alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 19:55
Dernières news
Kaïs Saïed : le prochain parlement exprimera la volonté du peuple
09/04/2022 | 20:44
2 min
Kaïs Saïed : le prochain parlement exprimera la volonté du peuple

 

Dans une allocution adressée aux Tunisiens en ce jour de commémoration des évènements du 9 avril 1938, en ouverture d'une réunion du conseil des ministres, le président de la République, Kaïs Saïed, a tenu à rappeler l’histoire du parlement tunisien, avant d’assurer qu’il est sans nul doute, en faveur d'un parlement qui exprime vraiment la volonté du peuple.

La communication présidentielle qui a été publiée à l’heure exacte de la rupture du jeûne, n’a pas manqué de clarté quant à la pensée du président.

« La Tunisie n’est pas un no mans land. Personne n’empiétera dans nos affaires internes » un message clair qui fait échos à la diatribe sur la démocratie débitée il y a quelques jours par le président turc Erdogan.

 

Dans son discours, le chef de l’Etat a longuement rappelé l’histoire du parlement tunisien depuis l’indépendance en 1956. Il a en effet dit : «  En ce jour, nous nous rappelons de toutes les âmes tombées pour la Tunisie. Pour un parlement de la Nation qui exprime la volonté du peuple. Je suis pour un parlement qui exprime vraiment la volonté du peuple et non pour un parlement où le sang est versé et où règne la calomnie et la mauvaise parole ». Et d’ajouter : « Le prochain parlement exprimera la volonté du peuple ».

Le président Kaïs Saïed  a aussi évoqué ceux qui « attendent devant les ambassades », allusion à certains politiciens tunisiens qui sont guidés depuis l’étranger. « Ils seront lâchés par l’étranger et détestés par le peuple » a-t-il dit.

Durant la réunion ministérielle, le chef de l’Etat a aussi fait allusion à la prochaine échéance électorale ainsi qu'à un décret qui sera bientôt promulgué et qui concerne l’amnistie fiscale.

« En ce jour, je veux vous assurer que nous sommes là pour réaliser ce pourquoi sont morts nos martyrs. Notre histoire regorge de pensées lumineuses qui nous poussent vers un avenir lumineux. Nous ne reviendrons pas en arrière ! » a, de plus, déclaré le président de la République.

 

S.A

09/04/2022 | 20:44
2 min
Suivez-nous
Commentaires
fares
Un peuple difficile à gouverner
a posté le 12-04-2022 à 10:06
Personne ne détient la vérité absolue, le prochain parlement sera élu par les tunisiens, espérant les tunisiens EL Ahrar et pas les magouilleurs ou les vendus ou les corrompus ou les criminels islamistes. Il est de la responsabilité et du devoir du Président de la République de nettoyer la seine politique des menteurs et voleurs de l'argent du peuple, ceux qui ont gouverné en détruisant les acquis de la révolution et ont mis le pays dans une situation de faillite. Ce prochain parlement constitué de députés qui ne doivent pas avoir des problèmes de criminalité, de vol, de lien avec des étrangers , de la mafia et de mensonge ou qui sont fichés au ministère de l'intérieur. Ces députés doivent être sincères dans leur déclaration et dans leur travail professionnel. Pas d'idéologie islamiste, l'islam est une religion et une croyance personnelle, elle doit être pratiquée en dehors de la politique. Tout le monde est libre de croire ou de ne pas croire. Bonne continuation monsieur le Président, le peuple est avec vous à plus de 70%.
Warrior
un despote tout en un .............................
a posté le 11-04-2022 à 13:54
face aux bourriques, il déclare: le peuple c'est moi. l'état c'est moi, le parlement c'est moi ....
keep barking.
who cares !!
Abir de Gabès
Mieux vaut un despote "éclairé"
a posté le à 20:45
Qu'une dictature islamiste, rétrograde et obscurantiste.

Vive le PDL mais je soutiens tout ceux et celles qui font barrage aux commerçants de religion.
Virtuel.
Populisme
a posté le 10-04-2022 à 18:07
La volonte des peuples francais, allemands, scandinaves, americains s est exprimee apres des siecles de pratiques democratiques. Quand aux tunisiens, je vous laisse imaginer les resultats apres 10 ans de pseudo democratie et d errance politique
Fares
Rejet de la politique
a posté le 10-04-2022 à 13:42
Il est incontestable aujourd'hui que les tunisiens et tunisiennes ont vomi tous les politicards qui ont défilé sur la scène politique depuis 2010 rien qu'à voir le taux d'abstention historique de 96% à la consultation de Saïed et le taux de participation anecdotique à la manifestation de Ghannouchi.

