alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 23:38
Dernières news
Monia Brahim dénonce : Abdelhamid Jlassi subit de mauvais traitements
04/12/2023 | 23:09
2 min
Monia Brahim dénonce : Abdelhamid Jlassi subit de mauvais traitements

 

Monia Brahim, épouse de l’homme politique et ancien dirigeant nahdhaoui, Abdelhamid Jlassi, détenu dans le cadre de l’affaire dite de complot contre la sûreté de l’État a publié, lundi 4 décembre 2023, une vidéo pour dénoncer les conditions carcérales de son mari, arrêté depuis près de neuf mois.

Monia Brahim a indiqué que la direction de la prison de la Mornaguia avait interdit à son époux d’utiliser un drap lorsqu’il doit faire ses besoins, lui ôtant tout droit à l’intimité et violant ainsi un de ses droits élémentaires et sa dignité humaine. Elle a, également, dénoncé l’intensité des lumières dans les cellules, matin comme soir, empêchant les détenus de dormir normalement.

D’autre part, Monia Brahim a rappelé que son mari avait souffert d’un cancer du larynx après les 17 ans passés en prison sous Ben Ali. Cependant, après sa guérison son état de santé nécessite une alimentation particulière et une hygiène de vie rigoureuse. « Or, les aliments qu’on lui ramène sont placés au congélateur et on ne lui permet pas de les réchauffer ».

Elle a, également, indiqué que son mari, tout comme les autres détenus politiques sont interdits de regarder les émissions politiques à la télévision, depuis l’évasion des cinq terroristes de la prison, les empêchant de suivre ce qui se passe dans le pays et les derniers développements sur la scène nationale.

Ainsi, Monia Brahim a affirmé que la ministre de la Justice Leila Jaffel et le président de la République, Kaïs Saïed avaient choisi de placer Abdelhamid Jelassi en prison sans qu’il ne soit coupable de quoi que ce soit. Elle les a donc tenus pour responsables de tout ce qui peut lui arriver, considérant qu’ils se doivent de préserver sa santé et son intégrité physique et sa dignité, puisqu’il a été incarcéré conformément à leur volonté.

Monia Brahim a rappelé que son mari et elle étaient habitués aux prisons et que le militantisme contre le pouvoir en place ne leur faisait pas peur, criant toutefois au scandale face aux abus qu’il subit depuis des mois sans crime établi.

 

 

S.H

 

04/12/2023 | 23:09
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ahmed
Franchement je suis pas sensible à ce discours
a posté le 05-12-2023 à 08:09
Qu'il assume.
Et la souffrance des brahimi, Belaïd, nagath?
Et la souffrance du peuple tunisien ?
Des jeunes partis en Syrie
Des victimes des attentats ?

Karim
Yekbir ou yansa
a posté le 05-12-2023 à 06:54
Si seulement ça
Yekbir et yansa