alexametrics
mercredi 08 février 2023
Heure de Tunis : 14:30
Dernières news
Limogeage du PDG de l’Etap
26/08/2022 | 15:31
1 min
Limogeage du PDG de l’Etap

 

Le PDG de l’Entreprise tunisienne d'activités pétrolières (Etap), Abdelwaheb Khammassi, vient d’être limogé en vertu du décret n° 2022-701 du 26 août 2022, publié au Jort N°96 de la même date.

Il est mis fin à ses fonctions à compter du 26 août 2022, toujours selon le même décret. M. Khammassi avait été nommé à ce poste en décembre 2020.

 

Quelques jours plus tôt, le chef de l’Etat Kaïs Saïed avait ordonné l'ouverture d'une enquête autour "des abus subis par l'Etap". Il avait accueilli la ministre de l'Industrie, des Mines et de l'Énergie, Neila Nouira Ghonji, le PDG de la Société nationale de distribution des pétroles (SNDP) et Kais Bejaoui, un représentant de l'Entreprise tunisienne des activités pétrolières (Etap). Une réunion à laquelle le PDG de l'Etap n'était pas présent. 

 

Il faut dire que ces derniers jours, la toile s’est soulevée suite à la sortie de Shell de la concession Miskar et aux mensonges proférés sur cette affaire.

 

I.N

26/08/2022 | 15:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Hassen Atallah
Limogeage PDG etap
a posté le 27-08-2022 à 16:00
Le limogeage de l'Ex-PDG de l'ETAP est a mettre en relation avec un énorme dossier de corruption et de conflit d'intérêt du projet de gaz Nawara et aussi d'autres dossiers quand il était PDG de SITEP, la société mixte entre '?tat et ENI qui exploite le champ del Borma
'?a n' a rien à avoir ni avec les perturbations des carburants ni avec le champ Miskar
Agatacriztiz
Il y a pétrole sous roche...
a posté le 27-08-2022 à 09:46
Les récentes perturbations de distribution de carburants dans le pays sont peut-être à l'origine de l'éviction du PDG de l'Etap.
Première étape d'une série de "mises à niveau" dans un secteur opaque...
Abel Chater
Le président Kaïs Saïed ne limoge quelqu'un, que parce qu'il a un proche de ses fidèles marionnettes, dans sa salle d'attente.
a posté le 27-08-2022 à 02:07
Nous l'avons bien constaté avec le limogeage de l'ancien gouverneur de Ben Arous, annoncé par le président Kaïs Saïed, à un ouvrier bouche bée du dépôt de fer à béton à Boumhel. Une affaire qui n'était en aucun cas de sa compétence, alors que le nouveau gouverneur de Ben Arous venu du néan, se préparait déjà à l'entrée au gouvernorat, avec Tabbel et Zakkar, comme un Sidi Boussaâdiaâ.
La compétence est le dernier souci du nouveau régent de Carthage. Seule la soumission à quatre et la fidélité des domptés, comptent pour le destructeur de la deuxième République tunisienne postrévolution du 14 janvier 2011 et sa Constitution de 2014.
Allah yostir Tounes.
Virtuel
Misere
a posté le 27-08-2022 à 00:52
Les vrais pdg ne courent pas les rues, le gvt souffrira pour denicher des candidats a ce poste et a d autres
Dinozo
C'est n'importe quoi comme décision
a posté le 26-08-2022 à 21:14
J'ai travaillé en tant qu'ingenieur puis premier responsable de l'exploration, ce Mr Khammessi n'a jamais été un responsable à ETAP sauf les 5 dernières années. Les contrats dont on parle ont été sous d'autres Pdg ainsi que le dossier de Schell.!!!! C'est du n'importe quoi comme décision. C'est de l'ignorance totale.
J'espère qu'on ne va pondre un autre Pdg qui n'a même pas le poste fonctionnel de chef de département comme ce fut le cas de la SNDP.!!!! Pauvre Tunisie