alexametrics
mercredi 26 janvier 2022
Heure de Tunis : 06:34
Dernières news
Le Tribunal militaire émet un mandat de dépôt contre Seif Eddine Makhlouf
21/09/2021 | 22:18
2 min
Le Tribunal militaire émet un mandat de dépôt contre Seif Eddine Makhlouf

 

Le parquet militaire a rendu public un communiqué, mardi 21 septembre 2021, indiquant qu’un mandat de dépôt avait été émis contre le député radical et chef du bloc Al Karama Seif Eddine Makhlouf.

Le parquet militaire indique que Seif Eddine Makhlouf s’est présenté l'après-midi au Tribunal militaire voulant défendre le député Nidhal Saoudi, alors que cela est interdit par la loi dans la mesure où il existe un conflit d’intérêt puisque Seif Eddine Makhlouf est impliqué dans la même affaire.

Suite à ce refus de plaidoyer, Seif Eddine Makhlouf s’en est pris à un magistrat dans les couloirs du Tribunal militaire et l’a menacé en lui affirmant qu’il détenait des informations concernant les noms des personnes impliquées dans le coup d’Etat, dont, les noms impliqués dans les procès militaires.

 

Le parquet estime que ces agissements constituent une atteinte à la magistrature de manière générale et une menace flagrante aux juges militaires lors de l’exercice de leur fonction. Ainsi, le procureur général près de la Cour d’appel militaire a été informé tenant compte du statut d’avocat du concerné. Le procureur général a, donc, ordonné l’ouverture d’une information judiciaire. Un mandat de dépôt avait été émis à son encontre tenant compte du flagrant délit.

 

Du côté des « Karama » une autre version invraisemblable des faits a été livrée par l’avocate Ines Harrath. Cette dernière a annoncé que le juge d’instruction du 3e bureau au Tribunal militaire avait émis un mandat de dépôt contre le député et chef du bloc Al Karama Seif Eddine Makhlouf dans une affaire instruite le soir même. Selon elle, cette affaire s’est basée sur un rapport immédiat élaboré par le substitut du procureur de la République auprès du Tribunal militaire à la suite d’une discussion à propos de la sécurité du pays alors que Seif Eddine Makhlouf se trouvait "par hasard" au Tribubal, affirmait Me Harrath. « Le contenu de la discussion a été considéré comme étant un crime de flagrant délit : atteinte au moral de l’armée et propagation de fausses informations. Il sera auditionné le 30 septembre 2021 », précise l’avocate.

On mentionnera, par ailleurs, que la page officielle du député Makhlouf a été désactivée dans la soirée.

 

Seif Eddine Makhlouf a été remis en liberté quelques heures après son arrestation, le 17 septembre 2021. Il avait été convoqué par le juge d'instruction près du Tribunal militaire pour être auditionné dans l’affaire de l’aéroport.

Seïf Eddine Makhlouf est aussi poursuivi pour différentes agressions contre la députée Abir Moussi et un magistrat. Il est également soupçonné de fraude fiscale et a eu un redressement de quelque 260.000 dinars.

S.H

21/09/2021 | 22:18
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Fares
A tout malheur un proverbe
a posté le 22-09-2021 à 21:12
Nous avons un proverbe qui dit: Illi hazettou sakkih, laasa lih. Un mandat de dépôt bien mérité, pourvu que ça dure.

Markhouf va adorer son séjour en prison,. D'ailleurs, un zéro qui vient juste d'être relâché nous a rapporté qu'on y tourne des vidéos coquines. Que du bonheur pour markhouf.
Yassine Manai
EXCELLENCE, LA TUNISIE VOUS AIME
a posté le 22-09-2021 à 20:00
A l'attention de Monsieur le président K S, bientôt le démarrage d'une Nouvelle Génération de Femmes et Hommes d'Affaires pour vous soutenir. Nous voulons également assurer votre excellence de notre présence assidue à vos cotés dans les lourdes taches que vous assumez et la noble missions dont vous a chargé la Jeunesse Tunisienne.

