alexametrics
Dernières news

Malgré la parité imposée, nos élus sont aux trois-quarts des hommes

Temps de lecture : 1 min
Malgré la parité imposée, nos élus sont aux trois-quarts des hommes

 

L’Assemblée des représentants du peuple a publié, ce mercredi 13 novembre 2019, jour de prestation de serment des élus, des statistiques sur l’âge et le sexe de nos députés pour le mandat 2019-2024.

 

Le constat est sans appel, on sera représenté en majorité par des hommes dont l’âge est pour la plupart supérieur à 40 ans (135 élus sur les 217). Près des trois-quarts de nos députés pour ce nouveau mandat sont des hommes, et ceci malgré les lois mises en place imposant aux partis politiques de présenter des listes respectant une parité verticale et horizontale.

 

Ainsi, 74% sont des hommes (160 élus) et 26% de femmes (57 élues). 22% des élus ont plus de 55 ans (48 députés), 23% entre 23 et 39 ans (50 députés) et 55% entre 40 et 55 ans (119 députés).

Selon les tranches d’âge, on a 25 élus de chaque sexe pour celle comprise entre 23 et 39 ans. 5 élues contre 43 élus pour celle de plus de 55 ans. Et enfin 37 élues contre 92 élus pour celle comprise entre 40 et 55 ans.

 

I.N


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Abel Chater
| 14-11-2019 19:30
Selma Elloumi s'est présentée comme meilleure élue aux élections présidentielles, afin que la Tunisie soit le premier pays arabe à être présidé par une femme. Rien à faire, toutes les femmes étaient absentes.
Fatma Mseddi osa même refuser la récitation de la Fatiha avec ses collègues de l'ARP.
Toutes les femmes élues en 2014, hormis celles d'Ennahdha, ont donné l'impression, non pas de représenter le peuple tunisien à 99% musulman, mais qu'elles étaient à l'ARP pour encourager le courant des Francisés.
Jamais une élue à l'ARP ne s'est illustrée par son appartenance à la Tunisie profonde. Toutes les députées se sont transformées en de femmes d'El-Menazèhs, des Manars et des Lacs.
Tous les partis politiques de la Tunisie et à leur tête le défunt président Béji Caïd Essebsi, ont compris le jeu. Ils parlaient tous et parlent encore, comme s'ils étaient les tuteurs des femmes tunisiennes. Qui pourrait oublier la photo humiliante de Mohsen Marzouk, en tant qu'unique homme dans une salle pleine de femmes?
Ils leur trouvent des lois bidon sans la moindre importance pour leur existence vitale, à l'image de la loi de l'héritage que prône la «Kalibe» de la bossue, ou de l'inscription de leur mariage avec un juif, un Chrétien ou un autre non-musulman sur les registres d'état civil de la Tunisie, comme si ces femmes avaient le désir de le montrer à leurs familles, à leurs proches ou à leur société tunisienne.
Tant que les femmes tunisiennes ne s'entraident pas elles-mêmes autour de leur propre cause, elles resteront toujours accrochées aux pantalons des hommes. C'est la ruse qu'ont réussie les deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali et c'est ce qu'a réussi le défunt président Béji Caïd Essebsi aussi. Maintenant il ne reste aux femmes tunisiennes après cet échec cuisant aux dernières législatives, que de prendre les initiatives en mains en se limitant à gagner l'estime et la sympathie du peuple tunisien. Non pas par le biais d'un homme, mais par le biais de la protection de leurs propres us et coutumes arabes et musulmans.
Que serions-nous sans femmes !!!

Alya
| 13-11-2019 17:05
Je suis une femme et je trouve ce commentaire futile je n ai jamais pense en allant travailler que j étais une femme et non un homme et puis peut être qu' il y avait beaucoup de femmes qui voulaient se presenter

Ammar
| 13-11-2019 16:59
Pour être plus précis , disons 3/4 des membres sont des hommes malgré le principe d'égalité verticalement et horizontalement.
Bon ça peut arriver mais la différence est très grande .
D'une façon générale , nous avons constaté que rare les listes qui pourraient dégager 2 candidats .
La majorité des listes n'en dégagent qu'un seul .
Donc, première conclusion pourquoi les têtes listes sont majoritairement de sexe masculin "" ceux votes ""
Je suppose que C'est le choix des partis de désigner des têtes de listes féminins dans les régions où ils n'ont pas de chance de réussir .
Enfin, ce sont les choix des partis tout d'abord et la faute revient aux familles qui ont servis juste pour respecter cette égalité transversale .
Les hommes restent plus méchants politiquement que la femmes , du moins ce qu'on déduit !!!!

Karim
| 13-11-2019 15:51
Il ne faut pas polémiquer sur des choses futiles: le plus important c'est d'avoir des personnes compétentes, intègres et patriotes au sein de l'ARP. Est-ce le cas ?

A lire aussi

C’est l’EST qui a remporté le titre pour cette année après avoir gagné le match aux tirs au but.

20/09/2020 20:52
1

Le mouvement Ennahdha a clôturé, ce dimanche 20 septembre 2020, ses journées parlementaires, sous la

20/09/2020 18:18
3

Un communiqué rendu public par la présidence de la République, indique que la situation sera évaluée

20/09/2020 16:09
8

L’ambassade a mis un numéro de téléphone à la disposition des citoyens en cas d’urgences.

20/09/2020 15:11
0