alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 23:02
Dernières news
Kaïs Saïed emménage au palais de Carthage
05/04/2020 | 21:17
2 min
Kaïs Saïed emménage au palais de Carthage

 

La direction générale de la sûreté du président de la République et des personnalités officielles, a annoncé, dans un communiqué publié ce dimanche 5 avril 2020, que le chef de l’Etat, Kaïs Saïed, a dû emménager au palais de Carthage.

 

La direction sécuritaire a expliqué cette soudaine décision par l’exigence du contexte. La crise sanitaire que connait la Tunisie, suite à la propagation du Covid-19, appelle le président à se trouver à son bureau et sans interruption.

 

C’est donc semble-t-il un déménagement temporaire qu’effectue Kaïs Saïed au palais de Carthage et le communiqué ne précise pas si sa famille l’y a accompagné.

 

Le président, se voulant modeste et « proche du peuple », a refusé net depuis son investiture d’occuper son logement de fonction au palais présidentiel préférant demeurer dans sa propre maison à El Mnihla. Malgré les appels répétés des citoyens excédés par les embouteillages que causent ses déplacements et malgré le déploiement quotidien des moyens sécuritaires nécessaires à ses transports, Kaïs Saïed n’a pas fléchi, martelant qu’il a toujours « détesté les palais ». En bon « enfant du peuple », il a même dégainé aujourd’hui sa cravate rouge et son costard impeccablement droit pour porter les aides des plus démunis, sans masque ni protection aucune.

 

Le nombre de contaminés par le Covid-19 est passé aujourd’hui à 574 cas sur un total de 7.145 dépistages réalisés. 

 

La Tunisie est en confinement total depuis le 22 mars et au moins jusqu'au 19 avril 2020. 

 

Tous nos articles sur le Coronavirus (covid-19) en Tunisie

 

M.B.Z




 

05/04/2020 | 21:17
2 min
Suivez-nous
Commentaires
antireligions
indigènes de la Tunisie
a posté le 06-04-2020 à 14:49
Vous avez dis temporairement on en parlera
Abir
Bizarre
a posté le 06-04-2020 à 11:01
Vous ne me dites pas que le président ne sait pas utiliser l'internet ? Là ce n'est pas normal alors que le chacal le type le plus arriéré dans ce bled est un accro d'internet , il a appris même comment comminiquer avec ses enfants en montagnes pour leur donner des consignes
hatem
mais encore
a posté le 06-04-2020 à 09:47
il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis
Citoyen
Honte à nous d'avoir un président qui ne manie pas les outils modernes
a posté le 06-04-2020 à 08:51
Comment espère t on redresser la tête si le président refuse toute modernité alors qu'il peut toujours apprendre à manipuler un misérable clavier.

Il faudrait quil sincrive dans le programme initié par Bourguiba de Mahk El Oumia. Ca lui rendra service et nous aussi.
CHDOULA
JEU DE CACHE CACHE A LA TUNISIENNE !
a posté le 06-04-2020 à 08:26
ça bouge , ça gronde et ça craint dans son quartier de Mnihla , on ne sait jamais ce qui peut arriver ! il vaut mieux qu'il se cache provisoirement le temps que l'orage passe !
Raspoutine
Monsieur le president
a posté le 06-04-2020 à 08:10
Il reste notre président et en temps de guerre on est tous derrière lui.soyez respectueux envers les symboles de l'état. Ouinek inti ouinou houa.
Zina
Enfin
a posté le 06-04-2020 à 06:54
Il lui aura fallu presque 6 mois pour comprendre et ça représente malheureusement 6 mois supplémentaires de stagnation dont le pays aurait pu se passer.
Fares
Un voisin non désirable
a posté le 06-04-2020 à 03:17
Je pense que KS est devenu une persona non grata à El Mnihla. Ses voisins qui peinent à mettre du pain sur la table ne devraient pas voir d'un bon oeil ce voisin qui circule en Mercedes sous escorte.

Raison officielle: KS vient de découvrir qu'il n'est pas un simple fonctionnaire de l'état et qu'il doit être disponible 24h/24h.
Limou
Bonne décision
a posté le 06-04-2020 à 00:10
Il a enfin compris que la fonction de chef de l'état exige d'être à Carthage. Seul les imbéciles ne changent pas d'avis.
Léon
Lettre aux reponsables
a posté le 05-04-2020 à 22:32
Les premiers morts commencent à tomber et il faut prendre conscience du fait que, jusque-là, les tunisiens préfèrent éviter l'hospitalisation.
Il ne faut donc pas suivre ce qui se passe dans les pays européens et réagir suivant les spécificités tunisiennes. Voilà une méthode possible et certainement efficace:
- Faire une réclame radiotélévisée de la démarche suivante qui sera à suivre en cas de doute.
- Répertorier les appels des personnes présentant les symptômes et suivre leur évolution par téléphone suivant leur âge.
- Mobiliser des équipes de médecins mobiles.
- Dans le cas où la personne a plus de 50 années lui remettre, chez lui ou dans un point de quartier, un traitement de six jours d'hydroxychloroquine et d'un antibiotique idoine (on peut même demander aux personnes non nécessiteuses de payer par solidarité).
- Pour les plus jeunes, suivre la situation par téléphone et donner le traitement dès les premiers signes de complication (ce qui est plutôt rare).
- Dans tous les cas, s'il y a besoin d'une petite assistance respiratoire, envisager les unités mobiles, car au bout de six jours le traitement fera son effet et l'unité sera libérée pour d'autres.
- Hospitaliser seulement les cas très graves.

Wallah Yostor Bledna.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Sadok Chikhaoui
Au secours il s'installe pour de bon
a posté le 05-04-2020 à 22:14
La réalité a fini par le rattraper et le mur s'est effondré sur son ombre
DHEJ
Trop bête pour comprendre...
a posté le 05-04-2020 à 21:55
Il hor min ghamza...
Sap
kS emménage auPC
a posté le 05-04-2020 à 21:25
Chasser le naturel il revient au galop.
Fausse démagogie quand tu nous tiens