARP. Une femme dangereusement avide de pouvoir, qui ne possède aucun passé militant ou même actif en Tunisie. Elle vient dans l'idée de pouvoir tout acheter avec l'argent de son mari français. Elle pense nous restituer le colonialisme français par nos failles démocratiques, comme si la Tunisie était à vendre à n'importe quel riche de ce monde.
Cette femme ne finira que dans la poubelle de l'histoire tunisienne. La Justice finira par lui épingler ses crimes contre la Tunisie indépendante. La haute trahison contre la Patrie tunisienne est passible d'un emprisonnement à perpétuité. Qu'elle prenne leçon de Chafik Jarraya. Même la France ne pourra l'aider en rien du tout.
Un de prévenu vaut dix mille.

Nephentes
| 18-07-2019 09:32
On assiste à plusieurs candidatures ou nominations à la tête de municipalités censées représenter une ville et son patrimoine : "Nabeul" "Bizerte" "Tunis" "Le Bardo"

Mais ce ne sont que des noms insignifiants accolés à des réalités socio-démographiques qui n'ont plus rien à voir avec les villes en question.

Quel rapport entre "Tunis" de 2019 et Tunis de 1959 ? de "Bizerte " 2019 et Bizerte 1965 "Nabeul" "Zaghouan " ?

On se ment à soi-m^me, on se fait du cinéma pour échapper à la réalité

Pratiquements tous les centres urbains historiques de Tunisie, exceptée la région du Sahel, ont disparu corps et bien :

Une communauté urbaine n'a aucun sens si elle n'a pas conservé son patrimoine et son identité : à défaut, elle devient un conglomérat de quartiers plus ou moins homogènes sans grand lien social la plupart du temps, peuplés en majorité de nouveaux arrivés qui n'ont strictement rien à voir avec la réalité et l'identité socio-historique de la ville d'accueil

Bizerte en est l'illustration parfaite : c'est aujourd'hui une coquille vide sans cohérence collective, sans mémoire, sans légitimité; Olfa Terras adopte une posture infantile de faux semblant, elle dont l'illustre famille sait à quel point Bizerte a été vandalisée au point de plus posséder d'authenticité, ni même le caractère de communauté

La Tunisie est un cas d'école à cet égard : peu de pays dans le monde ont à ce point massacré leur patrimoine socio-historique et aliéné leur mémoire collective urbaine ; pire, en Tunisie on a fabriqué une mémoire collective et un patrimoine historique artificiel, carrément obscène
Cette véritable atrocité silencieuse correspond à un génocide culturel et une manipulation de masse d'une envergure comparable au roman 1984 d'Orwell

Sayda
| 18-07-2019 07:47
Si elle est vraiment contre le parti Nahdha ,elle devra bien se renseigner sur les personnes qui sont sur sa liste ! dont je connais deux qui sont des Nahdhaouis bien convaincus qui sont dans les associations civiles de Bizerte et n'hésiteront pas une seconde à s'infiltrer dans les listes indépendantes ...attention aux infiltrations !!!!

VIAN
| 17-07-2019 23:54
"BN a omis de citer le passage le plus important de cet entretien lorsque Mme Terras souligne et insiste( LA SEULE) que le président de la république élu au suffrage universelle ne détient que des compétences très limitées ;autrement dit ses prérogatives ne lui permettent pas de changer quoi que ce soit du quotidien des tunisiens contrairement au président du gouvernement qui lui est élu par le les députés( une connerie de la "meilleure" constitution au monde). Je présume qu'elle est plus intéressée par les parlementaires contrairement à tous les autres candidats qui lorgnent le poste du P R uniquement pour les avantages et privilèges c.a.d par opportunisme. Je vais suivre avec intérêt le programme de cette candidate."
C'était mon commentaire sur l'article de BN publié le 16-06-2019 dont le lien est:https://www.businessnews.com.tn/olfa-terras-se-presentera-aux-legislatives-sur-la-liste-de-bizerte,520,89428,3. Quoi qu'n dise, cette femme est la SEULE qui est sincère dans sa démarche.Contrairement à tous les candidats qui briguent le poste de président de la république non pas pour servir la Tunisie, car cette fonction est constitutionnellement une coquille vide, mais pour se servir vu les privilèges qu'elle engendre. Seule la présidence du gouvernement avec une majorité parlementaire permet de changer le quotidien des tunisiens. Je voterai pour Elissa Didon Tarras!

Maxula
| 17-07-2019 23:29
L'hypocrisie n'a jamais été l'apanage des seuls politicards.

"il n'est pas nécessaire d'être un parti pour faire la politique."

Certes, à ce train-là, il est facile de nous sortir l'antienne "mais tout est politique, ma chère !"
L'hypocrisie des nouveaux venus dans le système est propre.. ..aux nouveaux venus !
La société dénigre ou dénonce le monde politique ? Alors faisons mine de ne pas y toucher.. ..même si on est dedans jusqu'au cou ! Et peu importe l'appellation, il suffit de s'en laver les mains en public, tout en restant impliqués au premier chef, mais entre nous !
Mais qu'allez-vous penser ? Mais non voyons, nous ne faisons pas partie du marigot politique, nous sommes juste sur la rive, en simples spectateurs.. ..avant de devenir les principaux acteurs !
Nous irons au charbon, certes, mais nous garderons nos gants blancs !
Promis, craché ! Cochon qui s'en dédit !
Après tout, on ne vous demande pas la Lune,
votez pour nous, c'est tout ! Ok ?
Maxula

Abel Chater
| 17-07-2019 22:21
L'avidité du pouvoir est une maladie grave.
Que vient faire dans le parlement tunisien, une femme rurale qui a épousé un riche Français?
Perdre tout son temps au parlement contre trois mille dinars !!!
Même pas moi-même, je ne le ferai jamais.
C'est quoi ça comme femme sans foi ni loi!!!

A lire aussi

Le candidat à la présidentielle et président du parti la Tunisie en avant, Abid Briki a été présent,

20/08/2019 23:51
0

Marzouk insinue que la présidence de la République a pioché dans son programme

20/08/2019 21:35
0

e timing choisi pour sa publication ne peut s’inscrire que dans le cadre de la stratégie de

20/08/2019 19:48
3

seuls 34 partis politiques, sur les 219 existants, ont

20/08/2019 17:02
3

Newsletter