alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 13:13
Dernières news
Kaïs Saïed : le projet de constitution sera corrigé et republié au Jort
08/07/2022 | 21:48
3 min
Kaïs Saïed : le projet de constitution sera corrigé et republié au Jort

 

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est adressé, ce soir du vendredi 8 juillet 2022, au peuple tunisien pour présenter ses vœux à l’occasion de l’Aïd Al Idha, mais aussi pour s’exprimer à propos du projet de la nouvelle constitution qui sera soumis au référendum le 25 juillet 2022.

 

« Ce sera une occasion pour que vous exprimiez haut et fort votre volonté. Certaines erreurs se sont glissées dans le texte du projet publié. Des erreurs d’orthographe, et des erreurs de numérotation. Elles doivent être corrigées et rectifiées. Ceci est tout à fait ordinaire et courant. Ce genre d’erreur est fréquent pour tout travail humain et heureusement que la possibilité de corriger et de réviser existe », indique le président de la République.

 

Et d’ajouter : « Parallèlement à ces correctifs, des explications s’avèrent nécessaires pour éviter certaines interprétations et amalgames, même si tout texte de loi peut être sujet à interprétation d’où l’existence de jurisprudence et de commentaires juridiques. Certaines interprétations sont acceptables, bien que d’autres émanent de calculs politiques qui ne sont plus un secret pour personne ».

 

Le président de la République ajoute, « certains parlent d’un retour de la dictature et de la tyrannie alors qu’ils bénéficient de la protection de l’Etat et de la liberté de manifester et de s’exprimer. Plus encore, personne n’a été poursuivi en justice pour diffamation ou pour avoir exprimé une opinion. La tyrannie est partie et ne reviendra jamais, non pas par la constitution ou par n’importe quel texte législatif, mais pour une raison toute simple : le peuple qui s’est révolté pour la liberté, va la protéger. Parmi les autres contradictions, certains disent craindre le retour de la dictature, alors qu’ils étaient au cœur de ce système durant toute une décennie au nom de la transition démocratique. Les choses concernent le devenir d’un pays et l’avenir d’un peuple. Le devoir sacré m’a poussé à assumer l’entière responsabilité ».

 

Le chef de l’Etat assure qu’il n’y aura aucun retour sur le texte qui sera soumis aux Tunisiens, notamment, pour ses fondements et ses fondamentaux. Cependant, il affirme qu’une nouvelle version sera publiée au Jort, afin de lever toute équivoque, et mettre un terme aux campagnes de mise en doute. « L’Etat était sur le point de s’effondrer, et ils ont tourné le dos aux revendications du peuple. L’objectif était de faire exploser l’Etat de l’intérieure en s’organisant au sein des établissements publics et en provoquant les crises successives ».

 

Le président de la République poursuit ; « je vous appelle, enfants du peuple, à voter pour cette constitution afin de parachever la rectification du processus de la révolution et de l’histoire. D’autre part, j’appelle à ne pas accepter l’argent venant de n’importe quelle partie, comme ce fût le cas en 2019. Je me désengage de toute sorte de financement. Comptez sur vos propres moyens, même réduits, pour faire réussir ce référendum ». 

 

S.H

08/07/2022 | 21:48
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Pseudo
en français
a posté le 11-07-2022 à 09:14
Quand est-ce qu'il y aura la version en français ?
WAW
Et quoi d'autre hè sidi 3issa ? 3mal lilnè El3ar hè Sidi 3issa!
a posté le 10-07-2022 à 16:43
C'est honteux ce que ce Président peut encore faire,.....
Il ne rougit même pas, la honte, il ne connaît visiblement pas ce mot !

A sa place, je ramperais silencieusement dans le sous-sol de la maison pendant au moins six mois (cave): Hibernation obligatoire !
Cirque Amar
Après l'heure il faut poser les crayons Monsieur le président
a posté le 10-07-2022 à 15:53
Sinon et comme vous le savez c'est de la triche, de la triche à la face du peuple que vous représentez !
DHEJ
Tawa haka liib dhir!
a posté le 10-07-2022 à 10:16
ROBOCOP itgarbaa...

