alexametrics
mercredi 20 janvier 2021
Heure de Tunis : 11:16
Dernières news
Monia Ben Jémia : Changer le Code du Statut Personnel sera notre revendication principale
26/01/2016 | 12:17
2 min
Monia Ben Jémia : Changer le Code du Statut Personnel sera notre revendication principale

Sur les ondes d’Express Fm, Monia Ben Jémia, nouvellement élue présidente de l’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), a déclaré que les revendications de l’association vont porter sur le changement du Code du Statut Personnel, et réaliser l’égalité totale entre les deux sexes, y compris l’égalité d’héritage.

 

« Le Code du Statut Personnel a été un acquis révolutionnaire, promulgué la première fois le 13 août 1956. Toutefois, le code a plusieurs insuffisances concernant la situation de la femme dans la Tunisie post-révolution. Le Code du Statut Personnel n’est pas autant consacré à l’amélioration de la situation de la femme que la constitution le stipule » a-t-elle souligné.

 

Elle a ajouté que les inégalités de l’héritage renforcent la marginalisation de la femme qui souffre depuis longtemps de la pauvreté, de la négligence et du chômage plus que l’homme, selon ses propos.

 

D’autre part, Monia Ben Jémia a souligné que l’Assemblée va mettre de la pression sur le gouvernement « afin d’adopter une nouvelle loi pour protéger les femmes contre tous les actes de violence comme la violence sexuelle, physique et psychologique ». Ce fléau fait des victimes, particulièrement les femmes du milieu rural, qui souffrent de grandes difficultés dans leurs travaux et dans leurs vies quotidiennes.

 

Elle a invité les médias et la société civile à renforcer l’émancipation de la femme tunisienne qui demeure menacée dans la société, car selon elle, « la justice sociale n’aura pas lieu sans la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes ».

E.B

26/01/2016 | 12:17
2 min
Suivez-nous

Commentaires (67)

Commenter

Saleh
| 27-01-2016 22:52
Je vous remercie pour votre question et le respect du débat. Et je vous confirme que les traductions en Français ne sont pas faites par des vrais linguistes mais souvent par des personnes qui ont appris l'arabe dans les mêmes écoles religieuse qui défendent leur statut d'"église" comme Al Azhar, Al 9arawine, Zaitouna, Wahabisme, 9om ou Najaf ... et donc dans la continuité des religieux défenseurs de dictature (comme ce que faisaient les églises pour les monarchies du moyen-âge ou les oulémas des abbassides). Mais pour revenir à la version arabe, je sais que certaines versions remontent à 12 siècles au moins avec datation en carbone 14. Et à ma connaissance, il a été dès le départ en arabe. La précision de la version arabe et sa cohérence me laissent convaincre qu'il est difficile à un homme ou voir plusieurs de le traduire avec une telle finesse de logique et de cohérence des idées aussi révolutionnaires. En effet, une civilisation capable de traduire un texte avec autant de précision devrait être capable de traduire et de produire une richesse culturelle inégalée dans son époque, hors la misère intellectuelle et le vide philosophique en dehors de ce livre(car quand bien même ils étaient poètes, ils ne sont pas philosophes), me laisse des doutes sur sa capacité de traduire une 'uvre philosophique avec autant de richesse d'idée (exemple les traductions et les commentaires d'averoes des écrit grecques confirment qu'il n'est pas possible de traduire des textes en gardant sa richesse intellectuelle si on ne maitrise pas les deux langues et la philosophie derrière les idées). L'absence également de trace du livre dans d'autres langues me laisse penser que la langue d'origine est bien l'arabe. Mais si vous avez des études ou des références sérieuses concernant des versions syro-araméennes je suis preneur.
Merci

Gg
| 27-01-2016 22:51
"n'est-ce pas une réponse boiteuse à votre conversion qui est donc basée sur un mensonge"
Qui ment le plus? La religion qui s'impose de force alors qu'elle prétend dans son livre sacré être basée sur la liberté, ou celui qui s'y plie par nécessité?
De toutes façons l'amour entre nous est respecté: la fidélité, la confiance, l'égalité, et l'assistance mutuelle sont les règles de notre couple. Peu importe la religion!
Je serais aussi bien devenu papou, s'il l'avait fallu. Et sans tricher, puisqu'il n'est de dieu que Dieu, le même pour tous. La religion est affaire d'humains, pas de Dieu!

