alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 14:05
Dernières news
Kaïs Saïed plaide pour un nouveau cadre légal mettant un terme à la sous-traitance
19/02/2024 | 21:32
1 min
Kaïs Saïed plaide pour un nouveau cadre légal mettant un terme à la sous-traitance

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, lundi 19 février 2024, le chef du gouvernement Ahmed Hachani, au palais de Carthage.

Cette réunion a permis de présenter les résultats de la participation de notre pays au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba. Cet événement a été l'occasion de mettre en avant la position officielle de la Tunisie sur diverses questions, notamment, la recherche de nouvelles voies de coopération entre les pays africains et l'identification des raisons ayant conduit à l'absence, ou, encore, à l'entrave de cette coopération, « dans un continent aussi riche que l'Afrique, auquel la Tunisie est fière d'appartenir, regorgeant de toutes sortes de richesses naturelles, lui permettant de mettre un terme aux manifestations de misère, de pauvreté et de guerres dont souffrent encore de nombreuses populations ».

 

Au cours de cette réunion, il a aussi été question d’examiner le fonctionnement de l’action gouvernementale, ainsi que l'ordre du jour du prochain conseil des ministres.

Dans ce contexte, le président de la République a insisté sur la nécessité d'accélérer l'élaboration d'une nouvelle législation pour mettre fin à ce qu'on appelle les contrats de sous-traitance, « une forme d’esclavage » selon lui, ainsi qu'aux mécanismes qui ne laissent aucun espoir de construire un avenir sûr.

« Comme l’entrepreneur qui contribue au capital d'un projet privé aspire à la stabilité, le travailleur a le droit légitime à la stabilité, à une rémunération adéquate et équitable. Les mécanismes de travail précaires, souvent décrits comme instables, ne peuvent garantir la stabilité, tout comme les contrats à durée déterminée. L'équité sociale ne peut être réalisée que par la justice et l'équité, et non par des mécanismes et des contrats dépourvus de justice et d'équité », lit-on dans le communiqué présidentiel.

 

S.H

19/02/2024 | 21:32
1 min
Suivez-nous
Commentaires
AHMED
CHAOUCH
a posté le 21-02-2024 à 07:45
Vivement une action dans ce sens, afin d'en finir avec la sous-traitance des actes chirurgicaux aux sein des établissements sanitaires privées par une majorité de médecins ( notamment en ophtalmologie), à l'insu de leurs patients.
'? bon entendeur
Benismail
Hanene
a posté le 20-02-2024 à 20:15
Notre président kais nous les conseillers des centres de contact nous les jeunes les cadres de la société tunisienne '?'?' '?' nommé centre d appel on apporte a notre pays la devise malgré qu on galère on travaille 10h par jour et on a aucun service aucun droit on attend notre président en votre réactivité
Carthage Libre
Et bin...de mieux en mieux...c'est la mort assurée de milliers d'autres entreprises avec ses "idées de génie"...
a posté le 20-02-2024 à 14:08
Il est entrain de mettre en pièce détachées le pays, les entreprises, la concurrence (qui crée la richesse) et donc l'économie nationale, sans parler des investisseurs qui prennent peur que ça leur tombe sur la tête...

Donc le modèle néconomique mondialement reconnu (même en chine communiste) c'est pour arnaquer les travailleurs? Donc par exemple la NASA qui fait de la sous traitance pour économiser le contribuable c'est faux comme modèle? Un modèle qui a enrichie des pays entier? C'est pas ça l'objectif, enrichir un pays?


wine machyne avec ses idées de malade...vers la FIN de la Tunisie.