alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 07:29
Chroniques
Mechichi, Ghannouchi et Saïed, le ciel va bientôt leur tomber sur la tête
Par Nizar Bahloul
10/05/2021 | 15:59
6 min
Mechichi, Ghannouchi et Saïed, le ciel va bientôt leur tomber sur la tête

 

Le président de la République est un homme pieux et il tient à le faire savoir. Ainsi, pour ce ramadan 2021, on l’a bien vu rompre le jeûne avec les militaires à Châambi, avec les agents de la garde nationale à l’Aouina puis au ministère de l’Intérieur. Autoproclamé chef suprême des forces armées, civiles et militaires, il a tenu à être proche de « ses » troupes. On l’a également vu prier dans différentes mosquées où il n’a pas hésité à s’approcher des fidèles.

Qu’a fait d’autre Kaïs Saïed en ce mois de ramadan 2021 ? Rien ! Pire, il a envoyé de mauvais signaux.

Il refuse toujours d’organiser la cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement, sans proposer de solution pour débloquer la situation.

Il a renvoyé la loi relative à la cour constitutionnelle, qu’il estime inconstitutionnelle, sans proposer de solution pour que la cour voie le jour.

Dans les images qu’il publie, lui qui a un devoir d’exemplarité et qui devrait être un modèle pour son peuple, Kaïs Saïed ne respecte nullement la distanciation sociale préconisée par les autorités sanitaires de la planète entière. Pire, sans masque, il ose même prendre un enfant dans ses bras.

Ce que Kaïs Saïed semble ignorer, c’est que si la pandémie s’accentue, on risque de ne plus avoir de lits dans nos hôpitaux et nos cliniques. On risque d’avoir des morts dans la rue, comme en Inde. On risque juste le chaos…

 

Du côté du Bardo, c’était le cirque comme d’habitude. Mardi, à l’occasion de la plénière relative à la discussion de la loi sur la cour constitutionnelle, on a eu droit à des scènes surréalistes.

Une députée qui se présente avec casque de moto et gilet pare-balles au parlement parce que, dit-elle, sa sécurité n’est pas assurée. La garde présidentielle, chargée de la sécurité des lieux, peut aller se rhabiller. On a vu la vice-présidente violer la loi et les procédures ouvertement, malgré les cris de l’opposition. On a vu des députés lyncher le président de la République et le menacer. C’est le cirque ! Comme d’habitude.

Et Rached Ghannouchi dans tout cela ? En plein confinement, il est parti à Kasserine pour les funérailles de l’un de ses amis sans respecter l'obligation de confinement de sept jours après un voyage.

Quelques jours plus tôt, il a voyagé en catimini au Qatar pour une raison qu’on ne connait toujours pas officiellement. Ses généraux n’ont pas accordé leurs violons. Certains disent que c’était une visite privée, d’autres disent qu’il est allé ramener deux milliards de dollars et deux millions de doses de vaccin. Finalement, son parti a pondu un communiqué pour annoncer que le voyage s’inscrivait dans le cadre de la diplomatie partisane.

Hein ? Diplomatie partisane. Vous ne connaissez pas cette expression ? Moi non plus !

Ce qui reste de tout cela en revanche, c’est que Rached Ghannouchi continue à nager dans les eaux troubles et dans l’opacité. Qu’il continue à susciter la méfiance et le discrédit autour de lui.

 

Du côté de la Kasbah, la situation n’est pas vraiment meilleure.

Une délégation gouvernementale est partie à Washington pour une série de réunions avec le FMI. Il se trouve que les réunions en question ont eu lieu depuis notre ambassade par visioconférence. Pourquoi le déplacement à Washington alors ? Allez comprendre !

Le chef du gouvernement et ministre de l’Intérieur n’a pas réussi à mettre la main sur le député-fugitif Rached Khiari, objet d’un mandat d’amener du tribunal militaire. Ce dernier participe même, à distance, aux votes à l'ARP. L’affaire est politique par excellence et sent le roussi et Hichem Mechichi préfère ne pas s’en mêler. La justice et l’Etat de droit attendront…

Ce que Hichem Mechichi semble ignorer, c’est que si le système judiciaire ne vous rend pas justice, on risque de se faire justice soi-même. Et quand on fait justice soi-même, c’est le début du chaos.

Rached Khiari est un lâche qui se cache derrière son immunité parlementaire pour insulter, quotidiennement, un nombre d’hommes politiques et d’hommes de médias. Si l’appareil sécuritaire se montre complice avec lui et ne le remet pas à la justice ; un jour ou l’autre, l’une de ses victimes va se faire justice d’elle même. 

