alexametrics
Dernières news

Kaïs Saïed : La Tunisie était l'un des premiers pays à avoir alerté sur la gravité de la pandémie

Temps de lecture : 2 min
Kaïs Saïed : La Tunisie était l'un des premiers pays à avoir alerté sur la gravité de la pandémie

 

Le président de la République, Kaïs Saïed s’est adressé ce jeudi 24 septembre 2020, en direct par visioconférence au Conseil de sécurité de l'ONU, à l'occasion du sommet sur la "Gouvernance mondiale après le Covid-19"

 

S’adressant au secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, le chef de l'État a renouvelé le soutien indéfectible de la Tunisie à ses initiatives constructives pour activer davantage les travaux de l'organisation et mobiliser les efforts internationaux visant à aider les pays et les peuples à faire face à la pandémie du Covid-19 et à contenir et limiter ses effets.

 

Il a estimé que l'organisation de cet important sommet reflétait une conviction commune quant au rôle central que devrait jouer le Conseil de sécurité pour faire face aux répercussions de cette pandémie sur la paix et la sécurité internationales, dans la mesure où cette épidémie est devenue l'un des facteurs aggravant les crises humanitaires déjà existantes et son impact sur les conditions économiques, politiques et sociales, ainsi que sur la réalité des relations internationales.

 

Kaïs Saïed a ajouté que les répercussions de cette épidémie pourraient se poursuivre pendant plusieurs générations et ne pas s'arrêter avec la disparition du virus. « Cette épidémie menace d’approfondir les tensions entre les forces internationales, de déstabiliser les équilibres régionaux et d'affaiblir le système d'action multilatéral ».

 

Dans ce contexte, il a rappelé que la Tunisie était l'un des premiers pays à avoir attiré l'attention de la communauté internationale sur la gravité de la pandémie, la multiplicité de ses dimensions et la diversité de ses effets sur la paix, la sécurité et tous les aspects de la vie. Il a également renouvelé son appel en faveur de l'adoption d'une nouvelle approche de la sécurité internationale basée principalement sur le renforcement de la coopération et de la synergie entre les États et les peuples.

 

Kaïs Saïed a salué l'adoption à l'unanimité par le Conseil de sécurité de la résolution 2532 le 01 juillet 2020, initiée par la Tunisie en coordination avec la France. Il a ainsi souligné l'importance d'adhérer à ce qui y est énoncé et de suivre sa mise en œuvre par les différentes parties prenantes, notamment à la lumière de l'aggravation des répercussions humanitaires de la pandémie dans de nombreuses zones de conflit. Les exemples sont la Syrie, le Yémen, la Libye, le Sahel, l'Afghanistan et d'autres.

 

D’autre part, le président de la République a renouvelé son appel à la communauté internationale pour poursuivre le soutien nécessaire au continent africain et à l'aider à valoriser tout son potentiel.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Bul.2r
| 25-09-2020 11:07
Il est temps qu'il descende sur terre ! on ne peut pas gouverner un pays on ayant la tête dans les étoiles, il continu de nous bassiner avec ses fabulations alors que nous sommes dans la boue jusqu'au cou .

nul
| 25-09-2020 08:55
pour continuer dans les "proverbes":
ça nous fait une belle jambe...

mais encore Mr le président?

EL-Ghoudi
| 25-09-2020 04:11
La Tunisie a un grand besoin des espaces de visioconférence comme la proposé "Groupe Habib Services" parmi les 23 services dans le domaine du NTIC. Ces nouvelles technologie ont permis l'émergence de nouvelles pratiques dans notre quotidien .voir: EMSP EL GHOUDI

Monastir
| 25-09-2020 00:31
Croit il vraiment ce qu'il dit!
KS comme ses prédécesseurs depuis 2011ne nous apporteras rien que des paroles vides de sens pour plaire aux esprits vides de tout.
L'éruption volcanique et son déferlement de lave approche , le peuple gronde la terre tremble et KS chante !

Fares
| 25-09-2020 00:16
KS disais dans l'une de ces premières interventions au sujet de la covid-19, que ce virus disparaîtra dans 15 jours tout au plus alors que la majorité des autres pays étaient au pied de guerre.

Le vaillant
| 24-09-2020 22:14
L'ouverture des frontières n'est pas la principale cause de cette deuxième vague du COVID. La vrai cause réside en nous même car, avec nos mariages et nos fêtes familiales, nous sommes inconscients et indisciplinés dans l'adoption des gestes barrières permettant de l'éviter.

bechir
| 24-09-2020 21:38
et maintenant, une grave deuxième vague qui aurait pu être évitée ou mitigée. Qui en a décidé ainsi ( ouverture des frontières et ta3ayich) puisqu'on est supposé être très conscient de la gravité de l'épidémie.

Le ta3ayich du citoyen avec la pauvreté, le chômage, la corruption, le sous développement, la mauvaise gestion, la pollution, ne suffisait pas, il doit yata3ayich avec le Covid 19 importé pour quelques dollars de plus. . ,

Sam
| 24-09-2020 21:29
" l'a3zouza hezizha el wed w T9oul el 3am saba ! "
" le coq, pattes dans la m.... et lui il chante "

A lire aussi

Aucun soutien sous aucune forme que ce soit ne lui sera accordé.

26/10/2020 11:39
2

Qalb Tounes prétend le contraire.

26/10/2020 10:28
1

On recense jusqu’au 24 octobre 877

26/10/2020 10:24
6

Le flux des chèques présentés à la chambre de compensation manuelle est anormalement

26/10/2020 10:17
5