alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 15:03
Sur les réseaux
La toile applaudit la nomination de Youssef Fennira au ministère de la Formation professionnelle
16/01/2021 | 20:31
1 min
La toile applaudit la nomination de Youssef Fennira au ministère de la Formation professionnelle

Youssef Fennira a été nommé ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi samedi 16 janvier 2021, dans le cadre du remaniement ministériel opéré par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi

 

Cette nomination a été largement applaudie par la toile tunisienne. Certains internautes ont évoqué un retour par la grande porte rappelant le limogeage du jeune homme de l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (Aneti) où il était directeur général. Comme quoi, le Karma, ça craint !  

 

D’autres ont exprimé leurs félicitations à M. Fennira vantant un homme visionnaire et moderne. 

 

 

La gent féminine a, en particulier, mis l’accent sur le physique avantageux de ce ministre tout juste âgé de 34 ans. Ce qui nous renvoie à l’engouement qui a accompagné la nomination de Moez Chakchouk au ministère du Transport et de la Logistique. 

 

 

N.J. 

16/01/2021 | 20:31
1 min
Suivez-nous
Commentaires
abouali
The right man in the right place ?
a posté le 17-01-2021 à 15:42
Une banlieue qui s'enflamme parce que l'un des siens a été nommé Ministre. Des fans qui s'extasient sur l'aspect physique du nouveau titulaire du poste. D'autres enfin qui applaudissent ce choix arguant de la jeunesse du personnage et des promesses dont on prétend qu'il est porteur.
Tout ceci provient probablement du fait que l'on a sous-estimé la complexité et en même temps le poids économique et social du secteur, et que l'on n'a vu dans cette désignation que le côté promotion d'un jeune, sans plus.
Or , sans parler de la question de l'Emploi, la formation professionnelle seule, c'est plus de 200 centres dans le dispositif public, qui accueillent plus de 120000 stagiaires, du niveau CAP jusqu'au BTS, dans plus de 300 spécialités de formations qualifiantes et diplômantes. C'est aussi un secteur privé important et diversifié qui offre des formations homologuées ( 60, reconnues). Sans compter l'apprentissage en entreprise qui offre des opportunités d'acquisition de compétences pour plus de 20000 jeunes. C'est également la formation continue, à travers la promotion professionnelle (10000 bénéficiaires) ou les droits de tirage (32000 travailleurs) et les crédits d'impôts (2000 entreprises et un montant de 72000 MDT)
(Source : Observatoire National de l'Emploi et des Qualifications -ONEQ)
J'ai cité ces quelques chiffres pour souligner l'importance d'un secteur à même de contribuer pleinement à l'amélioration de l'employabilité des jeunes et du soutien aux entreprises à travers le développement des compétences. Par ces temps de crise, il peut contribuer, associé aux programmes d'emploi, à favoriser le lancement de petits projets et l'installation à compte propre. Ceux qui le dénigrent sans le connaître, ou qui "conseillent" de supprimer ce Département, devraient donc se renseigner avant d'émettre des jugements non fondés.
En tout état de cause, c'est un domaine tellement diversifié et ramifié qu'il me semble échapper au champ de connaissance du candidat à sa gestion. Je l'ai écrit dans un autre post, sous d'autres cieux, "ce poste est confié à d'éminents chercheurs et praticiens des problématiques des ressources humaines et des qualifications, du fonctionnement du marché du travail ou du rôle des compétences dans le l'activité des entreprises". Ce jeune homme me paraît trop léger et ne possède aucun background ni connaissances pour endosser une telle responsabilité. Se réjouir de sa nomination est une chose, mais garantir qu'il puisse en assumer les contraintes et les contingences future en est une autre !
Nephentes
Imbeciles heureux
a posté le 17-01-2021 à 15:30
les gens font preuve d'enthousiasme et de bienveillance vis a vis d'une personne qu'ils ne connaissent pas
Citoyen a
'? voir
a posté le 17-01-2021 à 14:47
?
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2721526968162570&id=2123990004582939
Achille
Rectification
a posté le 17-01-2021 à 12:46
C'est le ministère de la formation pro en fait j'ai confondu avec le ministère de l'emploi, je lisais l'autre biographie peut etre, mais en tout cas mon avis reste valable, et a quoi sert tout un ministère de la formation pro sachant que le ministère de l'emploi n'arrive pas a créé de l'emploi ? y'a comme une sorte d'erreur architecturale au sein de la structure ministérielle. Un ministère a lui tout seul de la formation qui forme des gens dans un pays qui manque de secteurs d'embauches, qui ne dynamise pas ses industries, ne les multiplies pas, n'en crée pas de nouvelle, qui n'est pas agressif dans sa stratégie de développement, qui n'a même pas de stratégie de développement disant le clairement, et qui ne crée pas de richesse nouvelle, de régions nouvelles où s'offre l'emploi en délocalisant ou en appelant a délocaliser en Tunisie, pas de création de pôles nouveaux, un pays qui te fout un mec du contentieux en pleine culture de la nation, et qui te torpille les entreprises a coup de y'a pas de financement et a coup de banques qui se foutent de la gueule de toute la république et du développement, des banques agressives qui ont elles même des stratégies d'offensives contre la nation en vu de prendre le maximum sans trop donner.