Avec du retard, beaucoup de retard, le chef du gouvernement a annoncé un confinement généralisé pour huit jours. Il y a, à peine, quelques semaines, le même chef du gouvernement annonçait publiquement que le confinement ne servait à rien. 

La nouvelle mesure restrictive et liberticide coïncide avec la fin du ramadan et l’aïd. Une période charnière par excellence pour nombre de commerces dont certains réalisent, en ce mois, un chiffre d’affaires égal à celui des onze mois restants de l’année. Quelle mesure d’accompagnement pour ces commerçants ? Aucune ! Que vont faire ces commerçants pour payer leurs employés et nourrir leurs familles ? Qu’ils se débrouillent ! Les fonctionnaires bénéficient d’un congé payé, mais les privés doivent se démerder !

Eh bien ils se sont démerdés et ils ont annoncé la désobéissance civile ! L’Etat peut interdire ce qu’il veut, eux ils tiennent à travailler et à gagner leur croute ! Ainsi, on les a vus à Kasserine, à Gafsa, à Sfax et plein d’autres régions désobéir à l’État ce week-end.

 

Avec ce discrédit de l’Etat, cette déconsidération des trois présidents, cette image désastreuse de nos hommes politiques, il y a un risque énorme qui pointe son nez : la désobéissance civile. On a déjà eu un aperçu ce week-end avec les commerçants qui ont bravé le couvre-feu et le confinement. On l’a également vu avec la population qui est sortie dans les rues comme si de rien n’était.

Tout au long du mois de ramadan, des centaines de quartiers populaires ont continué à vivre normalement la nuit, avec cafés et commerces ouverts, comme s’il n’y avait pas de couvre-feu.

Si cette situation de désobéissance se généralise, il n’y aura plus d’Etat. Et s’il n’y a plus d’Etat, cela signifie le chaos.

 

On ne peut pas appeler la population à la raison et à la discipline quand la classe politique n’est pas digne et respectable et ne donne pas l’exemple. Quand le président de la République sort sans masque, quand une députée nahdhaouie se fait vacciner sans en avoir le droit, quand une vice-présidente de l’assemblée viole les lois, quand un chef du gouvernement prend des décisions irréfléchies, quand un ministre de l’Intérieur ferme les yeux sur un fugitif, quand le président de l’assemblée part en voyage en catimini et viole ouvertement le confinement pour aller à un enterrement ! Pourquoi la population devrait-elle être disciplinée, alors que sa classe politique ne l’est pas ?

Cette désobéissance civile est juste un prélude au chaos. C’est la déliquescence caractérisée de l’Etat. Quand l’État est discrédité, quand l’État est désobéi, c’est la loi de la jungle qui nous attend. Ce jour-là, c’est la classe politique, toutes couleurs confondues, qui paiera fort le prix.

 

