alexametrics
mardi 09 août 2022
Heure de Tunis : 12:27
A la Une
Immigration clandestine : la Méditerranée, ce cimetière
08/07/2016 | 17:29
5 min
Immigration clandestine : la Méditerranée, ce cimetière

Selon l’organisation internationale pour les migrations (OIM), 2015 a été l’année la plus meurtrière de l’histoire pour les migrants avec plus de 3771 décès enregistrés rien qu’en Méditerranée. Retour sur le phénomène de la migration clandestine, ou économique, qui touche particulièrement certains Tunisiens qui croient encore en un Eldorado européen.

 

Khaled Labiadh, Badr Ferji, Radhouane Ragued, Mabrouk Zitouni, Salah Bessaoud et Chokri Labiadh, sont les noms des jeunes tunisiens retrouvés morts dans le dernier naufrage durant la nuit du 2 juillet 2016. Selon les informations dont nous disposons l’embarcation qui s’est renversée en mer près des côtes libyennes après une panne, comptait Vingt-huit jeunes, tous originaire de la ville de Ben Guerdène. Une ville sous le choc. Après avoir enterré les corps des jeunes retrouvés échoués sur une plage de la ville libyenne de Sabratah, les familles s’activent pour avoir des informations sur les cinq autres présumées victimes dont les corps n’ont pas pu être retrouvés au cours des opérations de ratissage. Des enfants partis à la fleur de l’âge et qui ne reviendront pas.

Ce drame une fois encore est presque passé sous silence, ou du moins dans une semi-indifférence. C’est que le phénomène n’est pas nouveau, et il y a toujours eu des malheureux qui partent se noyer en Méditerranée.

Mercredi 6 juillet les garde-côtes de Sousse font avorter une opération d’immigration clandestine au large de la ville. A bord, des jeunes dont l’âge varie entre 25 et 31 ans et le passeur activement recherché par les autorités pour trafic de drogue.

 

Selon le profil psychologique de l’immigrant clandestin, dressé par le professeur Mustpha Nasraoui, docteur d’Etat en psychologie sociale, l’âge moyen des clandestins est de 24 ans, 2/3 des migrants ont entre 20 et 30 ans. De ces jeunes, 50 000 serait parvenus à atteindre les côtes italiennes depuis 2010, plus de 2000 corps ont été repêchés en Méditerranée, sans compter les disparus.

 

Le nombre de Tunisiens qui émigrent chaque année illégalement vers l’Europe est en constante augmentation, celui des naufrages et par conséquent des morts, également. Selon l’OIM, le mois le plus meurtrier en 2015 a été le mois d’avril au cours duquel près de 1 250 migrants ont trouvé la mort, principalement en raison de la pire tragédie de l’histoire touchant les migrants qui traversent la Méditerranée depuis l’Afrique du Nord. Une tragédie au court de laquelle 800 migrants ont péri lorsque leur bateau a chaviré, une fois encore, au large des côtes libyennes. Toujours d’après l’organisation, 77% des décès ont eu lieu sur l’itinéraire de la Méditerranée centrale empruntée essentiellement par les passeurs qui œuvrent depuis les côtes libyennes. Le phénomène est accentué suite à la situation de chaos en Libye.

« Il est choquant et inexcusable de voir qu’un nombre record de migrants et de réfugiés désespérés ont perdu la vie cette année alors que cela pourrait être évité. La communauté internationale doit agir maintenant pour enrayer cette tendance contre les migrants désespérés », a déclaré le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, en réaction aux chiffres de 2015. Une réaction qui ne sera pas entendue par une classe politique européenne divisée face à cette crise migratoire de grande ampleur.

 

L’écrivaine Tunisienne, Hélé Béji Ben Ammar expliquait durant La 19ème édition du Forum international de Réalités qui a eu lieu fin avril 2016, sous le thème « Enjeux et défis de la nouvelle politique de voisinage de l’Union Européenne», qu’en même temps que se constituait l’Europe se redressait le rideau de fer en Méditerranée. Et donc, selon elle, plus les Européens créaient l’Europe, et plus ils se détachaient de leurs voisins méditerranéen. Cette cassure provoquée alimente efficacement tous les extrémismes selon l’écrivaine et philosophe.

