alexametrics
dimanche 29 mai 2022
Heure de Tunis : 06:07
Dernières news
Habiba Mizouni : La CNAM doit verser 400 millions de dinars aux hôpitaux
16/01/2018 | 09:21
2 min
Habiba Mizouni : La CNAM doit verser 400 millions de dinars aux hôpitaux

Habiba Mizouni, secrétaire générale du Syndicat des médecins, médecins dentistes et pharmaciens hospitalo-universitaires (SMMDPHU) était l’invitée de la matinale de Hamza Balloumi ce mardi 16 janvier 2018 sur les ondes de Shems FM pour revenir sur la décision récente de garantir une couverture sanitaire gratuite pour les Tunisiens chômeurs le temps qu’ils trouvent un emploi.

 

Mme Mizouni a affirmé que cette décision était judicieuse mais qu’il faut d’abord, résoudre le problème du financement afin d’améliorer le secteur de la santé publique pour tous les Tunisiens, qu’ils soient chômeurs ou pas.

« La situation des hôpitaux publics est précaire, on est dans une crise économique et on a besoin de ressources pour pouvoir fonctionner. La Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) est également en crise de liquidité et systématiquement elle ne peut toujours pas nous verser les 400 millions de dinars qu’elle nous doit depuis 2016. Cela va certainement engendrer un blocage au niveau des prestations sanitaires vu le manque d’équipements médicaux et de médicaments. Certains hôpitaux ont été, par ailleurs, contraints de fermer certains services à cause de la pénurie des ressources, ainsi que plusieurs fournisseurs refusent aujourd’hui de nous accorder le matériel nécessaire au fonctionnement de l’hôpital car on n’a pas d’argent, et même la STEG se trouverait contrainte de couper l’électricité à cause des factures impayées », a-t-elle expliqué.

 

La syndicaliste a en outre ajouté que 21% des Tunisiens ne bénéficient d’aucune forme de couverture sanitaire et que le syndicat vise à élargir la gratuité des soins de santé pour inclure tous les citoyens.

« Il est urgent de procéder à des réformes du secteur de la santé publique, la CNAM doit rembourser les hôpitaux et payer ses dettes pour qu’on puisse fonctionner. La convention contractuelle entre les hôpitaux et la caisse nationale doit, également, être révisée. J’appelle aussi à un conseil ministériel visant à injecter de l’argent dans les hôpitaux aussi bien qu’à alimenter le Fonds d’appui public qui ne compte actuellement qu’un million de dinars et qui ne couvre pas même 1% des besoins des Tunisiens », a martelé Mme Mizouni.

 

B.L

16/01/2018 | 09:21
2 min
Suivez-nous

Commentaires (3)

Commenter

Helios
| 17-01-2018 12:16
Des hôpitaux publics en crises à cause des structures manquant d'effectifs de personnels soignants et de ressources matérielles. Le trou de la CNAM et des hôpitaux est à résoudre par l'Etat.

AMOR S
| 16-01-2018 18:00
Est ce qu'une caisse sociale peut vivre sans cotisations? A SAVOIR que 75% des travailleurs tunisiens sont sans fiche de paye ou avec fiche fictif
par contre il ya une solution pour sauver le cnam : confisquer l'argent des associations financés par les pays étrangers et payer le découvert de la caisse qui est très utile pour tous

rétablir la vérité
| 16-01-2018 10:31
Il faut savoir que le trou de la CNAM et des hôpitaux est en partie du à la corruption qui sévit dans les hôpitaux .tout le monde se sert les infirmiers , les médecins , les agents administratifs etc.
-Vol des médicaments et des dispositifs .
-appel d'offre biaisé on ne choisit pas le moins disant on choisit celui qui va payer les voyages aux médecins en général les laboratoires étrangers au détriment des producteurs locaux (pas de création de MO Tunisienne).
la PCT est également contributrice de ce fiasco et de cet endettement avec une mafia des plus redoutables et une corruption endémique .
On peut améliorer les soins et la qualité des soins et la rendre accessible à tous si tout ce beau monde arrêter de voler et de gémir car ils sont les principaux problèmes du système .