Gg
| 27-01-2016 22:41
Désolé, je n'ai pas besoin de Dieu tel que vous le concevez.
Par exemple, ma femme m'attire, et réciproquement (merci Dieu! hhhh), comme le proton et l'électron s'attirent. Ce grand principe d'attraction, d'attirance, que l'on appelle amour lorsqu'il se pare d'émotions chez les êtres complexes, on peut dire que c'est la présence de Dieu en nous.
Pourquoi pas? Mais vous voyez où cela va nous conduire? Nous allons parler de l'esprit, de psychologie, du principe de plaisir selon les analystes... on n'a pas la place ici, vraiment!
Et je suis heureux :-)

Gg
| 27-01-2016 22:23
Je ne fuis pas, je voudrais seulement me limiter au débat sur le sujet, qui concerne le droit à l'héritage des femmes.
Je n'ai cité des exemples de ma vie personnelle et privée que pour étayer mon propos, ce n'est pas le sujet en soi, et je regrette de l'avoir fait.

Donc, Dieu, c'est cela?
Comment dire en quelques mots?
La science a démontré que la physique et la chimie sont partout les mêmes dans l'Univers, et que depuis la singularité que l'on appelle à tort le Big Bang, les mêmes lois s'appliquent, produisant une complexité croissante de l'organisation de la matière. Comme s'il y avait un but!
Et le moins que l'on puisse dire, est que de l'énergie primitive aux structures actuelles de l'Univers et à la vie, du chemin a été parcouru!
Ainsi, pour prendre un exemple très basique, ce que l'on appelle "le vide interstellaire", est RIEN. Mais ce rien a des propriétés, que l'on appelle perméabilité magnétique, permittivité du vide, constante de la gravitation universelle, constante de Plank, et d'autres encore... mais les deux premières, à elles seules, définissent la vitesse de la lumière, et donc le temps : ce qui relie la cause à l'effet. Dire que quelque chose pourrait aller plus vite que la lumière, reviendrait à dire que l'effet peut précéder la cause!
Fondamental, non?
Ce sont ces constantes qui régissent l'Univers, depuis son commencement connu (13,7 milliards d'années), partout à la fois. Ce ne sont pas leurs valeurs chiffrées qui sont importantes, dans d'autres systèmes mathématiques elles changeraient, mais leur existence même.
Les lois physiques sont identifiées dès les premiers instants. Ce que l'on appelle la physique n'est que l'apprentissage de la connaissance de ces lois.
Ces lois, immuables à l'échelle de l'Univers connu dans le temps et l'espace, d'où viennent elles, pourquoi y a-t-il cela plutôt que rien, demandait Leibniz?
Si Dieu existe, pour moi Dieu est cet ensemble de lois immanentes.
Mais je ne crois pas un instant qu'un Dieu nous juge et nous écoute, nous surveille.
Certes il y a des faits troublants. Par exemple, l'existence des dix commandements, petit texte de vingt lignes qui fonde des sociétés depuis plus de 25 siècles, plus fécond que tous les livres dits sacrés, et qui crée des sociétés harmonieuses, lorsqu'ils sont respectés.
Par exemple encore, la première phrase de la Génèse: au commencement était le verbe.
Oui, les lois... c'est immensément troublant.
Donc Dieu, pour moi, est beaucoup plus un questionnement que des réponses toutes faites.
Bon, acceptez que ce n'est ni le sujet, ni le lieu pour parler de cela. J'ai déjà essayé, je suis arrivé à 80 pages Word sans être arrivé au bout! Le sujet est sans fin... mais vous comprendrez que vouloir donner des droits différents aux mâles et aux femelles d'une espèce de mamifères terriens est pour moi incommensurément incompréhensible et stupide.
Bon, j'espère avoir donné l'esprit.
Bonne soirée!

farha
| 27-01-2016 20:55
il était fort intéressant de savoir comment vous pratiquez vote croyance qui n'est pas celle de la divinité mais du néant d'après vos écrits.

