alexametrics
Dernières news

La polémique enfle autour de Nabil Karoui et Olfa Terras

Temps de lecture : 2 min
La polémique enfle autour de Nabil Karoui et Olfa Terras

 

A quelques jours des élections législatives et du second tour de l’élection présidentielle, prévu le 13 octobre, les coups bas se font de plus en plus virulents. En cette soirée du mercredi 2 octobre 2019, des documents publiés sur les réseaux sociaux, dont l’authenticité reste à prouver, ont fait grand bruit. Nabil Karoui, candidat à la présidentielle, actuellement en détention, et Olfa Terras candidate aux législatives, initiatrice de 3ich Tounsi, auraient fait appel à des agences de lobbying pour consolider leur positionnement sur l’échiquier national et chercher des appuis à l’échelle internationale.

Il n’en fallait pas moins pour que l’information se propage comme une trainée de poudre. D’aucuns se réjouissant que des adversaires soient mis en mauvaise posture, d’autres s’insurgeant contre les basses manœuvres et le timing de l’apparition de tels documents.

 

Selon cette « fuite », Nabil Karoui aurait signé un contrat avec une boîte de lobbying (Dickens and Madson) afin de pousser vers une politique favorable à la Tunisie et notamment de mener des actions de lobbying auprès des cercles de pouvoir américains, russes, auprès des Nations-Unis et d’autres puissances et organisations dans le but final de favoriser l’accession du candidat à la présidence de la République. D’après le document, des rencontres auraient été prévues avec Donald Trump et Vladimir Poutine et l’agence se serait engagée à obtenir un soutien matériel pour la promotion du candidat.

Pour ce qui est de Olfa Terras, elle aurait engagé une autre firme (America to Africa Consulting) pour booster son image à l’étranger, le but étant de rencontrer, elle aussi, des chefs d’Etat et de gouvernement, des dirigeants, des chefs d’importantes institutions etc. La boîte aurait eu également pour mission de faciliter des rencontres avec des chefs d’entreprise aux USA, en particulier issus de la diaspora tunisienne ou ayant des intérêts en Tunisie.

 

Se basant sur ces documents, les insultes et les accusations ont fusé de toutes parts. Certains allant même jusqu’à accuser les deux candidats de traîtrise. Sans se poser la question sur l’origine de ces documents, la polémique enfle et les réseaux sociaux se sont rapidement transformés en ring entre ceux qui tapent sur les candidats et ceux qui mettent en doute l’authenticité d’une telle « fuite », en dénonçant les intentions de ceux qui se cachent derrière et l’étrange timing…

Un climat électoral sous haute tension, jetant encore plus l’incertitude sur le devenir d’une jeune démocratie qui s’enlise.

 

I.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (56)

Commenter

Microbio
| 03-10-2019 21:48
Pouvez-vous nous fournir la liste des députés de l'ARP, contre lesquels une abrogation de amnistie, a été demandée?

Merci.

antireligion
| 03-10-2019 21:39
NABIL KAROUI est comme le SON plus on l'enfonce plus il remonte pour ses ennemis il reste qu'une seule solution lui faire subir le même sort que les deux 'autres suivez mon regard malheureusement en ce moment la Tunisie est comme l'orphelin dans le festin des hypocrites

