alexametrics
jeudi 30 mai 2024
Heure de Tunis : 23:49
Dernières news
Le syndicat pose ses conditions pour lever la rétention des notes
02/05/2023 | 13:08
2 min
Le syndicat pose ses conditions pour lever la rétention des notes

 

Le secrétaire général adjoint de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Nabil Hamrouni, a indiqué, dans une déclaration accordée,mardi 2 mai 2023, à l’agence Tap, que la réunion de négociation avec le ministère a démarré ce matin.

Il a souligné que si des accords en faveur des revendications professionnelles du secteur sont trouvés, le syndicat compte lever la rétention des notes du premier et second trimestre quand l'instance administrative aura examiné les propositions et signé un procès-verbal d'accord.

Le responsable syndical a souligné que les exigences auprès du ministère de l'Éducation nationale concernent la mise en œuvre les dispositions de l'accord du 9 février 2019, ajoutant que la Fédération demande également l’augmentation des salaires des enseignants compte tenu de la détérioration du pouvoir d'achat, des prix élevés et de l'inflation, en plus de l'augmentation du budget du ministère de l'Éducation.

 

Rappelons que les syndicats de l’enseignement de base et secondaire avaient décidé la rétention et le blocage des notes, jusqu’à parvenir à un accord avec le ministère sur plusieurs points de litige.

L’Association tunisienne des parents d’élèves a appelé le président de la République, Kaïs Saïed, à intervenir pour mettre un terme à la rétention des notes opérée par le syndicat afin de garantir les meilleures conditions de déroulement de ce qui reste de l’année scolaire.

Le secrétaire général de la fédération de l'enseignement de base, Nabil Haouachi, avait affirmé que la Fédération exerce la rétention des notes pour l’administration seulement et permet aux élèves de consulter leurs notes tout en notant que l’affaire soulevée vise à déstabiliser le travail syndical.

Le président de la République, Kaïs Saïed, avait, pour sa part, souligné, que le système éducatif sera « radicalement réformé » dans tous les niveaux d’études avec une vision globale qui place le cadre enseignant au premier rang.

Kaïs Saïed a estimé la rétention et le blocage des notes décidés par le syndicat est une manœuvre inacceptable.

 

 

M.B.Z

 

02/05/2023 | 13:08
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Ridha
La peur
a posté le 02-05-2023 à 17:53
Les syndicalistes ont peur de la décision attendue de Mr. Le président de la république. Les parents d'élèves vont mettre fin à cette mascarade de la part des syndicalistes.
Game over !!!!!!
veritas
C'est une prise d'otages'?'
a posté le 02-05-2023 à 16:18
C'est honteux de laisser des voyous qui se revendiquent comme des enseignants prendre en otages des élèves et des parents innocents depuis plus de 7 mois '?'l'état doit assumer ces responsabilités pour punir ces voyous qui prennent en otages toutes une population une situation n'a jamais exister dans aucun pays aux monde il est temps de pénaliser ses enseignants qui font déjà un très mauvais travail vu le niveaux de leurs élèves et ses syndicats de la honte '?'au minimum il faut bloquer le virement des salaires ainsi que la mise en place des retenus de salaires de1/3 sur le nombre de mois de blocage des notes '?'le laxisme à trop durer avec ces enseignants de « Akhir Zman ».
L'état n'a plus les moyens de répondre aux caprices de ces enseignants alors ils tapent sur les élèves qui sont pour rien et ne sont que des victimes de ces enseignants qui ne méritent pas la profession d'enseignant ,l'enseignant doit être un exemple et non pas un voyou comme leur chef syndicaliste.
veritas
La solution est simple .
a posté le 02-05-2023 à 13:20
il faut arrêter le versement des salaires des enseignants ils s'inclineront en 1/4 de tour'?'assez de laxisme avec ceux prônent la destruction de l'état du pays et des tunisiens..il ne faut pas chercher trop loin il suffit d'être ferme et de trouver les solutions qui les touche aux portefeuilles pour les faire plier .
DHEJ
A rétention des notes...
a posté le 02-05-2023 à 13:15
Rétention des salaires et c'est la justice!