Par Nizar Bahloul
10/05/2021 | 15:59
6 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Des analyses en majorité justes
a posté le 11-05-2021 à 15:05
Mais décrire la députée ABIR MOUSSI avec son casque et son gilet pares balles à une seine surréaliste, je vous dirais: peut être le repas savoureux avec votre premier ministre,vous a monté à la tête!Si cette Femme dit les quatre vérités des kwanjias et dénonce le terrorisme de leur chef ganouchi mais au même temps et elle a tout a fait raison et le droit de se protéger par les moyens opportuns,vous autres, les journalistes , une partie n'ose pas pas faire passer un commentaire critiquant la secte et l'autre partie, on l'a paye pour se taire! Autre chose qui me choque: je lis tout les commentaires, et tous sont d'accords que nous sommes dans une situation déplorable installée par les acteurs politique gouverneurs et surtout le criminel ganouchi, on ne parle pas de mechichi , c'est un aveugle tenue par la main de son patron ganouchi , mais le comble, ce que Taboubi rencontre le criminel ganouchi pour discuter une réunion national !? Taboubi persiste et insiste à faire participer un grand corrompu, destructeur et criminel à son réunion, vraiment cet homme n'a rien compris ou il a des dossiers sales à cacher! ?
abouali
Plaidoirie pour un citoyen lambda
a posté le 11-05-2021 à 15:02
Non, l'aire de chute du ciel ne sera pas celle indiquée dans le titre, mais bien le crane du citoyen lambda, qui subit, de plein fouet, toutes les vicissitudes du dysfonctionnement des institutions et les retombées néfastes du combat des chefs ! Car, maintenant, tout fait l'objet de tiraillements et de tractations. Qu'il s'agisse des décisions urgentes à prendre, des mesures à mettre en place pour lutter contre le renchérissement du coût de la vie, ou la réalisation de projets prioritaires d'amélioration des conditions de vie, de gestion d'une pandémie qui emporte des vies à tour de bras, ou même de lutte contre la corruption et les trafics en tout genre ... tout est marqué par les relents pestilentiels de cette politique suicidaire et couvert par la rumeur sourde d'une guerre de tranchées qui ne veut pas dire son nom !
On bloque à qui mieux mieux, on se rend coup pour coup, on s'envoie des piques assassines et l'on essaie de conquérir des terrains sur les champs des autres, tout cela devant les yeux exorbités d'une population au bord de l'apoplexie. Dans l'intervalle, beaucoup exploitent l'évanescence de l'Etat pour revendiquer plus de privilèges et "conquérir" de nouveaux "droits", par le chantage, la menace ou la pression. La contagion affecte tous les secteurs, les revendications se multiplient, et personne pour y répondre et y mettre le holà, par impuissance ou par calcul. Les services essentiels aux citoyens sont paralysés, y compris ceux considérés comme vitaux, tels la santé, le transport ou encore l'éducation ! Et la première victime du blocage, de la faiblesse et du laxisme des pouvoirs publics, c'est bien entendu ce "chauve dont la tête est proche de Dieu" que nous avons évoqué.
Voilà qu'on lui apprend maintenant que, pour bénéficier d'une bouée de sauvetage, il lui faudra à l'avenir se serrer fortement la ceinture, payer son pain et certains produits essentiels cinq fois plus cher, avoir son salaire diminué, au mieux bloqué pendant des années, et voir sa monnaie nationale dévaluée, avec de lourdes conséquences sur un coût de la vie déjà passablement insupportable !
Non, ceux que vous nommez n'ont rien à craindre, ils sont et resteront à l'abri leur vie durant, ainsi sans doute que les leurs. Les "Lambda" et leurs descendants seront les seuls à pâtir de leur aveuglement, de leurs errements et de leurs calculs mesquins. L'Histoire jugera !
The Mirror
Soutenez le président dans son Combat contre le Mal, ou bouclez-la
a posté le 11-05-2021 à 12:22
Je reprends ici, un commentaire que j'ai déjà posté quelque part ailleurs ; le voici :

Je résume ma pensée en trois points :

- Dans ce pays, et tout au long de ces dix dernières années, tout le monde a dit ce qu'il dans le coeur, et tout le monde a dit ce qu'il dans le cul. il faut donc arrêter avec les dissertations et les discours à la con,

- Nous avons la chance d'avoir un Président intègre, qui a bien diagnostiqué le malheur de notre pays. Il mène un combat sans merci contre les forces du mal: corrompus, terroristes, opportunistes, putschistes, contrebandiers, et j'en passe,

- J'appelle alors tout le monde à soutenir le Président dans sa démarche d'assainissement du pays des forces du mal. Mon appel s'adresse tout particulièrement à tous les charlatans et à tous les "Tozz Hikma" de ce pays: soutenez le Président, ou taisez-vous; nous avons ras-le-bol de vos hallucinations politiques.
A4
Les porcs ne donnent pas de miel !!!
a posté le 11-05-2021 à 11:32
L'ETAT (3)
Ecrit par A4 - Tunis, le 26 Février 2021

Peut-on encore parler d'état ?
Quand ce pauvre état se disloque
Quand sans but et sans résultat
Il se transforme en vieille loque
Subissant les lois et diktats
Des détraqués et des loufoques

Que reste-t-il de cet état ?
Que des chiens enragés dévorent
Qui de désastre en cata
Nous jette dans un corridor
Où l'on ne peut faire qu'un constat:
Ses longues nuits sont sans aurore !

C'est quoi cet état minable ?
Qui ne sait même plus comment
S'assoir autour d'une table
Et arrêter ses aboiements
Nous cacher ses têtes de diables
Qui se chamaillent aveuglément

C'est un état avec trois têtes
Mais hélas sans cervelle aucune
Qui dans son infecte cachette
Rumine haine et vile rancune
Alignant échecs et défaites
Créant malheurs et infortunes

C'est un état où des débiles
Se battent aujourd'hui comme hier
Comme se battent idiots et séniles
A coups de poing ou jets de pierres
Pour voir se remplir leurs nombrils
De la plus grande part de misère