Yassine Manai
Fares
Encore chez sa tante
a posté le 22-09-2021 à 15:12
Espérons qu'il y restera le plus longtemps possible. Ce barbou se croit au dessus des lois surtout après la mascarade de son arrestation et de son relâchement immédiat la semaine dernière. Le laxisme de la justice envers cet énergumène ne fera qu'amplifer son arrogance et son sentiment d'impunité.
takilas
Le dernier recours de ghanouchi.
a posté le 22-09-2021 à 13:39
C'est de l'inciter de chercher à devenir un prisonnier politique.
Et le plus navrant en tout cela c'est que nahdha et ghanouchi donnent toujours des ordres à leurs boucs émissaires alors qu'ils sont à la retraite cachés.
Des indignes ni plus ni moins.
rz
L'argent est dans leur poche
a posté le 22-09-2021 à 11:05
Il a de quoi payer cette grosse somme le mec alors que les caisses de l'Etat souffrent.
Nino
Fin
a posté le 22-09-2021 à 10:56
Bien voilà. C'est la fin politique de cet énergumène pour ne pas dire autre chose. Pourvu qu'il ne soit pas relâché et qu'il se vange de nous wahed wahed zangua zangua
mansour
Moi, l'islamiste Seif Eddine Makhlouf je ne fanfaronne plus
a posté le 22-09-2021 à 09:55
derrière les barreaux de prison ,c'est la grande glissade pour une vie d'islamiste corrompu et violent qui finit dans les prisons
'?lu de la république française
Je pleure les plus démunis
a posté le 22-09-2021 à 09:43
Mr le président, est-ce que il y a une justice, je pleure les plus démunis et les oubliés de la république, j'ai honte
Bizertin
Un tribunal militaire
a posté le 22-09-2021 à 09:27
Le Tartour Ikhchidien dictateur jugent des civils dans un tribunal militaire.
Et on parle de démocratie.
Mon conseil pour les tunisiens c'est sortir dans la rue par centaines de milliers et de rester jusqu'à dégager ce fou du pouvoir .Sinon votre fin sera terrible.
Warrior
QAYS ..... IRHAL .... GET OUT .... IRHAL ....
a posté le à 16:21
fully agree.
it's up to the WHOLE people to take it to the street.
zozo Zohra
Kol wallah
a posté le à 10:10
Par des centaines des milliers chouuuuuuuuu
LOL
zozo Zohra
Mascarade
a posté le 22-09-2021 à 09:02
Allez-y vous coucher vous êtes devenus tous autant que vous êtes des clowns.
Kafakom foutage de gueules, le pauvre citoyen n'est pas votre larbin
Mon.
Comment
a posté le 22-09-2021 à 08:04
Tant que ce fou furieux n'est pas en cage, il va nous empoisonner la vie et remplir inutilement les pages des journaux et des réseaux numériques.
Imed
Affaire de l'aéroport : dissimulation de preuve
a posté le 22-09-2021 à 07:56
Et le téléphone que la fichée S17 a remis en douce à Makhlouf? Les avocats ont le droit de dissimuler des preuves?
Slaheddine
Un avocaillon voyou
a posté le 22-09-2021 à 07:42
Cet individu se croît au dessus de tout : la justice, le Président, les agents de police, l'état tunisien, le peuple et se comporte encore comme s'il était député bénéficiant de l'immunité parlementaire.
Sa grande gueule le dessert et rend détestable.
Ce mandat de dépôt pour insulte à un juge devrait lui clouer le bec.
Espérons que d'ici cet après-midi, le prévenu ne sera pas de nouveau relaxé suite aux pressions extérieures.
Ahmed
Un petit délinquant islamo-fascite
a posté le 22-09-2021 à 07:07
Sa place est en prison.
Mais pour un bon moment, svp.
St Just!
Peut - on mettre fin à cette attitude?
a posté le 22-09-2021 à 07:05
Comment un inqualifiable peut tenir en haleine tout un pays?
Pourquoi accepte t-on qu'il rythme nos lectures et nos informations quotidiennes? N'avons - nous mieux à faire? Pourquoi n'est-il toujours pas en prison? Pourtant c'est sa place.
Forza
Makhlouf est impulsif comme Saied
a posté le 22-09-2021 à 06:56
Et ces personnes n'ont pas le caractère nécessaire pour un politicien, un politicien doit pouvoir se contrôler.
Sur le fond, je pense que les sécuritaires et les militaires qui ont supporté le coup d'état contre la constitution o
Ont juridiquement une position faible une fois Saied n'est plus au pouvoir.
BOUSS KHOUK
ENCORE !!!!!!
a posté le 22-09-2021 à 05:55
CETTE FOIS , ATTENDANT LA FIN DE JOURNEE pour être sûr car ça change souvent dans la journée
Fares
Heureusement que le ridicule ne tue pas
a posté le 22-09-2021 à 04:44
Rien à ajouter si ce n'est un grand TOZ.
Un epsilon
En espérant que cette fois
a posté le 22-09-2021 à 01:29
Il ne sera pas sorti du trou par ses amis de la secte & gaucho islamo qui parsèment le paysage ....
Que ce merdeux médite ça lui fera du bien au reste de ses neurones !
Angel
ahahahahahahahahahah
a posté le 22-09-2021 à 00:57
Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah
habib
chakchouka
a posté le 21-09-2021 à 22:50
C'est quoi cet article. alors il est en tôle ou convoqué pour le 30 septembre? Des éclaircissements SVP
k.Hamida 7806
L'info qui tue
a posté le 21-09-2021 à 22:42
il est libéré, plus de mandat de recherche à son encontre; et 99% des Tunisiens applaudissent et font la fête
Le soir même, mandat de dépôt contre le professeur makhlouf, ces mêmes tunisiens pleurent leur leader, une nuit terrible.