Jb
Voter :NON
a posté le 09-07-2022 à 20:52
Si on ne peux pas arreter la procedure de referendum de suite pour cause d ' illegalité., de tromperie Des vrais objectifs du 25 juillet à disposer De l' hegémonie maffieux -religieuse Des islamistes et de leur objectifs cachés de république islamique, voici que maintenant K. Said se revèle ultra conservateur à droite de la droite islamisante fasciste et discriminatoire vis a vis Des LIBERT'?S de Conscience et de l ' egalite Des citoyens dans leurs convictions, origines, ou genre

Alors NON cela ne passera pas!

C est un recul de plusieurs siècle s que l on veut imposer en encadrant Le peuple dans un concept rétrograde

'? peine mieux que Le régime taliban

Le mieux est que ce peuple se reveille et sorte ultra MASSIVEMENT LUI CRIER QU IL NE VEUT PAS DE CE TORCHON D intolérance et d incohérence!

'? defaut de faire avorter Le referendum, il faut voter
MASSIVEMENT: NON

Vandenberghe
Une constitution juste pour tous
a posté le 09-07-2022 à 13:28
Oserais je formuler juste un avis et un constat... votre président devrait laisser la Tunisie sans y mettre " L'OMMA et LA CHARIA" dans cette constitution...c'est un droit individuel de tous .Vous oubliez les tunisiens qui n'ont pas les même confessions religieuses, vous oubliez les athées ainsi que ceux qui ne pratiquent absolument pas votre religion... la constitution est pour tous sans exclure qui que ce soit ..pour sa couleur de peau, pour sa croyance ou pas, pour son orientation sexuelle... droit de l'homme universel .. il ne faut pas une constitution qui brimera une partie du peuple tunisien ... c'est votre rôle monsieur le président de garder un pays uni sous un seul drapeau pas par une seule religion imposée
Abel Chater
La constitution tunisienne est devenue un jeu d'enfant et un quiz pour les retraités.
a posté le 09-07-2022 à 12:53
Au lieu de démissionner et de demander pardon au peuple tunisien, notre président "tout-en-un", continue sa fuite en avant. Notre armée nationale est en vacances sur les plages. Nos Sécuritaires sont occupés par l'embauche pistonné de leurs proches. Seuls les Egyptiens et les Emiratis sont actifs à programmer la destruction de l'Etat tunisien autour du président Kaïs Saïed. Une catastrophe programmée par avance.
Maintenant je comprends pourquoi le budget du ministère de l'Intérieur, a presque doublé en cette période de crise 2021/2022..
En Egypte, tu vois des Egyptiens se nourrir des poubelles et d'autres, plein de voitures et de villas.
C'est ce qu'ils nous programment pour le futur de la Tunisie.
Allah yostir Tounes.
Lynx
Le devoir sacré
a posté le 09-07-2022 à 11:41
Mission divine. Le messie est là pour sauver ce peuple du déluge.
Ce peuple n'a besoin que d'un ACT
Action . Concertation. Travail.
Arrêter de parler et Agir
Arrêter de faire cavalier seul et écouter les autres.
Arrêter de freiner la machine qui produit la richesse et Travailler sérieusement.
Hich
Omma
a posté le 09-07-2022 à 07:41
Fait disparaitre ce terme debile de *OMMA* il nous manque qie ca et puis on verra
A4
Ghomma !
a posté le à 12:01
Robocop à lui seul est une "ghomma".
Si les khwenjia sont des intégristes par intérêt et opportunisme, Robocop est un intégriste par conviction et débilité !!!
VIO
vous avez raison!
a posté le à 11:01
Pas Omma ou Pappa , c´est uniquement la Tunisie et le reste c´est du polulisme à deux sous et du baratin des mosquées !
JAMAI
Soutenir le Président
a posté le 09-07-2022 à 07:39
Aller voter, voter OUI .En s'abstenant= votre voix va aux partis de Gannouchi et ces corrompus .M Chabbi aime bien être dans l'opposition Attention un un bon à rien qui parle . Lui et Ses copains qui ne presentent 0,002 % ! . Alors voter Oui Pour gagner et barré la route aux corrompus.Vive la Tunisie .La Tunisie vaincra.Bon vote.
Kays
Reformulation indispensable
a posté le 09-07-2022 à 04:53
Reformuler l'article 5, rééquilibrer les contre-pouvoirs afin de laisser le Président mener sa politique sans pour autant pouvoir exercer un quelconque abus de pouvoir. Vous êtes constitutionnaliste,cela est facile pour vous....

