alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 00:08
Dernières news
La Chirurgie esthétique tunisienne consacrée à la pointe des techniques mondiales
29/05/2024 | 16:28
4 min
La Chirurgie esthétique tunisienne consacrée à la pointe des techniques mondiales

 

Le congrés national de chirurgie esthétique en Tunisie vient de clôturer sa dixième cession. La Société tunisienne de chirurgie esthétique (STCE) organisatrice de l’évènement, avait vu les choses en grand, à l’image de ce qu’est la chirurgie esthétique en Tunisie.

Trois jours qui ont vu défiler à la tribune des présentations et des conférences aussi pointues les unes que les autres, par des chirurgiens de nombreux pays présents.

Trois jours qui ont commencé par consacrer un hommage appuyé à l’un des pères de la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique en Tunisie, le Docteur Abdelaziz Nefzi parti en juin 2023. Un hommage justifié par tout ce qu’il a pu apporter, et trois jours n’auraient pas suffi à dresser le bilan de tous ses apports savants. C’était un éminant savant doublé d’un Homme profondément bon.

Ce dixième congrès a vu se dérouler des live surgery. Des chirurgiens étrangers venus partager leurs techniques, les docteurs Alexander Aslani et Erdem Tezel notamment étaient filmés en direct du bloc opératoire pour décrire leurs méthodes opératoires et échanger ainsi avec la communauté scientifique de chirurgie esthétique tunisienne. Laquelle n’a rien à envier au reste du monde, mais beaucoup à échanger. 

 

Une place importante a été faite aux technologies d’avenir, cette chirurgie mini invasive qui consiste à éviter tant que faire se peut la chirurgie classique invasive.  Cette tendance qui se généralise ne concerne pas uniquement la chirurgie esthétique, la science la généralise partout où la chirurgie est nécessaire et où elle est possible. On la retrouve ainsi notamment en chirurgie orthopédique, en chirurgie cardiaque ou en chirurgie gynécologique. Cette technique permet de ne pas avoir de gestes chirurgicaux lourds et invasifs qui eux prolongent la convalescence du patient et augmentent les risques opératoires notamment.

Ce mini invasif est combiné dans l’esthétique, avec ce qui est appelé la chirurgie régénérative. On en retrouve des déclinaisons dans d’autres spécialités comme celles qui s’appuient sur les cellules souches.

Le congrès mondial de chirurgie esthétique qui se déroulera en juin et qui rassemblera plus de 6000 chirurgiens plastiques de par le monde ne s’y trompe pas quand il pose pour thème « la médecine régénérative et la chirurgie mini invasive ».

C’est dire à quel point la Société tunisienne de chirurgie esthétique qui a largement abordé ce thème est avant-gardiste, tournée vers l’avenir et vers l’excellence à l’image de ses membres.

Ce qui est ainsi avancé par la communauté scientifique comme la chirurgie d’avenir dans le monde est un sujet abordé, traité, développé, étudié et recherché en Tunisie depuis des années déjà.

 

Le Docteur Alexander Aslani, spécialiste dans la chirurgie régénérative a donné un aperçu de l’état de son art lors de sa live surgery. Ensuite, le Docteur Nedra Gharbi, chirurgienne en microchirurgie, en plastique et esthétique, spécialiste dans le mini invasif et le régénératif, a présenté le résultat de ses dix dernières années d’activités sur la combinaison du mini invasif avec le régénératif avec chiffres, statistiques et bilans. Ce qui est pensé comme l’avenir de la chirurgie esthétique dans le monde est déjà une réalité en Tunisie et depuis dix ans.

Ainsi le lifting du visage qu’on imaginait être une chirurgie lourde avec une convalescence longue se pratique en Tunisie depuis dix ans et dans un petit nombre d’autres pays dans certains cas, par trois petits points associés à une technique qui permet à la peau de produire son collagène pour se retendre naturellement. Fini les cicatrices au niveau des oreilles, l’aspect parfois artificielle d’une peau tirée et les risques post opératoires inhérents à toute chirurgie invasive. Ce qui est vrai pour le visage est également appliqué aux liposucions, et ces techniques vont ainsi permettre à la peau de se retendre naturellement tant sous les bras, que dans le cou, le ventre ou les cuisses. Quand le meilleur allié pour le corps et le corps lui-même.

 

Cette communauté scientifique mondiale ne s’y trompe pas non plus, et voit dans la chirurgie esthétique tunisienne l’excellence et la prospective qui la caractérise. La même chirurgienne ira au congrès cette fois-ci mondial, présenter aux six mille chirurgiens présents le résultat de ses dix ans de travaux sur le mini invasif combiné au régénératif. Elle ira parler au monde scientifique de l’avenir possible en chirurgie esthétique, en s’appuyant sur le présent de la Tunisie, issue des dix dernières années de ce qui y est pratiqué.

Ce 10ème congrès de chirurgie esthétique en Tunisie a été un franc succès dans ce sens qu’il a rassemblé qualité et expertise, qu’il a su mettre en exergue l’excellence tunisienne en avant et qu’il a rappelé à la Société Savante plastique mondiale que si les pays à l’avant-garde de la médecine esthétique se comptent sur les doigts de deux mains, la Tunisie est parmi ceux-là.

Tout ceci fera dire à l’un des étrangers présent : « la Tunisie a consacré sa place de pointe dans la chirurgie esthétique mondiale ».

 

F.B.A.

29/05/2024 | 16:28
4 min
Suivez-nous
Commentaires
veritas
il y'a eu trop d'accidents.
a posté le 29-05-2024 à 16:54
il y'a des patients qui ont péris suite à des diagnostics non approfondis'?'il ne faut plus accepter des patients qui représentent même un risque de 1% il faut opter pour un objectif de zéro accident en chirurgie plastique'?'il vaut mieux refuser des gens que d'avoir des dégâts humains.