Nos pensées vont à lui ce soir s'il passe la nuit à "El mornaguia". et même pendant toute la durée de son séjour.
Et comme a dit "Antar Ibn chedded": El habs lerrjel
A4
Bonjour k.Hamida 7806
a posté le à 09:34
Comme c'est triste !
Aujourd'hui dans toutes les villes, les citoyens ont placardé les photos du professeur makhlouf côte à côte avec celles de Antar Ibn Chedded.
Seul regret, les photos de Antar Ibn Chedded sont en noir et blanc . . . Il faut dire qu'à son époque les photos en couleur n'existaient pas !
Mohamed
Le mariole
a posté le 21-09-2021 à 22:38
Il s'est mis tout seul en porte- à -faux et il y aura une avalanche des plaintes et leurs ramifications avec une pile de dossiers . Il a balayé d'un revers les bonnes manières d'un avocat doublé d'un élu (répresentant du peuple) .Il aura appris à ses dépens que le parlement n'est pas le lieu indiqué pour faire le singe.
quand la machine de l'Etat se met en ordre de marche , rien ne l'arrêtera
Houcine
Allez fripouille.
a posté le 21-09-2021 à 22:32
Tu fous goûter au plaisir de fermer ta sale bouche d'où ne sortent sue des infamie, des conneries.
Allez, va jouer au plus honorable que l'honneur.
Cela fait longtemps que tu pollues l'atmosphère.
Je l'ai déjà écrit, si j'étais l'époux de Abir Moussi ou simplement de sa famille je t'aurais rendu ce que tu lui as fait.
Et, tes petits suiveurs, les fascistes de ce forum vont se la faire gentille et calme désormais.
Parce que la récré va prendre fin pour eux aussi.
En principe, un inculte ignare qui traite le Président de fou risque des poursuites.
Celui qui, faute d'argument, injure, diffame, peut être poursuivi pour ces faits.