alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 10:06
Dernières news
L’AMT porte plainte contre l’avocat Ridha Raddaoui
06/07/2021 | 16:16
2 min
L’AMT porte plainte contre l’avocat Ridha Raddaoui

 

L'Association des magistrats tunisiens (AMT), a annoncé, dans un communiqué publié ce mardi 6 juillet 2021, avoir déposé deux plaintes pénales, la première concerne l'ouverture d'une enquête sur les déclarations de l'un des membres du comité de défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Ridha Raddaoui, et la deuxième pour l’ouverture d’une enquête contre le propriétaire de la page « Tunisie Politique » sur Facebook.

 

L’AMT a estimé que les déclarations de Ridha Raddaoui accusent directement l’association, soulignant que l’enquête déterminera si des poursuites seront engagées, si ses propos sur l’existence d’un tel grave dossier de corruption s’avèrent fondés, à l’encontre des impliqués ou alors une procédure sera engagée contre l’avocat si le dossier s’avère erroné et diffamatoire.  

 

Quant à la page « Tunisie politique », l’AMT a précisé être victime d’une campagne de diffamation sur la page en question, « qui a nommément cité le président de l’association et lui a imputé les insinuations de Ridha Raddaoui ». Elle a enfin démenti tout le contenu publié sur la page en question la concernant ou concernant les membres de son bureau exécutif, déplorant des « tentatives malveillantes pour nuire à sa crédibilité afin de servir les intérêts d'agendas de corruption touchés par l'ouverture de dossiers disciplinaires ».

 

Le Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi a publié une vidéo, vendredi 2 juillet, sur sa page Facebook accusant Rached Ghannouchi d’avoir personnellement interféré au profit de Béchir Akremi dans le but de lui porter secours.  

Jeudi dernier, le Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi a révélé plusieurs infractions et dépassements commis par le Béchir Akremi en lien avec des affaires de terrorisme étouffées accusant celui-ci d’être « le procureur des terroristes ». 

 

Selon la même source, Rached Ghannouchi aurait contacté un juge qui n’est pas membre du Conseil supérieur de la magistrature pour sceller un deal permettant à la fois à Taieb Rached de se retirer et à Béchir Akremi d’être blanchi. 

Le Comité a assuré que le report de la décision du conseil de discipline de l’Ordre judiciaire concernant Béchir Akremi au 12 juillet courant, était la preuve de l’ingérence du président du Parlement et chef du parti Ennahdha. 

Il a appelé, dans ce sens, l’ordre des avocats, celui des huissiers de justice et la Fédération de l’enseignement supérieur, à prendre contact avec leurs adhérents afin de trouver le moyen de les protéger contre le harcèlement qu’ils subissent depuis août 2020, date de l’éclatement de l’affaire Taieb Rached et Béchir Akremi.  

 

M.B.Z

 

06/07/2021 | 16:16
2 min
Suivez-nous
Commentaires
G&G
Ces malheureux avocats qui chassent pour le compte adverses
a posté le 12-07-2021 à 09:57
Ben Ali doit se retourner dans sa tombe. Les avocats l'avaient dégagé pour s'emparer du butin et l'offrir sur un plateau d'argent à Ghanouchi et ses acolytes de l'injustice. loooooooooooool.
Ghobz ou ma... hahaha.
Nephentes
En Tunisie le deshonneur ne tue pas
a posté le 07-07-2021 à 09:50
Aucun sens de l'honneur et encore moins celui de la Justice

Obnibules par leur esprit obscene de caste cette Association de la Malfaisance ne parvient meme pas a saisir l'ampleur du rejet et du degout qu'elle suscite chez les citoyens

Abject.
DIEHK
@ Association Malfaisante Tunisienne!!!
a posté le 07-07-2021 à 08:12
AMT = Association Malfaisante Tunisienne!!!
Le temps joue contre vous,
Toutes les Dictatures et ses soutiens payeront un jour ou l'autre les dégâts causés par leur inculture malfaisante envers notre peuple et notre justice sera terrible surtout envers le grand boucher de la l'Injustice Tunisienne depuis 2012!
N'est ce pas Mr Gros ventre sur lequel un pantalon est attaché avec un fil ?
Il se reconnaîtra car il est en train de man'?uvrer en coulisse pour sauver ce qui reste de leurs '?uvres "hallal" ?
A4
Khaldoun lève toi, ils sont devenus cons !
a posté le 06-07-2021 à 16:58
JUGES SANS JUGEOTE
Ecrit par A4, Tunis, le 27 Septembre 2019

C'est mon grand maître qui me l'a dit
Il me l'a même écrit de ses mains
"Il n'y a ni peuple ni pays
Quand les juges ne sont que des crétins"

Il me l'a dit sans mâcher ses mots
L'a répété avec insistance
"Juges corrompus sont source de maux
Source d'échecs et de décadence"

Voyez jeunesse comme il a raison
Regardez bien ces juges peu fiers
Qui traînent de saison en saison
Pour étouffer les sales affaires

Ils traînent, cachant la vérité
Protégeant criminels et malfrats
Instaurant haine et impunité
Répandant peste et choléra

Regardez cette bande d'ingrats
Sensés sauver veuves et orphelins
Mais les voilà du côté des rats
Du côté des laids et des vilains

Ils sont sensés appliquer la loi
Avec courage et sans calcul
Les voilà avec les hors-la-loi
Sans dignité, sans aucun scrupule

Mon grand maître c'est bien sûr Khaldoun
Il nous le rappelle avec panache
Vous l'avez tous compris, sauf ces clowns
Ces sales juges crapuleux et lâches
DHEJ
Trop fort
a posté le à 17:35
Merci pour ce chef d'oeuvres!
The Mirror
12 juillet 2021: "Fête de la Justice" ou "Enterrement de la Justice"
a posté le 06-07-2021 à 16:51
Selon le comité de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, Béchir Akremi est un juge nommé par Ennahdha, pour protéger les actes terroristes commis par Ennahdha.

Le 12 juillet 2021, Akremi sera entendu de nouveau par la Justice.

Deux scénarios sont possibles :

PREMIER SCENARIO : Béchir Akremi sera inculpé et sera traduit devant la justice. Akremi pourra tout déballer sur les crimes terroristes de Ghannouchi.
Auquel cas, les tunisiens feront du 12 juillet de chaque année, la "Fête nationale de la Justice".
DEUXIEME SCENARIO : Ghannouchi réussira à sauver Béchir Akremi. Akremi sera innocenté, ou, au pire des cas, il aura une banale sanction administrative du Conseil de discipline.
Les tunisiens feront du 12 juillet de chaque année, un cérémonial de pisse sur la tombe de la Justice tunisienne.
DHEJ
La justice tunisienne est déjà enterrée...
a posté le à 20:44
Je te cite l'article suivant:

Article 17.

Toute accusation ou plainte portée contre un juge dans l'exercice de ses fonctions judiciaires et professionnelles doit être entendue

rapidement et équitablement selon la procédure appropriée.


Le juge a le droit de répondre, sa cause doit être entendue équitablement. La phase initiale de l'affaire doit rester confidentielle, à moins que le juge ne demande qu'il en soit autrement.


Alors cet article 17 est sujet de quelle convention?
DHEJ
Et tout le comité de défense...
a posté le 06-07-2021 à 16:44
Porte plainte P'?NALE contre l'AMT.


Tous égaux devant la loi;

Yabta chwaya!