Je voterai oui si les modifications écartent toute ambiguïté et évitent les écueils d'une interprétation lato-sensu. Ceci afin que mon pays retrouve le chemin de l'ordre , de l' enthousiasme , du travail...

Ces modifications apporteront le succès du référendum et permettront enfin une véritable gouvernance.

Cette volonté de modifier prouverait que le Président est intelligent , sensible à son Peuple et n'est pas si psycho-rigide que l'on peut le dire...enfin espérons que ces modifications qu'il reformuler l'essentiel afin de ne pas rater cet événement historique.


TAHYA TOUNES
Houcine
Révolution est un signifiant qui s'écrit avec le sang des révolutionnaires.
a posté le 08-07-2022 à 23:54
Pour être exact et respectueux des faits, un soulèvement eut lieu.
Ses auteurs sont anonymes, et le patronyme Bouazizi est le nom de ce soulèvement et sa figure symbolique.
Parce qu'ils étaient, et sont encore, nombreux ceux qui en lui se reconnurent.
Ce qui devait, pouvait être une révolution, fut capté, récupéré par des professionnels.
Et, les plus empressés, les plus futés et gourmands dont l'appétit snaiguisa à la faveur des cir instances ont raflé la mise, se déclarant militants, martyrs ou activistes ayant des droits pour s'accaparer un '?tat devenu liquide et disponible pour les prétendants.
C'est ainsi qu'on organisa en retour triomphal l'arrivée du "messie" Ghannouchi et que s'inaugura une séquence tumultueuse, violente, favorable aux rapaces d'un nouveau genre.
Ils prirent l'Etat comme on prend celle qui se donne en confiance.
L'opération fut menée avec célérité, et les conseillers furent du nombre, venus de partout.
L'argent disponible tombait dans leur escarcelle, et il n'en manquait pas de mécènes pour veiller sur berceau du nouvel enfant porté aux nues, en exempla pour le monde arabe.
Jeunes comme vieux savent ce qu'il en est advenu, qui a fait quoi, qui a subi, et qui a mené une guerre au pays en vue d'y imposer une doctrine rétrograde, obscurantiste, totalitaire puisque outre les questions societales, c'est aux croyances de chacun qu'on s'en prenait installant un climat inquisitorial avec des prêtres autoproclamés, qui en imam, ou en takfiruste pour distinguer le bon grain de l'ivraie.
C'est cette séquence dont nos édiles nous barrent le récit, escomptant la connivence des idéologues qui ne leur fit pas défaut et conserve encore quelques beaux restes.
Non, il n'y a pas eu révolution, elle fut tuée dans l'?uf.
Elle reste à faire.
Ce qu'il n'ont pas tué, c'est juste nos droits d'expression.
Quoique il faille être exact, car il y a des limites et les ligues y veillèrent.
Regardez le Kram.
Observez l'expression des suffrages dans certaines parties du territoire à chaque élection.
Et puis, n' oublions pas les achats de vote.
Le meilleur dans ce registre, c'est l'invention purement tunisienne, et qui mérite le concours Lépine, c'est le tourisme parlementaire.
Il est temps de clore cette longue, trop longue séquence.
Il est aussi temps de tout faire pour que les responsables de cette avanie en payent le prix.
Le Président a raison.
N'en déplaise aux professeurs de tous les savoirs, leur leçon ne prend plus, et nous les aurions pris au sérieux s'ils avaient parlé quand le temps était au gris, quand il faisait nuit en plein midi.
Quand les amis des égorgeurs et des assassins de Brahmi et Belaid imposaient leur loi.
......
APOLITIQUE
BASTAAAAA
a posté le 08-07-2022 à 22:34
45 secondes pour présenter les v'?ux à l'occasion de l'Aïd et plus de 8 minutes pour parler de la constitution et du référendum !!!!!
MH
Corrigendum ou Rétractation
a posté le 08-07-2022 à 22:19
C'est juste pour embrouiller les faibles d'esprits. La révolution n'est pas pour demain.
Ahmed
Sans changement de l'article 5
a posté le 08-07-2022 à 21:56
Pas de changement.
L'identité tunisienne et pas la umma , une connerie.
Abir de Gabès
Oui tout à fait
a posté le à 22:29
L'identité des Tunisiens est tunisiennes avec sa diversité. Point barre !
Et l'article 5 doit disparaître.
La "umma" arabe ou islamique est improductive.
'?a dessert la umma tunisienne.