 « Le voyage est depuis toujours l’outil de la connaissance du monde et maintenant que s’est construite la civilisation occidentale, on commence à parler de migrants, d’émigrés, de réfugiés mais encore d’exilés et on ne parle plus de voyageurs. Les jeunes Tunisiens ne pourrons donc jamais voir le monde dans sa grandeur, il ne le verront que dans les réseaux sociaux ou à travers le petit écran ce qui ne pourra que causer une déformation majeur de l’esprit avec une vision mutilé du monde car condamné à vivre dans leurs différence culturelle. Privés du contact avec le monde, ils deviennent des fanatiques. Le voyage qui est un droit de l’Homme nous a aujourd’hui été enlevé » a-t-elle déploré.

 

L'Italie est l'une des portes d'entrées principales de l'immigration clandestine sur le continent européen. Le naufrage survenu le 3 octobre 2013, coûtant la vie à 366 migrants, provoque une profonde émotion en Italie et Enrico Letta, alors président du Conseil, déclenche une opération militaro-humanitaire destinée à la fois à secourir les immigrants naufragés et à dissuader les passeurs, l’opération Mare Nostrum est née. Le nombre de migrants repêchés cette année-là par les marins italiens est considérable : plus de 100 000 en moins d'un an.

Le coût de ce déploiement militaire est important, estimé à environ 9 millions d'euros par mois, il est presque entièrement supporté par l'Italie. L’Europe est encore absente!

L'opération prendra fin le premier novembre 2014. En remplacement, l’agence européenne pour la coopération internationale et la surveillance des frontières, Frontex mènera l'opération Triton, mais, bien moins ambitieuse, celle-ci se contentera de patrouiller dans les eaux territoriales italiennes, elle n'aura ni mandat ni équipement pour procéder à des opérations de recherche et sauvetage en haute mer.

 

Une fois repêchés par la marine Italienne, les rescapés de cette route de la mort, sont placés dans des centres de permanences temporaires (CPT). Leur séjour dans ces centres peut durer des années souvent dans de très mauvaises conditions, comme l’avait déploré la Cour européenne des droits de l’Homme en 2015, avant qu’ils ne soient à nouveau rapatrier vers leurs pays d’origine. Très rares sont ceux qui obtiennent le statut de réfugiés.

 

Un constat amer qui résume bien les conséquences d’une politique dominant-dominé qui sévit depuis maintenant des décennies et qui a fait de la Méditerranée un véritable cimetière. En cause également, une situation économique qui se dégrade de jour en jour en Tunisie et des jeunes qui ne voient plus d’avenir dans leur pays. Ils se jettent tête baissée dans cette aventure pour conquérir un présumé Eldorado, alors qu’ils retrouveront, à presque tous les coups, la mort en route. A l’aune de ces événements désastreux, il devient évident pour les observateurs et les organisations sur le terrain que les appels aux politiciens afin d’ éviter de nouvelles morts en mer n’ont aucune conséquence. Les politiques des pays de départ quant à eux se contentent de jeter des fleurs en mer en mémoire des disparus…

 

08/07/2016 | 17:29
5 min
Suivez-nous

Commentaires (20)

Commenter

Gg
| 11-07-2016 16:31
On peut s'interroger sur l'absence de volonté quant à sa construction.
Parce que les 3 pays sont réellement complémentaires!
l'Algérie a ses grandes ressources naturelles, la Tunisie a son vivier intellectuel, le Maroc un peu tout cela.
Langue presque commune, cultures très proches... tout est là pour le créer, cet ensemble économique puissant.
Alors où est le frein?
Dans la religion, pardi!
Le roi du Maroc est commandeur des croyants, il est censé être descendant du prophète, moyennant quoi il a toute latitude pour mater ses islamistes.
L'Algérie a connu une vraie guerre interne contre les islamistes, et la menace plane toujours. Donc en réalité, c'est l'armée qui dirige le pays.
Et la Tunisie est en balance entre une démocratie et une dictature religieuse.
Donc chassez vos islamistes, et créez le grand espace économique du Maghreb.