Gg
| 27-01-2016 20:37
Je vous ai déjà répondu, je n'ai rien à ajouter.

farha
| 27-01-2016 19:57
" elle est allée en prison, non ?"
Pourquoi, pour avoir été victime d'une tentative de viol? Vous êtes bien une barbue, vous, pour confondre la victime et le coupable. "

C'est une réaction bien stupide que vous avez là à me répondre de cette manière.
Je voulais savoir si votre femme a été traînée en justice ou non et si elle a été condamnée suite à son acte qui n'est pas une preuve d'un début de viol si le viol n'a pas été commis ou n'a pas pu avoir lieu.

Vous écrivez ceci : " Je ne vous le fais pas dire! Ceci dit, l'islam de son Eminence Ottman Battikh n'est pas celui qui est critiqué ici. Et si son islam était celui de tous les Tunisiens, je ne le regretterais pas.
Et qui vous dit que je ne suis pas croyant? Je ne crois pas aux religions, c'est bien différent!"

n'est-ce pas une réponse boiteuse à votre conversion qui est donc basée sur un mensonge. Mais alors si vous ne croyez pas aux religions, à quoi vous croyez ?

Gg
| 27-01-2016 19:11
Je répète ma question, il semble que mon informatique n'a pas envoyé le message, puisque le petit message vert n'est pas apparu lors de l'envoi.

Je disais donc que j'apprécie beaucoup votre long message à Chokri, et ce message m'amène à vous poser une question:

J'ai lu des versets du coran, en Français, dans plusieurs éditions du coran. Ils ne disent pas la même chose!
J'ai donc fouillé sur les origines du coran, et il apparaît que sa langue d'origine est un syro-araméen ancien.
Ce qui veut dire que tant les traductions en Arabe qu'en Français, sont vraisemblablement entâchées "d'arrangements avec Allah", comme le dit joliment Tunisienne.
D'où ma question: connaissez vous une édition du coran traduite du syro-araméen par un érudit philologue possédant cette langue ancienne, et non par un religieux?
Ma femme serait intéressée aussi, elle n'en connaît pas.
Merci d'avance pour votre réponse, même négative!

Gg
| 27-01-2016 18:59
"Donc votre beau-père est un barbare ? "
Non, il subit la pression du voisinage, que vous savez énoooooorme!
D'ailleurs il a accédé aux volontés de sa fille, disant: vous voyez bien qu'elle ne veut pas!
Comme il a accédé à la demande de sa fille, d'accepter un Français pour gendre.

" elle est allée en prison, non ?"
Pourquoi, pour avoir été victime d'une tentative de viol? Vous êtes bien une barbue, vous, pour confondre la victime et le coupable.

"Donc pour l'épouser, vous avez dû prendre sur vous pour vous convertir, c'est ça ?
Qu'est-ce-que ça doit être dur pour un non croyant de faire croire qu'on est croyant. C'est pas bizarre comme situation ?"
Je ne vous le fais pas dire! Ceci dit, l'islam de son Eminence Ottman Battikh n'est pas celui qui est critiqué ici. Et si son islam était celui de tous les Tunisiens, je ne le regretterais pas.
Et qui vous dit que je ne suis pas croyant? Je ne crois pas aux religions, c'est bien différent!

Tunisienne
| 27-01-2016 18:16
Il fallait lire " (...) j'en ai l'habitude".
Merci!