Il faut supprimer ce ministère et le rattacher a l'emploi, un département suffirait. Le département de la formation pro c'est tout pas la peine de nommer un ministre et de faire tourner tout un ministère et ses problèmes de corruption et d'infiltration et d'incompétence.
Il faut réduire les composantes au strict minimum, il faut supprimer ce qui n'est pas nécessaire et réduire a un département ce qui ne nécessite qu'un département avec nombre réduit lui aussi de gens en charge.
Le moins y'en a le moins y'aura de problème et le plus y'aura de l'efficacité et de la responsabilité direct !
La galaxie gouvernementale et administrative ça ne sert plus la Tunisie !
Mais le gouvernement a peur de mettre au chômage les membres de la galaxie gouvernementale et administrative, comment faire ? il faut appliquer la stratégie de développement et envoyer ses gens chez des entreprises.
takilas
Non seulement les sudistes de nahdha sont recrutés pour la forme et sans compétence rien que par la connivence de nahdha.
a posté le 17-01-2021 à 12:28
Mais de plus leur recrutement fantoche s'effectue à la ville de Tunis et ce pour empêcher, par haine et régionalisme, tous les autres originaires d'être recrutés et leur barrer toute possibilité.
Ce n'est pas de la dictature et du colonialisme, c'est beaucoup plus fort et inégalable depuis la nuit des temps.
Imaginez leur sauvagerie cette caste de sudistes lèche-bottes ( votants ) de nahdha.
Démocratie et élections dites-vous ? Tozz kallaba wa moujrmine hal ...
Selim
Arrêtez les débilités
a posté le 17-01-2021 à 11:30
Brabbi arrêtez avec ce genre d'articles à deux balles , la toile ne se limite pas aux 4 personnes que tu as comme amis dans ton FB, la toile n'applaudit rien , je pense au contraire il y a un désintérêt total à ce nième remaniement, espérons que ce nouveau ministre fera mieux que celui du transport à qui vous avez publié les mêmes débilités
Moncef abid
Félicitations !
a posté le 17-01-2021 à 09:20
On attend beaucoup de vous pour moderniser la formation professionnelle et résoudre le problème de l'emploi. Aujourd'hui, le chomage a atteint un niveau très élevé dans les régions de l'intérieures et même dans les régions côtières. Les raisons principales c'est que le programme de l'enseignemenr ne répond plus aux besoins des entreprises d'une part et d'autre part la politique de l'économie solidaire n'a pas été appliquée comme il faut. Il va falloir coordonner votre ministère avec celui l'éducation et de l'enseignement supérieur. Bonne chance !
Bqccarus
Jeunesse
a posté le 17-01-2021 à 07:31
Les nouveaux métiers c notre salut
Il n y a que les jeunes qui les conaissent
Laissons les faire
G&G
Il est beau
a posté le 16-01-2021 à 23:11
Oui il est beau et il pourra creuser un trou dans l'eau.
Son look n'a rien avoir avec la réalité du terrain. Il n'y a que la théorie "Sissi" qui marchera contre cette horde ascendante de pilleurs des grandes surfaces. La formation professionnelle? mon oeuil !!!! Il n'y a que l'armée qui soit capable de former les déformés.
Pauvre sinistre qui croit pouvoir convaincre un million de bon à rien d'attendre encore des années dans le chômage le temps qu'ils soient formés.
Pauvre ministre qu'on a jeté dans la gueule du loup.
Djihan Bader
Commentaire
a posté le 16-01-2021 à 22:30
C'est un nouveau visage, frais et innovateur avec une expérience intéressante malgré son jeun age. LA TUNISIE a besoin d'un visionnaire talentueux comme lui, rigoureux et plein d'ambitions pour avancer. Espérant qu'il soit un homme de terrain et qu'il fasse bouger les choses... on en a grand besoin ... enchantée Mr. le Ministre !
Aziz
les bobos de la marsa sont contents
a posté le 16-01-2021 à 22:24
@businessnews la toile ne se limite pas aux bobos de la marsa. esperons que ce ministre fera mieux que l'actuel boys band ministre du transport ki lui est entrain de couler tunisair et autres par ses decisions peu judicieuses et ponderees...
Achille
La toile d'araignée
a posté le à 11:48
Je pense qu'ils parlent de la toile d'araignée car ce ministre va tellement chômé comme tous ces prédécesseurs qu'il va y'avoir plein de poussière et du vide très bon pour les araignées pour faire leurs toiles dans les bureaux du ministère de l'emploi qui est un ministère fictif disant le clairement qui n'a jamais servit a créé de l'emploi en Tunisie, c'est la croissance économique, les secteurs d'industries diverses et la culture qui eux en créent et peuvent prétendre a en créer.
Welles
Il ne fera rien
a posté le à 10:22
Il ne fera rien car le pays est en faillite, il a succombé aux honneurs islamistes et kleb Tounes mais il sera dégagé dans trois mois à peine .