Cet état, il faut bien le dire
Ne nous est pas tombé du ciel
C'est bien le fruit de nos délires
De nos errances démentielles
Nous élevons porcs et tapirs
En espérant avoir du miel !
Gaddour
Réfléchissons un peu
a posté le 10-05-2021 à 22:04
Si Ferchichi démissionne ça veut dire qu'il est sous l'influence de l'aile droite du PDL qui a été Yousséfiste au début de la révolution puis a abandonné ses objectifs lors de du départ de Moncef Marzoughi. Mais RG lui tient par la barbichette les défenseurs de Nabil Karoui à savoir le courant moderniste de Tayar Tounsi qui a abandonné Abir moussi après Kasbah 2, sauf que si on croit les déclarations de Recoba et Slim Ben Hmidène seul l'article 58 alinéa c de la constitution permet a KS de refuser la nomination de ministres qui n'ont pas eu le 1/56 em du nombre de votants à l'ARP, et ça KS fait semblant de ne pas le savoir pour laisser le parlement le temps de désigner le porte parole qui lui ne va pas fouiner dans la constitution, et surtout ne vas pas critiquer les modérés qui ne sont pas contre ceux qui ne s'opposent pas a Nahdha comme les chefs de l'UGTT d'avant 2013 et qui après retournerons la veste. Donc si on résume laissons Qalb tounes fusionner avec l'aile gauche d'el Watad et une fois fait, la situation sera plus claire pour nos députés qui réclamerons une réunion tripartite entre Qalb tounes ,Majless el choura et tahya tounes avec l'aval bien sur de Ferchichi et des ministres qui n'ont pas encore prêté serment et en tenant au courant bien sur Fakhfakh. Sauf si KS oppose son véto, et pour cela il a 26 jours pour le faire après l'avis écrit de l'huissier de justice de la commission parlementaire chargée des élections, et dans ce cas seul Mehdi Jomaa restera dans la course sauf si Bouchlaka vote blanc.
takilas
Bellahi Kais Saied en quoi il es concerné.
a posté le 10-05-2021 à 22:01
Ou bien vous cherchez, comme les lèche-bottes de nahdha et les roublards nahdha, à vouloir impliquer tout le monde et ce certainement pour chercher à apporter des circonstances atténuantes aux deux autres qui necsavent plus où sorienter et ni comment de comporter, surtout que leurs manigances ont été dévoilées.
Alya
Désobéissance sociale
a posté le 10-05-2021 à 20:45
Bien sur , je ne pourrais parler que du grand tunis. J ai bien regardé autour de moi,et au fait, cette désobéissance ne concerne que le secteur informel, intouchable car non tracable
mansour
Aux grands maux les grands remèdes : Madame Abir Moussi et le Président Kais Said
a posté le 10-05-2021 à 20:02
pour faire face à cette destruction des symboles d'autorité et principes républicains de l'état par les islamistes freres musulmans salafistes Rached Ghannouchi+Ennahdha-Seifedine Mkhlouf+Rached Khiari+Al Karama-Qalb Tounes+Samira Chaouchi dans un but de prolonger la dictature islamiste au pouvoir depuis 11 années
okba
loi de la jungle et chaos
a posté le 10-05-2021 à 18:53
Quand vous écrivez que " si cette situation de désobéissance se généralise il n' y aura plus d'Etat",est ce que vous croyez que l' Etat existe encore Qu'il y a encore des hommes d'Etat Qu' il y a un gouvernement digne de ce nom l'Etat comme les hommes d'Etat ont disparu depuis dix ans . Pauvre Tunisie paix à son âme
Angel
Quelles nouvelles rapportez vous d'un super diner Mr Nizar?
a posté le 10-05-2021 à 18:43
Vous étiez au super-dîner organisé pat le chef de gvt!
C'est tout ce que vous y avez appris?
Tout ce que vous dites là, tout le monde le sait!
Tout ce chaos, tout le monde le voit!
Avez vous dit à mechichi ce que vous en pensiez, lui avez vous proposé quelque chose?
Que vous a-t'il répondu?
DHEJ
S'il tombe, c'est que plus de
a posté le 10-05-2021 à 18:40
PORTANCE!

Un mot magique.


Alors comment vole un avion pour ne pas décrocher?

L'état s'était effondré un certain 14 janvier 2011.
touitoui
A la recherche de l'enfant prodige
a posté le 10-05-2021 à 18:35
Vous concluez votre article ainsi : "Ce jour-là, c'est la classe politique, toutes couleurs confondues, qui paiera fort le prix."
Je suis d'accord sur tout l'article, sauf cette conclusion. C'est le peuple qui paiera fort le prix. Quant à la classe politique, elle s'en sortira. Ce sont des professionnels du mensonge. La Tunisie a besoin d'un.e homme (femme) fort.e et avec un minimum d'honnêteté qui instaure la discipline
Fares
The Khrari way
a posté le 10-05-2021 à 18:25
Nos politiciens cumulent incompétence, mauvaise foi, paresse et lâcheté. Aucun n'assume ses responsabilités, ni reconnaît ses erreurs.

