alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 14:25
Dernières news
Kaïs Saïed s’offre un bain de foule au souk Bab El Fellah
14/02/2023 | 22:05
2 min
Kaïs Saïed s’offre un bain de foule au souk Bab El Fellah

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est rendu, mardi 14 février 2023, au souk Bab El Fellah pour inspecter les prix du marché et la disponibilité des produits.

Lors de cette visite, le président de la République a pu discuter avec les citoyens qui lui ont fait part de leur préoccupation du quotidien, notamment, en ce qui concerne les pénuries et les prix exorbitants des denrées alimentaires. Dans cette vidéo de onze minutes, la présidence de la République a pris soin de montrer des citoyens acclamer le chef de l'État et lui exprimer leur soutien.



Tout au long de son inspection, Kaïs Saïed a rappelé que le problème résidait dans les circuits de distribution et dans les manœuvres des spéculateurs pour persécuter le peuple tunisien. Dans ce contexte, il n’a pas cessé de rappeler qu’il n'épargnera aucun effort pour lutter contre les personnes impliquées et qu’elles n’échapperont pas à la justice.


Une citoyenne a indiqué au chef de l’État que plusieurs commerçants avaient changé les prix affichés dès qu’ils avaient appris sa présence au souk. Il lui a promis qu’il allait envoyer “des agents secrets” pour inspecter les prix réels du marché.


Rappelons que le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, mardi 14 février 2023, la ministre du Commerce, Kalthoum Ben Rejeb au palais de Carthage. Le président de République a indiqué à la ministre au début de l’entrevue : “Je sais que vous étiez au marché du gros avant hier et vous avez constaté ce que vous avez pu constater des dépassements et comment les marchandises se perdent en cours de route entre les mains des spéculateurs. Avant hier, 5% uniquement des produits parviennent au marché du gros, et les 95% restants pour persécuter le peuple et vont dans les circuits parallèles”, assure-t-il, soulignant que les faits sont documentés et qu’il y a des aveux concernant les circuits d’affamement dans le but d’envenimer le climat social.


S.H

14/02/2023 | 22:05
2 min
Suivez-nous
Commentaires
BI
La conservation du pouvoir à tout prix est la définition actuelle de la "démocratie".
a posté le 15-02-2023 à 18:24
La plus grande partie de la population est constituée de non-votants, c'est-à-dire de ceux qui ont compris que de telles élections n'engendrent pas la démocratie, mais seulement un électorat profondément divisé.

Pour chaque électeur de groupe ou de parti, l'électeur dissident représente un adversaire. Aucun de ces "diviseurs" n'a le moindre intérêt à ce que le peuple s'unisse et se mette d'accord sur des objectifs communs qui indiquent la direction qu'un gouvernement de service doit soutenir et faire avancer.

Mais tant que la propagande de la division et du clivage sera enseignée comme le bien le plus précieux de la démocratie et que l'électeur zombie, privé de sa propre raison, pensera que sa solution à la misère est la cause de celle-ci, cette comédie politique perverse continuera.

Il est également vrai qu'un gouvernement doit servir et non éduquer, mais ce n'est malheureusement plus le cas. En Tunisie, une caste politique vivant grassement de l'argent de nos impôts éduque son bétail électoral par le biais de ses médias.

Mais comment nous en sortir ?

Quelles élections "produisent" donc la démocratie ?
C'est une question honnête.
Nephentes
Il faut reconnaitre une volonté sincère
a posté le 15-02-2023 à 15:15
Malgré mon opposition a Kaes Saed il faut lui reconnaitre une détermination sincère a lutter contre la paupérisation et la corruption

cette bonne volonté ne suffit pas.
Nassim Térrésse
kaïs Saïed est un farfelu
a posté le 15-02-2023 à 15:07
Il rempile une troisième campagne après un désaveux exponentiel de la population fi jémoria kémla.
lili
bain de fève ( foul ) .....
a posté le 15-02-2023 à 14:40
en attendant le bain de fève à Mornaguiya ...
CHDOULA
JEUX DE MOTS '?'?'.
a posté le 15-02-2023 à 14:06
A ce rythme là, ils vont construire le mur des alimentations comme à Jérusalem !
Fares
Un jeu de mots qui révèle nos maux
a posté le à 16:54
Le peuple tunisien est majoritairement formé de pleurnichards qui croient au retour du Messi et qui n'assument jamais leurs responsabilités. Tel tartout tel peuple et un beau jour tout ce beau monde se trouvera au fond de l'océan à cause de leurs insouciance et irrationalité. Tant pis pour eux.