Deux complexés sont entrain de conduire notre pays à sa perte, pendant que notre armée nationale observe passivement et pendant que les armées d'autres pays pas forcément amis se réchauffent pour intervenir.
BORHAN
LES ABC DU DROIT CONSTITUTIONNEL...!
a posté le 10-04-2022 à 12:34
Celà n'est pas un miracle, seul l'urne exprime la volonté du peuple.
C'est connu depuis la nuit des temps. On n'invente rien...
Sans citoyen il n'y a pas de cité, pas de politique, pas l'urne,...
Mais la politique c'est le collectif.
Par conséquent, monopoliser le pouvoir ne mène qu'à l'échec.
César en a subi les conséquences.
Aujourd'hui, en Tunisie, toute la vie politique est bloquée, suspendue au bon vouloir du prince.
Historiquement vérifié, rien n'est acquis car la principale inconnue demeure la réaction du peuple.
Ni la science ni les mathématiques sont capables d'anticiper ou de prévoir ce facteur déterminant de tout régime.
En Tunisie, on nous invente l'inconsommable en politique.
Seul élément positif depuis quelques années c'est un l'effacement progressif et en douceur d'une vieille racaille politique épuisée par l'usure, l'errement et la vieillesse.
Mais une constante est permanente c'est l'absence et la marginalisation de la jeunesse de ce pays.
C'est ce que je crois.
Tunisino
La réaction du peuple
a posté le à 13:28
La réaction dépendra de quoi? Peut-on la prédire? La réaction du peuple dépend principalement de deux critères, la qualité de vie et le degré des libertés, d'où on peut la prédire. Tout est scientifique, alors que l'honnêteté est totalement demandée car les mêmes outils sont à deux sens d'utilisation. Pour la politique, elle ne vaut rien si elle est philosophique, mais elle doit valoir quelque chose si elle est scientifique, la mission de la politique est de permette à un peuple de vivre et de se développer, et non de s'appauvrir et de se ruiner.
Warrior
parlement BIDON depuis 56 ..................................
a posté le 10-04-2022 à 12:26
1. en 56, Rguiba pénètre le "parlement" et fait voter à l'UNANIMITE la fin de la monarchie, alors qu'il y avait dans le parlement des proches du Bey !!!
2. .... " Le président a évoqué ceux qui « attendent devant les ambassades », ..... « Ils seront lâchés par l'étranger et détestés par le peuple » a-t-il dit." ....
qd il sera -- enfin -- arrété dans sa folie despotique, par l'armée ..., il sera adoré par l'étranger. pwahahha .....
This a no brainer !!
DHEJ
ROBOCOP l'amoureux du peuple
a posté le 10-04-2022 à 12:02
Et de sa volonté!


Mais est-ce que le code pénal est la volonté du peuple tunisien?


Fares
Nostradamus
a posté le 10-04-2022 à 11:44
Comment peut-il être si sûr? Inquiétant.
Naim
Enfin une tunisie nouvelle.
a posté le 10-04-2022 à 11:29
Comment ne pas être fier d'être tunisien après 10 années noires sous le give des khwamjias et a leur tête le khwamji ghanouchi entourage de voyoux et de voleurs.
Abir
Bien sûr
a posté le 10-04-2022 à 09:44
6% avec les trafiques en plus, on appelle ça un peuple hein! Heureusement, c'est un dite monsieur propre ! Si non, tromper la grande majorité comme ça , ça ne mérite pas le nom d'un président ! Vraiment en tant que citoyenne j'ai un peur bleu pour mon pays! Le temps de Bourguiba et Ben Ali rahimahom Allah, on s'est jamais inquiété ni pour l'économie ni pour la sécurité ni même pour la politique, mais depuis 2O10 avec les kwanjias et aujourd'hui avec un amateur affamé de pouvoir, L'avenir mè yabacharech
Tunisino
Oui!
a posté le 10-04-2022 à 00:08
Oui monsieur l'utopique, comme vous avez raté votre carrière professionnelle vous allez raté votre passage à la présidence. Il vous est toujours difficile de comprendre pourquoi les tunisiens ont applaudit le 25/07, les applaudissements n'ont pas été pour vous mais dans l'espoir que la Tunisie soit sauvée de la mauvaise gestion des traîtres. Vous voilà sur la même voie, vous avez oublié que les tunisiens ont à vivre et se développer, et vous vous êtes concentré sur votre projet personnel. Comment vous allez faire vivre votre Jamahiria dans un pays en faillite? L'incompétence, l'égoïsme, et l'irresponsabilité vont certainement se payer un jour.
Chachan
Et surtout les grandes lignes à tracer.
a posté le 09-04-2022 à 22:43
Car il t'y en a marre des médiocrités rencontrées lors de la dernière décennie.
Lenet
Vive kaiess said
a posté le 09-04-2022 à 22:41
Nous sommes toujours avec vous et notre soutien est indéfectible Mr le président...ceux qui sont contre vous sont les escros et les mafieux....vous avez détruit leurs manigances et leurs magouilles...ils agonisent depuis le mois de juillet....ils rendront bientôt l'âme.
Forza
Le prochain 'parlement' exprimera la volonté de Saied
a posté le 09-04-2022 à 22:29
Tous ces soi-disant prochains députés dépendront directement de Saied et le soi disant parlement se composera d'opportunistes, de riches et de contrebandiers qui vont se présenter à travers les tansiqiyats. Tout ce théâtre n'a rien à voir avec la démocratie.
Le coup d'état contre la constitution est exécuté pas à pas avec la complicité de l'état profond.
Abel Chater
Oh, comme je hais ce mot "peuple", lorsqu'il est prononcé par le président Kaïs Saïed !!!
a posté le 09-04-2022 à 21:59
Toutes les cultures de ce globe terrestre, reconnaissent qu'il faut un peu de tout pour faire un monde "peuple", sauf notre cher retraité du droit constitutionnel Kaïs Saïed, élu président de la Tunisie en 2019. Pour lui, le peuple se divise en deux parties. Les bons, sont ceux qui le suivent comme des moutons. Les autres qui le contredisent et qui s'opposent à la destruction de l'Etat tunisien, dont il est seul responsable, ne sont que des cafards, des virus et des chauvesouris des grottes noires.
Malgré tout, le président Kaïs Saïed, ne cesse d'utiliser le mot "peuple" par dizaines de fois, à chacun de ses discours devant ses élèves du gouvernement.
Allah yostir Tounes.