Abel Chater
| 03-10-2019 20:28
Nos politiciens travaillent et militent depuis leur jeune âge contre la dictature, le despotisme, la torture, l'inégalité, l'iniquité et l'injustice. Ils ont souffert jusqu'à la mort avec leurs familles. Ils continuent à militer même pour leur survie quotidienne. Puis leur sortent ces champignons de l'ombre et du dollar étranger, pour leur voler tout leurs acquis démocratiques par un dinar qu'ils ont eux-mêmes dévalué, afin de mettre leur main sur notre propre patrie tunisienne, au vu et au su de toutes les âmes vivantes des Tunisiens.
Qui connaissait Slim Riahi, avant qu'il ne vienne distribuer ses dollars libyens à gauche et à droite, en tant que «bienfaiteur» par ses fausses promesses aux nécessiteux, puis par sa mainmise sur l'un des plus anciennes équipes du football tunisien, le Club Africain de la capitale Tunis?
Maintenant, il s'est transformé en le génie de la politique et ose même se présenter pour la présidence de la République, suivant la devise : «avec l'argent de l'étranger, tu es en Tunisie un nouveau-né».
Qui connaissait Nabil Karoui, la marionnette de l'Italien Silvio Berlusconi, avant qu'il n'ait distribué des repas gratuits et des meubles usagés, qu'il prenait des uns pour les offrir à d'autres bien médiatisés en son nom et au nom de son défunt fils Khalil, par le biais de sa propre chaîne Nessma TV et sans qu'il ne perde le moindre mot, au sujet de sa préparation pour les élections présidentielles?
L'homme médiatisait même la couleur du jaune d'?uf dans le plat qu'il offrait aux mendiants et de l'autre côté, il jonglait avec les milliards de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale. Il vole des milliards aux Tunisiens, tout en investissant quelques milliers de dinars en nourriture, par lesquels il corrompt des pauvres apolitiques et analphabètes ruraux, pour qu'ils l'élisent aux élections présidentielles, dont il a tenues secret à tout le monde. Une fois devenu président de la République, il aura récupéré des milliers de fois ce qu'il a dépensé pour la «makrouna bessalssa».
Qui connaissait la femme rurale de Menzel Bourguiba, Olfa Bent Terras, avant qu'elle ne vienne jouer un mauvais tour aux Tunisiens, par l'argent de son mari le Français Guillaume Rambourg, en distribuant ses fausses promesses médiatiques à gauche et à droite, dans le seul but d'acquérir une place sur la scène politique tunisienne à la vitesse de l'éclair. Non pas par son militantisme, mais par les dollars de son mari?
Une ruse des plus bestiales des ruses. Une ruse d'attrape-nigauds trop utilisée en Europe, surtout contre les Européens d'âge avancé. Je ferais et je ferais et je referais pour toi ceci et cela jusqu'à dans l'Au-delà, à condition que tu me choisisses et que tu m'inscrives dans ton testament.
En Tunisie, un peu de spots télévisés, des pancartes avec les nigauds eux-mêmes, puis surgit l'auteur principal de la ruse Olfa Rambourg bent Terras sur la scène principale, pour se présenter à un poste politique avec le soutien des nigauds comme trouve Nabil Karoui le soutien des mendiants et Slim Riahi le soutien des Clubistes.
« Aïch tounsi » se transforme en une force politique par la ruse et les fausses promesses, et notre vraie militante de la Tunisie, la défunte Maya Jribi, la pauvre de Bou Arada, mourut jeune et pauvre, ayant milité pour le droit des Tunisiens sans la moindre programmation maligne, de profit et d'intérêt personnels.
Maintenant le jeu démocratique nous est plus clair que le soleil d'un juillet tunisien. Les autres ont milité sur place par leur vie pour que les Tunisiens acquièrent leur liberté, puis nous viennent les «Abou Dollar» de l'étranger, s'emparer du beurre et de l'argent du beurre des Tunisiens.
La vigilance est ici expressément requise de tous les Tunisiens, sans perdre votre temps à m'insulter et à virer le sujet vers le mirage de notre Sahara.
Vive la Tunisie démocratique arabe et musulmane de régime parlementaire.

Maryem
| 03-10-2019 20:22
a partir du headquarters de facebook Hacker Way in Menlo Park, CA 94025 silicon valley...Comme ils l ont fait en Inde en imposant Modi comme premier ministre...Tenter de comprendre comment le plus grand réseau social informe, influence voire manipule ses utilisateurs n est pas difficile a expliquer..la bataille du net sera manipulee a partir de chambres noires....

Realiste
| 03-10-2019 20:17
On apprend que Karoui a paye 1 million de dollars a un lobbyiste Ari Ben Menashe, un espion israélien et trafiquant d'armes pour arranger des rencontres avec Trump et Poutine. Il n'y a pu eu de rencontres donc cet opération était une escroquerie et une perte sèche pour NK. Nabil Karoui qu'on présente comme très intelligent et grand manipulateur s'avère être très crédule et facilement manipulé. Une petite recherche sur Google va prouver que cet Ari n'est pas fréquentable.

Samir
| 03-10-2019 19:16
Serait-il une occasion.pour faire dégager et refouler tous ceux qui ont causé des dégâts à la Tunisie par ces deux Bizertins ?
Bizerte est la ville qui a dégagé le dernier soldat étranger de la Tunisie un certain 15 octobre ?
Est-ce que l'histoire se répète le 13 octobre pour refouler et mettre fin à l'exercice à tous les concurrents qui ont échoué par ces deux Bizertins.
Ce sont des bonnes coïncidences qui pourraient être bonnes pour la Tunisie et pour sa prospérité.
Il s'agit là de Bizerte d'une adéquation.avec "" la fête de jala "" .
Tout est probable surtout les sondages donnent les favoris Nabil Karoui et le coeur de la Tunisie et de même Mme Olfa Terras et son parti 3aich Tounsi.
Enfin, tout est possible !!!!

rz
| 03-10-2019 18:31
Encore un autre coup monte de la même trempé que celle qui a travaillé pour la monté de KS. La mondialisation sème la zizanie partout alors il faut toujours avoir la tête sur les épaules et ne pas s'emporter au moindre signal !

élève
| 03-10-2019 18:30
oui The Mirror, je courroie que vous avez rizon.
nice pas ! HEIN ?!

Ali
| 03-10-2019 18:22
Le document a été publié aujourd'hui sur le site officiel du ministère américain de la justice. A ceux qui parlent de coups bas et de traîtres de le consulter. Ils se feront si petits.

Hamdi
| 03-10-2019 18:19
tiens tiens..ca se passera comme ça..cherchez pourquoi..

Bhiri a tout préparé depuis 2013 avant de quitter le ministère, au cas ou ce jour arrive..vous voyez bien que Ennahdha ne lacehera rien , et s'il le faut ruiner le pays

A lire aussi

L’Association des magistrats tunisiens a rendu public, ce mercredi 23 septembre 2020, pour répondre

23/09/2020 22:42
3

Il avait été en contact avec une personne infectée

23/09/2020 21:39
2

Lors d'un conseil ministériel

23/09/2020 21:14
2

La réunion a abordé l’importance de mettre la liquidité nécessaire à la disposition de la Cnam et de

23/09/2020 20:51
5