Si Kaisollah arrive à sortir la Tunisie de sa crise avec des arrestations arbitraires et des menaces, alors je tatouerai la phrase "I love Kaisollah" sur le front. Ce grabuge ne fait que donner au monde et aux bailleurs de fonds (fictifs ?) l'image d'un pays instable géré par des fous.
GZ
@Fares
a posté le à 02:06
Coupons le gazon sous les pieds de Messi (Lionel).
L'autre Messie, on n'a pas fini de l'attendre. Le pays se trouve au fond de la cuvette par la grâce des ratichons, leurs ouailles et leurs continuateurs. Là dessus dieu a tiré la chasse.
Pour me faire pardonner ce bas règlement de "comptes", je ne marque pas des points, je sais, je vous suggère d'écouter Le Messie de G.F. Haendel.
Ah, l'Alléluia ! Mettez le son, la musique ne peut être appréciée en deçà d'un certain volume, et laissez vous transporter. Si vous rencontrez le père éternel, bon... certains croient bien au Messie, dites lui d'avoir pitié de nous.
Taquinerie tout ce qu'il y a d'amical.
Bien à vous
Fares
Zollat
a posté le 15-02-2023 à 12:01
La prochaine fois emmène un "zollat" pour courir derrière ceux qui ont modifié les prix. "Montrez moi celui qui a changé les prix". Pathétique.
l'autre
Ouvrir tous les dossiers des sociétés imports exports et vous comprenez d'où vient la misère de la Tunisie
a posté le 15-02-2023 à 10:13
Monsieur le président, pour comprendre l'origine de la misère et des pénuries des produits alimentaires et non alimentaires, il faut ouvrir les dossiers des sociétés imports -exports de tous les cadres du ministère de l'agriculture et demander l'origine de leurs fortunes. Si vous faites ça vous aurez toute la vérité. ces affaires de détournement des biens et l'argent des citoyens remontent à 20 ans déjà. D'ailleurs les cadres de tous les ministères peuvent être concernés par ces détournements de marché.
HEDI
Et j´ajoute..
a posté le à 11:45
surtout tous les dossiers du BCT !!
Khadija
Un tout petit rappel
a posté le 15-02-2023 à 10:12
Durant les années 60 et jusqu'à 2010, les pouvoirs publics sont maintes fois intervenus pour fixer un prix de vente plafond pour certains denrées. Ainsi, les circuits parallèles se trouvent piégés et sont obligés de liquider sous peine de voir leurs marchandises se faner ou leur causer des pertes sèches.
Le roi du Maroc vient de prendre la même mesure pour contrer la hausse des prix.
C'est pas sorcier !
Abir
Vous êtes gâtés ya Twansa
a posté le 15-02-2023 à 08:53
Sidkom ks sort prendre des photos avec les alimentations, wa entom ichb3ou ! Sa tête nadif de la matière grasse, dont parlait BOURGUIBA allah yarhmou
SALIM
A CEUX QUI ATTENDENT LA NAISSANCE D'UN GARCON
a posté le 15-02-2023 à 07:52
Je leurs propose les prénoms suivants :Wadii,Fadhel,Lotfi,Mabrouk,Ridha,Fethi, Sami,Hafedh,Slah, Noureddine,Tarek, Sahbi...Mais attention,quelques uns qui porteront ces prénoms, risquent d'etre arretés lorsqu'ils deviendront grands.
GZ
@ Sal
a posté le à 02:24
Où avez-vous fait vos classes ?
Chez la STASI Est-allemande,
la Securitate de N. Ceausescu,
le N K V D de l'ex Union Soviétique, ou le Tonton Macoute de Bébé Doc ?
Djodjo
Pathétique
a posté le 15-02-2023 à 04:29
Un peuple de lèche-babouche qui a été éduqué à être soumis au chef du moment dès la plus tendre enfance, selon les derniers élection, 9 personnes sur dix de ce marché ne se sont même pas déplacés pour soutenir son parlement et les voilà unanimes pour le « soutenir ».

Je suppose que la peur du gendarme a joué et que celui parmi eux qui auraient osé dire se qu'il pense réellement se serait retrouvé en grande difficulté, on ne peut pas leur en vouloir et ceci explique certainement cela.

Tant que l'on ne comprendra pas que c'est nous le peuple qui somme souverain et que le chef est là pour nous et pas le contraire, rien à faire, on aura encore droit à d'obscurs prof de droit médiocre qui se retrouve à rouler en berline ronflante avec pléthore de garde du corps venu faire la leçon au petit peuple que nous sommes et c'est bienfait pour nous, on ne mérite pas mieux.


Zaghrtou
Aucun scrupule
a posté le 14-02-2023 à 23:45
***, la populace se réveillera un jour sur une famine. Le populisme n'a jamais créé de richesse.
Carthage Libre
Je le déteste chaque jour qui passe ce malade mental populiste...
a posté le 14-02-2023 à 22:47
Et je déteste ceux qui le soutiennent ou "croient" en cette Momie, qui détruit notre pays ; 7at 2 types en prison, après 2 ans, et juste après sa déculottée élecorale (le VRAI chiffre est de 3% non 11%) et il sort nous montrer sa gueule.

Il y'a encore des abrutis pour applaudire?

Quand vous ne trouverez plus à manger, vous et vos enfants, vous applaudirez encore cette "chose" Momifiée
MH
@Carthage libre
a posté le à 08:49
Cher ami bonjour,
Je l'ai toujours dit à l'époque de la dictature; le problème de la Tunisie n'est pas ZABA mais la populace qui applaudissent. ZABA ne peut penser qu'il est indispensable, le peuple acclame, il faut être con pour partir de soi-même. Nous les orientaux nous excellons pour créer nos bourreaux. Je me souviens une fois entendu un interview de Khadafi (et ce n'est pas une blague) dire pourquoi organiser des élections, mon peuple m'acclame et de toute façon est habitué maintenant de ma présence. Je suis certain KS pense de même, il est adoré voir même indispensable.