La rue est en effervescence, alors que Mchichi fait du shopping à Lisbonne, que Saïd est encore entrain de digérer son repas du Samedi et que ghannouchi est en deuil après la mort de son copain terroriste et probablement à cause de la gifle qu'il a dû recevoir du Qatar. Il est où le chef des forces armées militaires et civiles pendant cette période, walla houa kalam wi bass?

Ce qui se passe dans la rue n'est qu'un avant goût de ce qui attend ces politiciens qui préfèrent se la jouer à la Khrari, autrement dit lâcher une merde avant de prendre la poudre d'escampette. L'été sera caniculaire cette année. Rabbi youster tounes.
Tunisie libre et souveraine
Voilà ce que c'est
a posté le 10-05-2021 à 18:03
De confier le destin du pays a un terroriste d'une secte de traîtres...
On a que ce que l'on mérite et ce n'est qu'un aperçu de ce qui nous attend !!!
off
ce jour est arrivé
a posté le 10-05-2021 à 17:36
Ce grand jour est arrivé, celui que Bourguiba Allah Yarhmou le redouté tant. Ce jour ou l'Etat s'effondrera par les mains de ses propres fils. Bourguiba avait prévenu ses fils de ce jour de malheur. Il avait fait tant de discours pour alerter ses enfants. Le voici ce jour tant mérité par son peuple. Ce peuple qui est finalement l'unique responsable de cette situation, d'avoir mis au pouvoir des incapables qui ont finis par détruire cet Etat si durement construit depuis des décennies. Mes condoléances les plus sincères aux tunisiens.
Tn
Il ne faut pas oublier les serviles
a posté le 10-05-2021 à 17:25
. personne ne sera épargné du chaos...
R.
Pire crise de notre histoire
a posté le 10-05-2021 à 17:22
Mechichi et ghannouchi doivent demissionner pour le bien de tous et pour apaiser les tensions et il faut faire des elections anticipee .ns sommes entrain de vivre notre pire crise politico socio economico sanitaire de notre histoire et je n'ose pas imaginer ce qui va se passer si la suppression des subventions est actee . Vs avez oublie de mentionner les traitres et les corrompus de l'ugtt qui ont ruine leconomie du pays avec leurs greves quotidiennes . Cette revolution est vraiment maudite , elle ns a apporte que malheur et deception , 10 ans de perdu et des generations sacrifiees pour rien du tout .
Tunisien
Sans detour
a posté le 10-05-2021 à 17:18
Par consequent, qui doit reinstaurer l etat?
aldo
==== PAS LE CHOIX , SI PAS DE SORTIE FIN MAI ====
a posté le à 18:24
DHREIIK YA ALLEF !!!! ALLAH GHALIB ---- ALLAH LA IBERKILHOUM . (( miskin ezzawali ))
Tunisino
Mais aussi
a posté le 10-05-2021 à 17:14
c'est la classe politique, toutes couleurs confondues, qui paiera fort le prix: mais aussi les tunisiens qui paieront fort l'incompétence et la traîtrise de la classe politique!
Nephentes
Chronique a prendre au serieux
a posté le 10-05-2021 à 17:09
Nizar Bahloul ecrit rarement des conneries

et assurément le ton alarmiste de son article me semble justifie

Parce que effectivement dans les villes de province et les campagnes il n'y a pas de confinement

Dans les quartiers populaires les étalages anarchiques continuent, et les rues restent parfois bondées

Les vendeurs des marches municipaux sont, partout a travers le pays, hors d'eux. Les suivront bientôt les autres petits commerçants. L'explosion est proche

Et comme les forces de l'ordre vont a coup sur commettre leurs depassements habituels cet Aid ne va pas etre heureux
Nour
La discorde
a posté le 10-05-2021 à 16:44
Un article tendancieux qui appelle au chaos !!!
Un citoyen lambda
C'est déjà le chaos
a posté le à 18:16
aldo
==== PEUT-ETRE PAS SUR LA TETE DE KAISSOUN ====
a posté le 10-05-2021 à 16:44
il ne le mérite pas , merci de ne pas mélanger les patriotes sincères n'ayant pas l'expérience politique avec LES SOUS SOUS D'EN DESSOUS MERDE .
cavaliero
depuis quant y avait un Etat
a posté le 10-05-2021 à 16:13
oui y avait un "etat " de stagnation et de laisser aller
Chevy
Cavaliero
a posté le à 17:10
Ne se rendent même pas compte...dormir et Celtia...Que des nuls