alexametrics
Dernières news

Nabil Baffoun : le code électoral ne prévoit pas le cas d’un candidat incarcéré !

Nabil Baffoun : le code électoral ne prévoit pas le cas d’un candidat incarcéré !

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Nabil Baffoun a indiqué, ce lundi 16 septembre 2019, que le code électoral ne prévoit pas le cas d’un candidat à la présidentielle incarcéré durant la campagne électorale.

Nabil Baffoun a affirmé qu’il n’y a aucune contradiction entre le code électoral et le code pénal concernant la candidature de Nabil Karoui. « La question d’un candidat en prison est régie par les dispositions du code pénal. Ainsi, c’est le juge d’instruction qui détient le pouvoir discrétionnaire dans l’affaire, comme ce fût le cas pour le refus de l’interview pour le candidat et sa participation à la campagne ».

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

Justinia
| 17-09-2019 12:17
Effectivement les islamistes cherchent à magouiller avec Mr. Baffoun pour installer leur Mourou à la pésidence.C'est Ghannouchi qui a dit "nous aurons Carthage,la Kasbah et Le Bardo ".Voilà l'autre déclaration de Mr. Baffoun:"L'ISIE SE RESERVE LE DROIT D'INVALIDER UNE CANDIDATURE EN CAS D'INFRACTION".
La trahison et les magouilles sont en marche.
Donc tout ça pour ça...

Trooop tard!
| 16-09-2019 20:11
vous écrivez: "Il parait que les islamistes intégristes font pression pour déclasser Mr. Karoui et placer Mr. Mourou en seconde position"

non, non et non, Dans ce cas il faudrait refaire les élections. car les voix qu'a eu NK seraient aller au profit de YC ou d'Abir.

Vous comprenez, chère Madame. Le monde intelligent et les pays du nord ne vont pas regarder passivement ce sale jeux à la con.

Notre ISIE aurait dû avant les élections faire disparaître NK de la liste des candidats. Aujourd'hui, on ne peut plus faire marche arrière. ça serait une faute fatale avec des conséquences fatales, si Ennahdha voudrait jouer cette carte...

Madame, ne vous faites pas des soucis. On était gouverné entre autre (je ne dis pas tous) par des cons qui ont fait trop de connerie, par contre cette connerie de dire que "déclasser Mr. Karoui et placer Mr. Mourou en seconde position" ne passera jamais.

J'avoue que nous sommes dans une situation merdique, mais il n'y a rien à faire: il y aura une finale entre Karoui et Said...

Abel Chater
| 16-09-2019 16:54
Nabil Baffoun nous a restitué la confiance que nous a ancrée le premier chef de l'ISIE, Kamel Jendoubi et qui a été ébranlée en 2014 par Chafik Sarsar.
Bravo; bravo et encore une myriade de bravos.

Justinia
| 16-09-2019 15:16
Or donc,"le code électoral ne prévoit pas le cas d'un candidat incarcéré".Le même code électoral permet pourtant à un candidat incarcéré de se présenter aux présidentielles...C'est très étrange.Mr. Baffoun nous sort cette blague (de mauvais goût ) lorsqu'il a "analysé" le score de Mr. Karoui...
Mr. Baffoun pouvez vous comprendre que Mr.Karoui a marre des hacèlements? Pouvez vous comprendre que ce "candidat incarcéré" est innocent jusqu'à preuve du contraire? Pouvez vous comprendre qu'il est en prison sans jugement? Pouvez vous comprendre Mr. Baffoun de ne pas rajouter au malheur des autres?Ah! Mr. Baffoun pourquoi ce revirement soudain?
Il parait que les islamistes intégristes font pression pour déclasser Mr. Karoui et placer Mr. Mourou en seconde position...Peut être que...On sait jamais...Il y a des chances que...
Mr. Chahed est associé à l'amendement de la loi électorale,on a vu ce qu'il est advenu de lui.Alors Mr. Baffoun nous comptons sur votre intégrité morale afin que les choses ne prennent une tournure sans issue.

A__Zut !
| 16-09-2019 15:04
"La question d'un candidat en prison est régie par les dispositions du code pénal."(Dixit N. Baffoun)

Ah oui ?!
On peut avoir les numéros des articles ?

Ghazi
| 16-09-2019 15:02
Le maître a mis le pigeon NK dans la cage, pour avoir blanchi du 'Ziwel', or on n'a pas pas trouvé de preuve que ce 'Ziwel' a été blanchi, par ailleurs le maître lui aussi blanchi du 'Ziwel' mais on ne l'a pas mis en cage, alors le pigeon NK veut que les oiseaux du maître viennent à son secours pour le libérer de la cage, sauf que le faucon n'est pas d'accord pour l'intervention des oiseaux, qui demeurent toujours sous les ordres du maître, qui les fournis à son tour en 'Ziwel'.

Question : Quel est le 'Ziwel' le plus raffiné ? Celui du maître ou du pigeon ?
Réponse : Celui acheté des espaces BAFFOUN

Tounsia
| 16-09-2019 14:45
Comment accepter un candidat en prison, comment ne pas bloquer le processus jusqu'à ce que la justice décide de le relâcher ou de l'incarcérer ? Grande magouille et manipulations de ISIE à la solde de qui? A qui profite le crime ? Cela a joué en défaveur des deux camps et augmenter la sympathie d'un présumé coupable de blanchiment. On risque de se retrouver dans un bordel juridique si NK gagne et dans une situation explosive si il est écarté. Probablement NK va perdre au vu des résultats et même les législatives seront mathématiquement perdus. C'est Ennahdha qui en sortira vainqueur car elle va jouer les équilibristes comme toujours. Mallla ISIE!

rz
| 16-09-2019 14:16
Le code ne prévoit pas ce cas car il a été confectionné par les khouanjia qui ne voulaient pas s'imaginer être dans ce cas un jour mais maintenant que le cas se présente et si Karoui gagne au 2ème tour, alors qu'est ce qu'on va faire? Il faut imaginer une solution à cet énigme qu'ils n'ont pas prévu et sans léser le droit de NK.

jpr
| 16-09-2019 13:27
Si je comprends bien, Karoui est en prison préventive pour empêcher qu'il n'altère des preuves l'incriminant ou n'influence des témoins. Mais il est innocent jusqu'à preuve du contraire. En tant qu'innocent il est donc susceptible de participer officiellement à la campagne électorale. Mais en tant que prévenu, il ne peut sortir de prison. Grave dilemme pour le juge....

Poseidon
| 16-09-2019 13:05
Un président de la république est de facto le chef des armées. En tant que leur commandant suprême, il se doivent de le sortir de toutes gènes (quelles qu'elles soient). Elles auront donc parfaitement le droit de le déloger de sa cellule et de le placer à Carthage avec tous les honneurs. Et cela se fera avec toute la diplomatie entre justice et défense.
Après son quinquennat, il sera de nouveau à la disposition de la justice. Mais entre temps, il se passera beaucoup de "choses".

A lire aussi

le procureur a ordonné l'ouverture d'une

14/10/2019 22:19
0

l’Isie est indépendante et nous n’avons pas

14/10/2019 21:54
0

Le membre du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Zied Dabbar, a fermement condamné,

14/10/2019 21:27
0

Newsletter