alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 22:55
Dernières news
Le ministère du Commerce annonce le plafonnement des marges sur plusieurs produits
04/07/2022 | 18:35
1 min
Le ministère du Commerce annonce le plafonnement des marges sur plusieurs produits

 

Le ministère du Commerce et du Développement des exportations a annoncé, dans un communiqué publié ce lundi 4 juillet 2022, que, suite à la mise en œuvre du plan spécial de soutien au pouvoir d'achat du consommateur, une réduction automatique des marges bénéficiaires au niveau de la grande distribution et du détail, a été décidée, à compter du mardi 5 juillet, sur un certain nombre de produits de consommation dont les prix ont augmenté au cours de la période précédente.

 

Cette réduction concerne l'eau minérale, des boissons, des jus de fruits, des huiles végétales, des conserves alimentaires, des produits de nettoyage et des articles d'hygiène. Le plafond des marges bénéficiaires a été fixé à 8% au niveau du commerce de gros et 14% au niveau du détail et varient d'un produit à un autre.

 

M.B.Z

04/07/2022 | 18:35
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Toujours la même ruse. Lorsque le ministère du Commerce parle du plafonnement d'un prix quelconque, il faut s'attendre à une augmentation calculée et préparée par avance.
a posté le 04-07-2022 à 21:03
Rappelez-vous du prix des pommes de terre, lorsqu'elles coûtaient entre 700 millimes et 1,- dinar le kilo et que le ministère les avait plafonnées à 1,400 le kilo.
Rappelez-vous de la visite du président Kaïs Saïed, au dépôt de fer à béton de Boumhel. Lorsqu'il annonça à un ouvrier bouche bée, qu'il allait limoger le gouverneur de Ben Arous à la journée même, parce qu'il avait préparé son dévoué Ezzeddine Chelbi, comment le prix de la barre fer de 12 millimètres de diamètre, coûtait entre 18 et 22 dinars et comment elle coûte maintenant entre34 et 36 dinars.
Rappelez-vous du rabais du 6 août 2021, d'au moins 5% sur les prix d'eau minérale, comment maintenant leur prix a presque doublé et le nombre de leurs marques a douteusement augmenté comme poussent les champignons, au point que les Tunisiens craignent un sabotage de cette industrie, contre leur eau potable de la SONEDE, comme la crainte du sabotage de l'enseignement privé contre l'enseignement étatique, s'est avéré véridique en Tunisie.
C'est une ruse d'attrape-nigauds à deux sous troués, qui demeure un faux calmant placébo pour les débiles.
Allah yostir Tounes.