alexametrics
mardi 26 octobre 2021
Heure de Tunis : 15:58
Dernières news
L'échec des négociations entre le syndicat et le patronat jette de l'ombre sur l'émission Paris Direct sur France 24
08/12/2015 | 09:59
2 min
L'échec des négociations entre le syndicat et le patronat jette de l'ombre sur l'émission Paris Direct sur France 24

L’échec des négociations entre le syndicat et le patronat, a jeté de l’ombre sur le débat qui a eu lieu entre les membres du Quartet du dialogue national, Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, Abdessatar Ben Moussa, président de la LTDH, Mohamed Fadhel Mahfoudh, bâtonnier de l’Ordre des avocats et Houcine Abassi, secrétaire général de l’UGTT , qui ont été les invités de l’émission Paris Direct sur la chaîne France 24, le 7 décembre 2015.

 

Houcine Abassi a rappelé, à plusieurs reprises que les défis sécuritaires et économiques ne pourront être relevés qu’en instaurant la stabilité sociale. Il a estimé que le Quartet aurait pu se rendre à Oslo le 10 décembre, pour recevoir le prix Nobel de la Paix qui lui a été décerné, en ayant trouvé un accord sur les salaires du secteur privé.

 

Le secrétaire général de l’UGTT a attribué cet échec à l’UTICA qui a refusé la proposition du chef du gouvernement, pourtant inférieure à celle du syndicat en termes de demandes. Il a ajouté que le syndicat ne demande pas l’impossible et nié toute relation entre l’augmentation des salaires et les opportunités de travail.

 

Wided Bouchamaoui, a estimé, pour sa part, que l’échec des négociations avant le 10 décembre, n’est pas la fin du monde surtout que le patronat n’a pas fermé la porte aux négociations précisant que le refus de la proposition du chef du gouvernement est dû au fait qu’il a adopté celle du syndicat.

 

La présidente de l’UTICA a souligné que les entreprises du secteur privé traversent un contexte difficile surtout que la plupart sont des PME qui participent à l’investissement interne qui n’a pas baissé entre 2010 et 2014. Elle a nié, dans un autre contexte, la responsabilité du secteur privé dans la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen.

 

Rappelons que l’intervention du Quartet sur France 24 coïncide avec l’invitation qui a leur a été adressée par le président français, François Hollande, afin de les décorer par la légion d’honneur à Paris le 8 décembre 2015, avant qu’ils se rendent à Oslo le 10 décembre 2015.

 

M.B.Z


08/12/2015 | 09:59
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (7)

Commenter

LIBRESPRIT
| 08-12-2015 18:10
Nous insistons pour une VRAIE PAIX SOCIALE conçue et appliquée par les Employeurs et les Employés.Cette Paix sera trouvée et signée par chaque Entreprise au sein de la même Entreprise puisque chaque Entreprise a ses problèmes particuliers.!

Raad
| 08-12-2015 15:05
Vous êtes hors sujet,cela concerne un problème social en Tunisie.
Les problèmes interne de ce type se font hors plateau de tv étrangère

3ABROUD
| 08-12-2015 12:30
Si elle est ancienne par sa création (1947), l'UTICA n'arrive que tardivement à la lutte socio-professionnelle (2011). Elle était toujours chapeautée et choyée par la Présidence, et tout prêt des instances du pouvoir en place ; et se sentait à l'abri. L'éthique et les règles du dialogue social, des négociations, des conventions,... ne font pas partie de sa culture. D'autre part, cette union regroupe une bonne part des actifs (commerce, artisanat,...) exerçant dans le secteur informel. De ce fait, il est évident de trouver l'UGTT devant des "négociateurs" réfractaires et évasifs, très attachés à leurs biens et bénéfices.

Mansour Lahyani
| 08-12-2015 11:36
Rappelons également que le Nobel de la Paix n'a été attribué à aucun membre du Quartet individuellement, mais qu'il a consacré une invention due au génie tunisien, qui a fait de ce Quartet un instrument de règlement pacifique des situations de crise politique nationale. Donc, ni Me Mahfoudh, ni Abdessatar Ben Moussa, ni encore moins W. Bouchamaoui et H. Abassi ne sont les véritables récipiendaires de ce prix trop prestigieux pour consacrer des individus qui n'ont rien apporté individuellement' Il y a certaines vérités qu'on ne clamera jamais suffisamment haut pour que les égo n'en prennent pas un sale coup !!!

Najib
| 08-12-2015 11:33
Les derniers propos de Belgacem Ayari relatifs aux majorations des salaires, reflètent un incroyable obscurantisme socio économique , allant jusqu'à nier les données de l'INS et prendre celles des ignares ugttistes comme références ,tout en prétendant que sa porcherie grouille de sommités .
Mme Bouchamaoui a tout à fait raison de voyager seule à Oslo . Insupportable pour elle de s'accompagner d'obscurantistes et de margoulins des " droit de l'homme " .

anti cons
| 08-12-2015 11:15
on leur met quant les colliers a oslow ?

Tuesday
| 08-12-2015 11:14
Lamentable, lamentable!!
"Chay ya3mel el 3ar, ki sidi ki jwqadou!!"

Quelle image désolante voire choquante ils donnent aux yeux du monde: on dirait deux garnements qui se chamaillent.

C'est votre problème bon dieu! démerdez vous pour vous trouver une solution, et partir dans l'entente lors de ces cérémonies.

Ne pas être à la hauteur de l'instant et de l'événement, c'est en fait le démériter; mais..qu'importe apparemment pour ces deux entêtés si c'est l'image de marque de la Tunisie qui est en jeu et qui est altérée?! ils s'en foutent pas mal non? l'essentiel est de récolter le trophée, vanité quand tu nous tient!