alexametrics
vendredi 19 août 2022
Heure de Tunis : 05:33
Dernières news
La Banque mondiale accorde un prêt à la Tunisie pour couvrir les importations de céréales
29/06/2022 | 08:19
1 min
La Banque mondiale accorde un prêt à la Tunisie pour couvrir les importations de céréales


La Banque mondiale a annoncé, mardi 28 juin 2022 dans un communiqué, l’octroi d’un prêt de 130 millions de dollars à la Tunisie et ce dans le cadre des aides accordées pour atténuer les répercussions de la guerre en Ukraine sur la situation alimentaire. 
 
L’institution a expliqué que ce prêt permettrait « de financer les importations de blé tendre » et « de fournir un soutien d’urgence pour couvrir les importations d’orge pour la production laitière et les besoins en semences des petits exploitants agricoles pour la prochaine campagne céréalière ». 
 
 
La Banque mondiale a précisé que la Tunisie pourrait, ainsi, se procurer « l’équivalant à un mois et demi de consommation », en blé tendre et « quelque 75 000 tonnes d’orge fourragère pour couvrir les besoins des petits producteurs laitiers pendant environ un mois, ainsi que 40 000 tonnes de semences de blé de qualité pour assurer la prochaine campagne de semis, qui commencera au mois d’octobre ». 
 
Selon la même source, ce même prêt rendrait également possible la mise en œuvre « de réformes visant à remédier aux faiblesses et aux distorsions touchant la filière céréalière, en s’attachant notamment à rénover la politique de sécurité alimentaire pour en améliorer l’impact sur la nutrition et la diversification alimentaire ; de renforcer la résilience de la Tunisie aux futures crises alimentaires et de fournir une assistance technique pour moderniser l’Office des céréales et le système de subventions alimentaires du pays ». 
 
 

D’après communiqué  

29/06/2022 | 08:19
1 min
Suivez-nous
Commentaires
SAR
Les prix du blé hors de contrôle
a posté le 29-06-2022 à 15:42
Le prix du blé a d'abord chuté de près de 30% par rapport à son plus haut niveau de la mi-mai.

https://www.godmode-trader.de/rohstoffe/weizen-preis,133977

Les spéculateurs sont probablement à l'origine d'une grande partie de la bulle des prix. Cela ne fonctionne pas éternellement.

C'était déjà le cas dans l'Egypte ancienne :
Les sept années de vaches grasses et les sept années de vaches maigres ont fait de Joseph, l'intendant du pharaon, l'homme le plus riche d'?gypte... et les paysans ont perdu leurs terres, si bien que Joseph a pu les racheter à bas prix grâce à ses gains spéculatifs sur le commerce du blé... vieil exercice, se répète encore et encore depuis trois mille ans.
C'est là que l'on voit ce que fait la bourse. On "exagère la spéculation" parce que cela permet d'amasser de l'argent. C'est pourquoi une telle saleté comme cette soi-disant "bourse" doit disparaître.

D'une manière générale, il faut interdire de gagner de l'argent en spéculant sur les denrées alimentaires. Il est même probable que le bénéfice soit alors exonéré d'impôts, pour couronner le parasitisme. Je ne peux que recommander de ne plus dépendre de ce genre de choses. Qui a besoin de blé ? Le blé est de toute façon malsain (le diabete en Tunisie passe le bonjour!), il rend malade. Il existe des aliments bien plus sains.
TRE
Les prix du blé hors de contrôle
a posté le 29-06-2022 à 15:07
Suite à la crise ukrainienne, le blé est devenu rare et donc cher. Les prix ont même presque doublé entre-temps. C'est de là que naissent les révolutions, notamment dans les pays les plus pauvres.
Le prix du blé, sans doute l'aliment de base le plus important au monde, a fortement augmenté. Sur une période d'un an, le prix de cette céréale a augmenté de pas moins de 74 pour cent. Une telle hausse des prix devrait provoquer la faim dans une grande partie du monde, la situation peut donc être qualifiée de dramatique. Les gouvernements de l'Ouest et de l'Est expriment leur inquiétude et promettent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour désamorcer la crise alimentaire mondiale.

Pour ce faire, il est toutefois nécessaire d'analyser les données fondamentales et donc les causes de la hausse massive des prix. La thèse selon laquelle la crise est une conséquence directe de la guerre en Ukraine est souvent avancée. Une telle thèse, à première vue évidente en raison de la coïncidence des dates, est toutefois difficile à concilier avec les faits. Ainsi, l'Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture (FAO) s'attend à ce que la récolte de blé en Ukraine diminue de 38 pour cent ou de 12,2 millions de tonnes par rapport à l'année précédente en raison de la guerre. Cela ne représente toutefois que 1,6 pour cent de la production mondiale de blé, estimée à 770,8 millions de tonnes. Etant donné que la production de blé est actuellement plus importante dans d'autres parties du monde, la production mondiale ne diminue que de 0,7 pour cent selon les estimations de la FAO.
???
arrêtes de trouver
a posté le à 16:12
des excuses bidons. Un pays qui n'arrive pas à acheter quelques tonnes de blé
est un pays en faillite grace à cet andouille qui veut tout commander.
Tu es idiot ou quoi?
Robonot
buvez du whisky
a posté le 29-06-2022 à 12:55
on gaspille les devises des immigrés ... et on emprunte pour acheter du blé !!
https://www.leconomistemaghrebin.com/2020/02/19/consommation-alcool-tunisie-1ere-arabe-9eme-mondiale/
SAR
@Robonot. vous dites vrai !
a posté le à 15:26
Avec les devises des immigrés on continue à importer encore des voitures pour améliorer la pollution de l'air en Tunisie et toutes sortes des déchets turques..

Allah Lè Yar7im Lèhoum Wèldin !
l'idiot du bled
Erreur que de donner
a posté le 29-06-2022 à 11:54
les dollars à la Tunisie.La Tunisie doit acheter ses graines chez qui elle veut mais la banque paye directement le vendeur.
Et la Tunisie rembourse directement l'établissement bancaire prêteur selon les conditions convenues.
Sinon.....?
nazou de la chameliere
Salauds de fachos !!
a posté le 29-06-2022 à 11:54
Qui n'avaient pas voulu conclure un marché avec le Qatar, qui aurait permis de moderniser l'agriculture !!!

Bouffez du prêt maintenant, abrutis !!!
Ben Bajia
Reponse
a posté le à 13:20
Tant que la mafia qui existe depuis 70 ans en tunisie, tant que la corruption des fonctionnaires etatiques en tunisie ne sont pad encore eradier de la vie potique, tant que les khouangias existent encore, aucun projet ne peut se realiser avec un succes.
Arretez vos commantare basés que sur des gains de corruption et de s'enrichire au detriment du pauvre peuple.
JeNeVeuxPlusPayerPourToutCa
La fuite en avant
a posté le 29-06-2022 à 09:22
Encore un prêt? A quel taux? A quelle échéance? Qui va payer? Nos enfants?
Il ne servira pas à payer les céréales, il servira surtout à combler une infime partie de notre déficit chronique. C'est la fuite en avant, comme tous les gouvernants, les actuels ne seront plus là quand il s'agira de rembourser.
Aujourd'hui tout prêt doit être considéré comme servant à payer les salaires de nos très chers fonctionnaires, car aujourd'hui l'état ne paie plus personne à part ces fonctionnaires, que dieu les bénissent tous, surtout ceux qui sont arrivés en dernier et qui ont fait fuir les vrais qui faisait tourner le pays.
Je ne veux plus payer pour tout ça.