Gg
| 11-07-2016 16:02
Pour être un peu complet dans ce sujet où on crache joyeusement sur la France et l'Europe, je voudrais préciser, en quelques mots:

Irak.
Le plus gros mensonge d'état (les armes de destruction massive, les couveuses du Koweit) ont permis aux USA et à la GB de détruire ce pays. Pour le pétrole, je suppose, Saddam Hussein menaçait clairement de rendre caduques les accords du Quincy.
La France de Chirac n'a pas participé au carnage, Chirac a opposé un refus ferme à l'ONU et à l'OTAN, ce qui a valu à la France d'être mise en quarantaine pendant longtemps.
Bush et Blair, voilà les coupables.
Ensuite, la belle haine entre chiites et sunnites a fait le lit de daesh.

Lybie.
La honte de la France, oui. Sarko et son pote BHL ont décidé de participer à la casse de ce pays. Pourquoi? On ne le saura jamais. Pétrole, haine entre Khadafi et Sarko, tout cela mélangé... le nain au grand ego n'est pas l'honneur de la France, je vous l'accorde volontiers et vous rejoins en cela.

Et maintenant? Comme le fait très justement remarquer JW, la violence est le pilier de l'islam aujourd'hui. On n'est pas sorti de l'auberge!
Syrie.
C'est booooooocoup plus compliqué, il suffit de voir pour s'en convaincre que les succès de "l'armée libre" syrienne contre daesh, ne sont pas appréciés d'Assad pour s'en convaincre.
L'armée libre aidée par les Russes (qui se "trompent" parfois d'ennemis, confondant ennemi et opposant à Assad) et les occidentaux, ne fait pas la joie d 'Assad, parce que cette belle armée prévoit des élections quand daesh aura été exterminé. Bientôt...

Dans ce méli mélo ou rien n'est noir ou blanc et tout est gris, je ne me hasarderai pas à désigner des coupables.
Je dirai seulement que là où la France a été appelée clairement et démocratiquement, c'est à dire au Mali, elle n'a pas failli.

Gg
| 11-07-2016 15:26
L'Europe et notamment la France n'a plus besoin de travailleurs à bas coût, les robots les ont remplacés depuis longtemps. Aujourd'hui, le moindre opérateur chez PSA ou Renault a un BTS.
Les ouvriers de chantier? On les trouve en Europe, propres et consciencieux (regardez vos constructions toutes tordues pour piger de quoi je cause).
L'Europe n'a plus besoin de vous, à moins que vous soyez bien formés...
C'est vous qui avez besoin de l'Europe. Les bateaux pleins de "réfugiés économiques" vont de chez vous vers l'Europe, pas le contraire!!
Pourquoi?
Parce qu'en Europe, on travaille, on n'enchaîne pas ramadan-congés payés- séance unique, trois mois de léthargie. On fait en 3 jours ce que vous ne faites pas en 3 mois!
Et c'est pour tout comme cela. Je veux un papier, un acte de naissance? Je le commande sur internet en 5 minutes et je le reçois 3 à 5 jours plus tard par la poste, gratuitement. Chez vous, il faut aller à la municipalité, attendre que le fonctionnaire chargé des papiers soit là (donc en septembre, puisque nous sommes en juillet)et payer. Trois semaines, minimum!

Fini, l'Eldorado, il faut apprendre, réagir, bosser. Voilà ce que l'on devrait dire aux candidats au suicide marin!
Pauvres gens, ils sont dans le rêve, et tombent de l'illusion au cauchemar.
Réveillez vous, par Zeus! Et construisez votre marché commun Maroc-Algérie-Tunisie, fissa!

Gg
| 11-07-2016 15:06
Vous êtes ivre d'échec, comme disait François Mauriac.
La France en arrêt, c'est, rien que pour les 12 derniers mois :
De grosses commandes fermes de paquebots géants, 6 millions d'heures de travail pour la premiere tranche de 10 bateaux, sur 16 au total.
124 Rafales commandés, dont 48 déjà livrés ou en cours.
Le renouvellement de la flotte de sous marins de combat de l'Australie, arraché devant Mitsubishi et Thiessen Krup.
5 réacteurs nucléaires en construction à l'exportation.
De gros contrats de construction de trams high tech à l'exportation.
Une industrie automobile qui exporte comme jamais auparavant.
Le gros des travaux publics (autoroutes, ponts, ouvrages d'art) présent partout dans le monde.
Airbus (européen, créé par la France), au top.
Gros succès (avec l'Europe) pour le spatial.
La plus grosse concentration de start up informatiques ou issues de la recherche d'Europe.
Etc...
Même "bancale", vous aimeriez être le millième de la France.
L'Europe? Les gros cons qui ont obtenu le brexit ont tous abandonné leurs partis, et les Anglais se mordent déjà les doigts!
Alors je réagis à votre mépris : Français je suis et fier de mon pays.
Si fange il y a, en France, c'est vous!
Construisez votre grand marché du Maghreb, au lieu de cracher sur ceux qui ont la bêtise de vous donner de quoi payer vos fonctionnaires...

nazou
| 10-07-2016 18:06
Vous avez oublié de mettre la main sur le coeur, pour me prouver votre...
Sincérité.
Fraternité
Et surtout votre charité bien chrétienne !!! Et bien entendu, dépourvu du moindre calcul !!!

Et puis c'est quoi ce pseudo ?

the Jacka
| 10-07-2016 15:51
En détruisant la Libye la France savait quelle ouvrirait un pont pour attirer de jeunes africains prêt à fournir une main d'oeuvre à bas coup. Les bénéficiaires de ces mouvements sont les élites et banquiers européens qui veulent détruire les nations européennes et freiner le développement africains.

Yes
| 10-07-2016 14:29
Nazou, à vous lire, nous sommes les méchants et vous êtes les pauvres victimes...la seule erreur de l'Europe, c'est d'avoir voulu vous aider... Tant par le colonialisme, qui vous a sorti des emplois, il y a qu'à voir lorsque les français sont rentrés chez eux en tant de guerre et qu'ils ont laissé leurs entreprises aux mains d'africains ce qu'ils ont retrouvé...rien, tout détruit...tout. Que par les aides militaires pour vous aider à sortir de vos guerres intestines... De toute façon, c'est inarretable...vous aimez cela?

déja-vu
| 09-07-2016 20:38
Voilà ! Un petit coup d'éperon pour faire sortir le "Rentrez chez vous" ! héhéhé...On remue la fange et hop, les masques tombent!

Vous êtes assez naïf pour croire que je vis en France?!?! Ou que je daigne fourrer mon nez là où ça ne me démange pas comme vous le faites?! Je ne commente jamais sur des sites français. Trop de va-nu-pieds incultes...un langage ordurier et des personnages grotesques...

Je n'ais pas l'inculture des "barrez-vous", mais si vous vous occupiez de vos roues hexagonales en arrêt.

Car la ronde, vous ne la trouverez jamais, perdus comme vous l'êtes dans une cacophonie Européenne où votre "chez vous" n'existe plus. Demandez la permission à Bruxelles avant de lancer des "barrez-vous" ridicules que vous ne pouvez tenir...

Vous êtes mal barré, mon vieux!

A tout à coup...

nazou
| 09-07-2016 19:59
Si nous immigrés quittons la France.
La France viendrai nous chercher, comme dans les années 60.

Et c'est vrai que vous dites des contre vérités.
L'exode actuelle des réfugiés découle directement du vote français européen, et de l'otan, pour une intervention armée.
En lybie en Syrie et dans des pays africains !!!

Ne venez pas pleurer maintenant sur une invasion des barbares que nous sommes.
Surtout que nous autres barbares, sommes incapable de fabriquer vos armes hyper sophistiqués pour les massacres de masse !!
Par contre chaque pays occidental, sait parfaitement armer et former , les barbares que nous sommes !!!

Dans la convention des droits de l'homme, il est bien spécifié,
La libre circulation des biens et DES HOMMES !!!
Vous voulez faire circuler les biens (le flouze la monnaie les richesses le monde des affaires et des entreprises)
Mais les hommes les femmes, et les enfants, faudrait Les laisser crever en mer !!!

Ne vous plaignez surtout pas aujourd'hui !!!
Ces hommes ces femmes et ces enfants, ne fuient que le merdier que l'occident à instauré en Afrique et au Moyen-Orient !!!

Letranger
| 09-07-2016 18:14
déja-vu 09-07-2016 13:50

"...Vous ne dites jamais que des demi vérités..."

La moitié de la vérité, c'est mieux que la négation de la vérité et encore mieux que les contre vérités, assez courantes sur le site.

C'est un peu la blague qui dit qu'une roue hexagonale c'est mieux qu'une roue carrée même si ça ne vaut pas une roue ronde.
Allez salut.